Revoir le globe
Top
Retour à l'historique des lettres

Lettre envoyée le 01/04/2019

 

Lundi 1er avril 2019                                              La Lettre N°423

 

Installez une application Yuka (https://yuka.io/) sur votre smartphone et évitez les pièges de la consommation en achetant plus juste : Yuka, qui se base sur les données d'OpenFoodFacts (https://fr.openfoodfacts.org/) (plateforme collaborative) scanne vos articles et analyse immédiatement leur impact sur votre santé. En un clin d'oeil, il déchiffre pour vous les étiquettes des produits et vous aide à trouver les produits qui sont valables ou, au contraire, à éviter, et ceux qui pourraient être nocifs. Cette même application vous suggère enfin un produit équivalent de meilleure qualité pour remplacer le produit défaillant. Des applications similaires existent, comme BuyOrNot (https://i-buycott.org/index.php/lapplication-mobile-buyornot/#iframe_assoconnect) (qui reprend l'essentiel des informations de Yuka mais y rajoute les volets environnemental et sociétal). Cette application a été créée par l'association I-buycott (https://i-buycott.org/). L'association UFC-Que Choisir, elle, est à l'origine de l'application QuelCosmetic (https://www.quechoisir.org/application-mobile-quelcosmetic-n52804/) qui aide à bien choisir ses produits cosmétiques, en proposant notamment un historique de vos recherches successives .

 

Mathieu Salama (https://www.mathieusalama.com/)poursuit sa tournée musicale en France ces prochains mois avec Arias Baroques 2019 : Les Castrats, avec leur tessiture si particulière, marquèrent le XVIIe et le XVIIIe siècle par la pureté et la limpidité de leur timbre de voix. Peu d’artistes sont aujourd’hui capables de vous envouter comme un « Farinelli » si ce n’est Mathieu Salama, ce sopraniste lyrique contre-ténor à la voix si particulière, si différente et aux inflexions parfois enfantines voire étranges; il va faire revivre le répertoire d’arias, d’airs sacrés et d’airs d’opéra, composés pour les grands castrats. Prochains concerts le 6 avril à La-Roche-sur-Yon, le 7 avril à Nantes, le 9 avril à Paris, le 26 avril à Sens, le 4 mai à Rouen, le 18 mai à Reims, le 19 mai à Chalons en Champagne, le 25 mai à Caen, le 31 mai à Bordeaux, le 1er juin à Gramat, le 23 juin à Châteauroux, le 17 juillet à Fréjus, le 19 juillet à Nice et du 1er au 15 août en Bretagne.

 

La Pyramide du Louvre en trompe l'oeil : https://youtu.be/aAVMUXKSq84

 

Voyages routiers à proscrire dans plusieurs villes de l'Etat de Veracruz (Mexique) : A la suite de la diffusion le 16 mars 2019 de 4 messages (narcomantas) déposés dans plusieurs villes de l’état du Veracruz par un puissant groupe criminel, il y a lieu de proscrire totalement les voyages routiers en bus collectifs, comme le transport en véhicule léger sur la route 145D reliant Cordoba à Coatzcoalcos (via Tierra blanca, Acayucan et Minatitlan), et la route 180 en direction de Villahermosa" indique le Quai d'Orsay. Il ajoute que des affrontements violents, des barrages et des bus touristiques pris à partie ont déjà été recensés ce jour sur ces axes dans les municipalités de Boca del rio, Tierra blanca, Jaltipan, Acayucan et Coatzacoalcos.

 

Offrez-vous la nouvelle visite « All Access Tour » de l'Empire State Building lors de votre prochain voyage à New-York. Et vous aurez pour la première fois accès aux recoins les plus secrets de la célèbre tour. All Access Tour signifie « visite en accès illimité » et permet aux visiteurs de découvrir des endroits du gratte-ciel qui ne sont pas accessibles avec un billet standard. Cette visite n'est disponible que sur réservation (https://www.esbnyc.com/) et par groupe de six personnes maximum. On pénètre dans le bâtiment via le couloir de l'entrée VIP, puis au foyer des artistes, un foyer où bien des stars se préparent habituellement pour des apparitions spéciales. Les visiteurs peuvent aussi déguster sur place et gratuitement collations et boissons non alcoolisées tout en contemplant les souvenirs laissés par des visiteurs célèbres. Pour ceux qui le souhaitent, il est possible, moyennant un supplément, d'immortaliser son passage en s'offrant une bouteille réfrigérée de Veuve Cliquot. Après la visite du foyer, on pénètre dans les coulisses par le rez-de-chaussée, puis on pose pour la photo devant la nouvelle entrée réservée aux clients de la 34è rue. Le nombre de billets pour cette visite d'exception est toutefois limité à cinq par jour, au prix de 500 US$ l'unité.

