Revoir le globe
Top
Retour à l'historique des lettres

Lettre envoyée le 30/01/2017

 

Lundi 30 janvier 2017                      La Lettre N°310

 

La santé connectée ne cesse de prendre une place grandissante dans notre société : balances intelligentes, électrocardiogrammes connectés, montres qui calculent l'activité physique...la santé s'invite désormais dans nos voyages. Ce sont près de 50 000 applications informatiques qui sont recensées en France et qui touchent à la santé. Le bien-être s'invite ainsi via des objets au quotidien qui dialoguent en bluetooth ou en WiFi avec les smartphones. Par exemple, les balances dernier cri traquent vos kilos superflus et surveillent votre indice de masse corporelle, même à l'autre bout du monde. Montres et bracelets connectés, dont l'Apple Watch reste l'un des exemples les plus récents, calculent les calories brûlées à partir du nombre de pas que vous parcourez sur la journée ou du nombre d'étages gravis, sans compter l'usage de l'ascenseur. Futé, n'est-ce pas ? Plusieurs objets médicaux (électrocardiogrammes, tensiomètres, lecteurs de glycémie, oxymètres de pouls...) sont maintenant accessibles pour être glissés dans une valise afin de s'auto-analyser durant ses vacances. Une sorte de médecin virtuel, qui peut rassurer lorsqu'on est loin de chez soi. Et 56% des personnes interrogées en 2016 lors d'une enquête sur le sujet, de considérer que ces objets pourraient bien les aider à accroitre leur espérance de vie de...dix ans !

 

Cinq millions de touristes chinois en France d'ici trois ans, c'est ce que prévoient de récentes études. Ce sont en effet 600 millions de chinois qui s'apprêtent à voyager à l'étranger ces cinq prochaines années et notre pays fait partie de leurs destinations favorites. Après une baisse de fréquentation de 27% en 2016, les touristes chinois pourraient bien revenir en masse à condition toutefois que la France gomme attentats, grèves, attaques de diligences (cars dévalisés autour de Roissy l'année dernière) et intempéries, bref, assure à ses visiteurs une sécurité sans failles. L'enjeu financier est de taille mais nos dirigeants seront-ils cette fois à la hauteur ?

 

Les Sea Bubble feront leur apparition sur la Seine à Paris au printemps prochain. Des essais de ce nouveau moyen de déplacement prendront place dès le mois de mars pour une mise en service au cours des six mois suivants, et ce, avec pour objectif de désengorger la capitale. Ce nouveau moyen de transport écologique est un étrange oiseau électrique doté de quatre ailes immergées qui portent au-dessus de l'eau une capsule conçue pour transporter de 4 à 6 personnes. Sa vitesse sera supérieure à 12 km/heure, et le véhicule devra s'insérer dans un flux de circulation fluviale déjà important (péniches, navettes fluviales et embarcations privées). A suivre.

 

Les visas courts séjours pour Madagascar seront moins onéreux cette année : le gouvernement de l'île a en effet décidé d'en diminuer les tarifs entre 4 et 8€. Sont concernés les visas d'affaires, les visas de mission ou de stage inférieurs à trois mois et le visa touristique qui peut également être obtenu à son arrivée à l'aéroport. Ainsi, les droits de visa seront-ils de 27€ (au lieu de 31€) pour les séjours jusqu'à trente jours inclus, 33€ (au lieu de 39€) pour les séjours de 31 à 60 jours, et 46€ (au lieu de 54€) pour les séjours de 61 à 90 jours. Par contre, une nouvelle taxe est appliquée sur les billets d'avion au départ des aéroports d'Antananarivo-Ivato et Fascène Nosy Be. Son montant, de 38€ par passager international et de 20€ pour les clients des vols domestiques. Seuls les passagers en transit ne sont pas concernés par cette mesure.

 

Pics de pollution et ticket à 3,80€. Faute d'adopter la vignette Crit'Air pour leur voiture, l'homme d'affaires qui voudra circuler à Paris durant les pics de pollution devra acheter un ticket à 3,80€ s'il ne dispose pas de Pass Navigo. Ce ticket, équivalent à la valeur de deux tickets de métro, sera valable dans toutes les zones pendant 24 heures. Ce mode de paiement permettra aussi de combler partiellement le manque à gagner de la gratuité des transports en commun franciliens, estimé à quatre millions par jour de pollution.

 

Réveiller le client par une odeur, c'est le concept génial de Guillaume Rolland, un jeune Français qui a développé le SensorWake qui se présente comme un réveil digital classique, équipé en façade d'un écran digital, avec l'heure et d'autres informations (alarme, jour, mois...). Sa différence ? Des cartouches d'odeurs (croissant, chocolat, expresso, menthe, herbe coupée ou senteur du bord de mer) permettant de réveiller l'utilisateur sans bruit mais avec son odeur préférée préalablement sélectionnée. Le prix de deux cartouches (d'une durée de vie de deux mois) est de 10€ pour les particuliers qui seraient séduits par ce système pour le moins inédit. Des odeurs personnalisées pourraient à l'avenir faire leur apparition, un bon moyen pour imposer des signatures olfactives créées par les hôteliers et un bon moyen d'être....en odeur de sainteté auprès de sa clientèle !