 

Le Musée de l'Armée-Invalides (Paris 7è) présente l'exposition « Picasso et la Guerre » du 5 avril au 28 juillet 2019, l'occasion d'explorer de façon inédite les différentes manières dont la guerre nourrit et impacte l’oeuvre de Picasso, tout au long de son parcours artistique. Les conflits armés ont ponctué l’existence de celui qui, Espagnol résidant en France de 1901 à son décès en 1973, n’a paradoxalement jamais participé activement à une guerre, ni même été soldat. Libéré de l’obligation de service militaire, l’artiste a vécu les guerres du XXe siècle en tant que civil. Considéré comme un repère fondamental et célébré dès la Libération comme artiste résistant et militant, ses prises de position politiques lui confèrent un rôle inédit dans l’Histoire en cours. Tout au long de l'exposition, oeuvres et archives personnelles de Picasso dialoguent avec un ensemble de pièces contextuelles (presse, photographies, objets) évoquant la réalité et les modes de diffusion des conflits contemporains de sa production.

 

Bientôt un visa électronique pour se rendre en Russie ? Ce n'est pas impossible car Vladimir Poutine a récemment fait part de son intérêt pour cette formule envers les visiteurs étrangers pour développer le tourisme. La règle jusqu'ici appliquée aux touristes internationaux de croisière permettant de rester à Saint-Petersbourg sans visa pendant trois jours maximum pourrait être étendue jusqu'à l'Extrême-Orient russe et à d'autres régions. Un groupe de travail étudie déjà la faisabilité d'un e-visa (accessible actuellement à 18 pays hors Union Européenne), pour une mise en place possible d'ici à décembre 2021.

 

Voici ma liste de 25 morceaux favoris de chansons francophones pour le premier trimestre 2019 : « Les Espaces et les sentiments » de Vanessa Paradis (https://youtu.be/qLFwO1w7zN8), « Je cours » de Félix Dyotte (https://youtu.be/6frTJW64qxk), « Vacances » de L'Impératrice (https://youtu.be/AOSNJj0WyPQ), « Venus » de Peter Peter (https://youtu.be/hOqWOKbk7bs), « Montréal XO », de Laurence Nerbonne (https://youtu.be/Velm5U1IFeI), »Les hauts et les bas d'une hôtesse de l'air » de Diane Dufresne (séquence nostalgie) (https://youtu.be/CGSsuc5FhCI), « 23 minutes » de Radio Elvis (https://youtu.be/kL2rJjcVuSY), « La grenade » de Clara Luciani (https://youtu.be/85m-Qgo9_nE), «Shapeshifters » de Sam Roberts Band (https://youtu.be/xPYcbMADOt8), «Prends bien garde » de Julie Masse (https://youtu.be/9e8DnW_pCiU), «Temontou » de Flavia Coelho (https://youtu.be/42MJBZzVI5s), «Chaque jour reste le nôtre » de Louise Attaque (https://youtu.be/P1mBy-fy3ig), «Erreur 404 » de l'Impératrice (https://youtu.be/eyk-Sliy8RU), «L'amour en solitaire » de Juliette Armanet (https://youtu.be/_wlnRatglSo), «Coeur croisé » de Polo&Pan (https://youtu.be/gB98kRDUTM4), «Patouseul » de Katerine (https://youtu.be/TbmnRSUTVcg), « Je bois et puis je danse » de Aline (https://youtu.be/sBjBXoCffxo), «Toi et moi » de Paradis (https://youtu.be/5H4ekRWiW6U), »Makeba » de Jain (https://youtu.be/59Q_lhgGANc), «Papillons de nuit » de Marie-Pierre Arthur (https://youtu.be/W_Su90KrBv0), «Un samedi soir dans l'histoire » de Juliette Armanet (https://youtu.be/TpkJTq_UR0o), « William » de Jason Bajada (https://vimeo.com/100121839), « On s'envole encore » de Claude Bégin (https://youtu.be/F7oH1bNTuuo), «Lettre d'amour » de Caféine (https://youtu.be/gDJeaoFupxc) et « Barcelone » de Yann Perreau (https://youtu.be/aR5De0IT83U).

 

Avril à la BNF (Bibliothèque François Mitterrand - Paris 13è) : Conçue par la BnF et présentée au Louvre Abou Dhabi au printemps dernier, l’exposition « Le monde en sphères », présentée du 16 avril au 21 juillet, retrace 2500 ans d’une histoire des sciences et des représentations qui conduit le visiteur d’un monde sphérique clos, immuable et centré sur la Terre à un univers infini et mouvant, en perpétuelle évolution. Près de 200 œuvres impressionnantes, objets d’art et de savoir, issus des collections de la BnF et de prêts exceptionnels venus de bibliothèques et musées prestigieux incarnent cette vision sphérique du monde : globes terrestres et célestes, sphères armillaires, astrolabes et manuscrits... « Manuscrits de l'extrême » (du 9 avril au 7 juillet), elle, est une exposition consacrée aux manuscrits écrits dans des contextes extrêmes d’enfermement, de péril, de détresse, de folie, ou de passion. Billets et notes de personnalités et d’auteurs connus comme Guillaume Apollinaire, Alfred Dreyfus ou Napoléon Ier, y côtoient les mots d’inconnus ou anonymes, simples soldats, prisonniers, hommes et femmes ordinaires. Écriture microscopique ou tourmentée, feuillet de très petit format, papier de récupération, encre de fortune, texte révélant l’urgence, le désespoir ou l’état second sont autant de caractéristiques matérielles et textuelles que présenteront les quelque 200 manuscrits exposés, parmi lesquels on découvrira aussi bien les derniers vers d’André Chénier écrits avant d’être guillotiné que des textes d’Antonin Artaud, le journal de Marie Curie taché de ses larmes après le décès de son époux qu’une chaise de la Gestapo portant l’inscription d’un détenu sous l’assise. Un propos sensible et encore jamais tenu dans une exposition. Autre événement, l'exposition « Antonio Segui » (du 2 avril au 26 mai) qui est consacrée à un artiste argentin installé en France depuis plus de 50 ans, Antonio Segui, qui est à l’origine d’une œuvre figurative qui fait vivre un monde coloré et graphique, sur fond d’agitation urbaine. À travers un personnage récurrent coiffé d’un chapeau, archétype de l’homme banal, qu’il met en scène seul ou perdu dans la ville et qu’il confronte à des situations tragiques ou cocasses, le peintre tend à réduire l’homme à son comportement social.

À la suite de la donation effectuée par Segui qui a permis d’enrichir les collections du département des Estampes et de la photographie ainsi que de la Réserve des livres rares, la BnF expose en galerie des donateurs une cinquantaine d’estampes, la plupart inédites, qui vont permettre de (re) découvrir l’univers de cet artiste singulier. Enfin, « Le Merveilleux-scientifique » (du 23 avril au 25 août), offre d'aborder l'époque de la découverte des rayons X, de la photographie des auras et des essais de communication avec Mars, à travers l’écrivain Maurice Renard, qui a donné forme à ce moment-là à un mouvement littéraire inédit, héritier d’H.G. Wells et en rupture avec Jules Verne. Il lui donne pour nom « roman merveilleux- scientifique ». Son intrigue se construit de manière rationnelle, à l’exception d’une loi physique, chimique ou biologique qui est inventée ou modifiée pour permettre aux hommes de traverser la matière, de lire les pensées ou de voyager dans l’infiniment petit. Cette exposition permet de revenir sur la genèse et les thématiques de ce corpus, imprégné des découvertes et spéculations scientifiques de son temps, qui montre la vitalité de l’imaginaire francophone, parallèlement au développement de la science-fiction américaine dans les années 1930. Bibliothèque François Mitterrand, Quai François Mauriac, Paris 13è. http://www.bnf.fr/fr/acc/x.accueil.html

Pourquoi ne pas mettre le cap sur le Canal du Midi cet été ? « Le Boat », leader du tourisme fluvial en Europe et au Canada (avec des bases en France, en Belgique, en Ecosse, en Irlande, en Angleterre, en Hollande, en Italie, en Allemagne et au Canada), propose péniches et bateaux de plaisance sans permis dont le pilotage ne nécessite que 30 à 60 minutes de formation. A vous ensuite les plaisirs de la croisière fluviale, au rythme que vous souhaitez, à bord du plus basique au plus luxueux bateau pouvant accueillir de 2 à 12 passagers. https://www.leboat.fr

Le fromage français fait sa traversée du dessert depuis le 19 mars dernier avec la parution de Sweet Cheese,un ouvrage en français et en anglais téléchargeable gratuitement sur http://fr.zone-secure.net/66331/974080/#page=1 Dans ce livre intitulé « Sweet Cheese - Qu'il est doux d'être salé », les fromages français nous racontent leur incroyable histoire depuis l'Antiquité jusqu'à leur conquête actuelle des foodies du monde entier.Tous les foodies et férus de fromage pourront également consulter les dates auxquelles ces délicieux «Sweet Cheese» seront mis à la carte le temps d'une seule et unique journée dans les restaurants des chefs ! C'est à l'initiative du CNIEL (Interprofession des Produits Laitiers français) et sous son label expérimental « Oh My Milk », que Sweet Cheese célèbre l'universalité du fromage français, en réunissant 10 chefs de 10 nationalités différentes. Pour ne pas laisser les lecteurs sur leur faim, les chefs nous offrent la possibilité de déguster leurs créations dans leurs restaurants, pour une seule et unique date. Autant vous dire qu'il va falloir vite réserver ! Pour retrouver toutes les dates et coordonnées des restaurants, rendez-vous sur le webzine Sweet Cheese, rubrique « Bonnes adresses ». http://www.ohmysweetcheese.com/

Les jardins de l'abbaye Saint-André s'éveillent à Villeneuve lez Avignon (30) : Cette saison, l'abbaye Saint-André propose de découvrir autrement son patrimoine en testant de nouvelles expériences au jardin. Contempler le lever de soleil au son du violoncelle, face aux Alpilles, savourer une séance de yoga sur les terrasses puis déguster un brunch végétal à l'Hortus Café, arpenter les allées avec le jardinier de l'abbaye le temps d'un atelier thématique ou d'une visite hebdomadaire, se laisser bercer par des déambulations musicales et poétiques, s'immerger dans l'émotion de la Nature en 4 expositions...Herbier d'Azur par Gabrielle de Lassus Saint-Geniès , est ainsi l'exposition du moment jusqu'au 28 avril. Cette jeune artiste poétesse, passionnée de botanique, expose pour la première fois ses cyanotypes. Ces photogrammes issus d'un ancien procédé photographique traduisent une émotion mystique face aux jardins et à la nature dont ils sont l'empreinte. Réservation auprès de l'abbaye, tél.: 04 90 25 55 95 ou info@abbayesaintandre.fr

Venez rencontrer Philippe Simay, à l'occasion de la sortie de son livre « Habiter le monde », un ouvrage rédigé au rythme de ses escales autour du monde. L'auteur nous entraîne ainsi au cœur d’habitats hors du commun, avec autant de promesses de rencontres et de connaissances passionnantes. L'ouvrage a pour ambition de répondre à la question de savoir comment l’homme peut s’approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et en harmonie avec l’environnement qui l’entoure. Et Philippe Simay, infatigable arpenteur de la ville et explorateur des espaces de vie, de décoder la manière dont les habitants qu’il rencontre s’approprient l’espace, le façonnent et s’y adaptent. Le livre,co-édité par ARTE Editions et Actes Sud, paraitra ce 3 avril puis Philippe Simay rencontrera le public à Paris le 5 avril, avec au programme, la projection des films : « Les micromaisons de Tokyo, l’art des interstices » et « Le Bosco Verticale de Milan, comment réintégrer la nature en ville ? » de 19h30 à 20h30,suivie d'un débat avec Philippe Simay puis de la dédicace du livre (Cité de l'Architecture, Auditorium • 7 avenue Albert de Mun – Paris). Autre rendez-vous à Paris 10è (Ordre des architectes d'Ile de France) le 12 avril, de 18h30 à 21h30, avec exposition, projections, débat et dédicace (Les Récollets, 148 rue du Faubourg Saint-Martin). Même réunion à Bordeaux (33), le 9 mai prochain, à l'Ordre des Architectes de Nouvelle Aquitaine (308, Avenue Thiers) de 18h00 à 21h00. « Habiter le monde » de Philippe Simay (Co-édition ARTE Editions/Actes Sud), 256 pages et