 

Musée de la fraise et du patrimoine de Plougastel-Daoulas (http://musee-fraise.net/): fière de son patrimoine et de son histoire, la ville, constituée de ses 160 hameaux, ses petits ports, ses traditions, ses chapelles et ses paysages, a décidé de créer ce lieu de découverte sur 500 m2 d'exposition. Le visiteur revit l’histoire de la fraise, de son arrivée au XVIII ème siècle, jusqu'aux cultures actuelles, et bien sûr, le patrimoine maritime extrêmement riche de la cité et la vie quotidienne de ses habitants. L'exposition permanente est dédiée au fruit, à son importation et à sa culture. Des circuits à thème vont même être proposés d'avril à décembre pour découvrir la route de la fraise, tout en allant à la rencontre des producteurs. Maquettes, bacs tactiles, dioramas et panneaux illustrés illustrent quant à eux l'activité maritime de la presqu'île. La proximité de la mer a en effet toujours été un atout majeur pour le commerce de la fraise.

 

La relève de la garde (Londres) est depuis peu avancée d'une demi-heure. Gardes à cheval sabre au clair ou gardes à pied coiffés d'un chapeau en peau d'ours participent à la préservation de la sécurité de la Reine dans la capitale britannique, mais le succès de cette garde est tel auprès des touristes venus du monde entier que la sécurité est difficile à assurer au milieu de la foule et de la circulation. Aussi les autorités ont-elles décidé d'avancer le défilé de trente minutes. Ainsi, la relève de la garde au Palais de Buckingham débute désormais à 11h00 les lundi, mercredi, vendredi et dimanche (et tous les jours l'été). Qu'on se le dise !

 

TGV illimité pour 79€ par mois, c'est ce que propose la SNCF depuis peu aux start-ups et aux jeunes voyageurs d'affaires de moins de 27 ans. L'entreprise ferroviaire a ainsi lancé la Happy Card (http://www.voyages-sncf.com/bons-plans/happycard), nouvelle carte réservée aux 16-27 ans, et donnant un accès illimité aux TGV et aux trains Intercités moyennant un forfait de 79€ par mois. L'utilisateur devra s'engager sur une durée minimum de trois mois au moins. L'offre devra être souscrite sur internet en transmettant la copie de ses documents d'identité permettant de vérifier son âge. Une fois enregistré, il suffira de présenter une pièce d'identité au contrôleur pour justifier que vous êtes bien abonné. Les billets émis devront aussi être réservés en ligne à l'avance, et la réservation ne sera offerte qu'aux abonnés, et un mois seulement avant la date de départ (au lieu de trois).

 

La Seine en Pass Navigo, c'est maintenant possible. Il est maintenant possible d'obtenir des prix sur l'abonnement des Batobus (40€/an au lieu de 60€/an avec son Pass Navigo). A noter que les bateaux de Batobus (http://www.batobus.com/) desservent neuf stations à Paris dont Beaugrenelle, Hôtel de Ville et Jardins des Plantes.

 

WiFi gratuit dans les bus de Sydney : 50 bus testent actuellement ce nouveau service et sont répartis dans les quatre dépôts de bus des quartiers de Leichardt, Ryde, Waverly et Northern Beaches. Non limités à une même ligne, les bus en question circulent dans toute la ville et sont reconnaissables grâce à un habillage rose spécifique et très voyant. Pour bénéficier du service, les passagers doivent télécharger l'application Catch (http://www.transportnsw.info/en/). Outre un accès à internet, ils peuvent obtenir des informations sur le voyage effectué, mais aussi les actualités, le sport, la météo, ou la vie culturelle à Sydney.

 

Accès WiFi gratuits à Paris. Cafés, bibliothèques, espaces de travail...70 lieux ont été répertoriés qui offrent des accès internet où étudier à Paris. (http://i.f1g.fr/media/eidos/2040x2040_crop/2017/01/12/XVM3c0699da-d8a6-11e6-af62-787f14c203b5-805x805.jpg). Cette initiative provient d'Uniplaces, plateforme de location de logements étudiants, qui a eu l'idée de mettre en place une carte des points de connexion WiFi sur le modèle du plan de métro parisien.

 

Un cinquième des homicides ont eu lieu en outre-mer l'année dernière, soit 205 meurtres constatés, d'après le ministère de l'intérieur, pour 892 morts (802 hors attentats) dans l'hexagone. Soit une hausse de 11%. Au palmarès, la Guyane (3,04 vols pour mille habitants), la Guadeloupe (2,26 vols), Mayotte (1,61 vol) et la Martinique (0,78 vol). Les coups et blessures volontaires sont eux aussi plus élevés qu'en métropole, tout particulièrement à Mayotte, en Guyane, en Nouvelle-Calédonie, en Guadeloupe et en Martinique. Par contre, il s'avère que les vols sans violence (type pickpocket) sont moins nombreux qu'en hexagone.

 

Que diriez-vous d'une promenade dans le Morbihan, plus exactement à Saint-Cado ? C'est le reportage de la semaine que je vous invite à découvrir. Très bonne semaine à toutes et à tous !

 

Yves

 

Classement des dix premiers pays qui ont visité ce site cette semaine: 1) France 2) Canada 3) Belgique 4) Suisse 5) Etats-Unis 6) Japon 7) Allemagne 8) Espagne 9) Madagascar 10) Chili

 

 

 




Saint-Cado (Belz, Morbihan, France)


En visite depuis quelques jours à Vannes (Morbihan), chez Lionel, je suggère que nous nous rendions à Saint-Cado, une étrange petite île située dans la ria d'Etel. La rivière d'Etel (ou ria du même nom) coule dans un aber, une petite vallée profonde envahie par la mer à marée haute. Cet espace constitue une petite baie parsemée d'îlots, dont l'embouchure donne sur l'océan Atlantique au niveau de la petite ville d'Etel. La rivière prend sa source près du village de Penhoët (commune de Languidic, Morbihan), avant de s'élargir près de Nostang. C'est alors que l'influence de la marée commence à se faire sentir (...)


Lire la suite








Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile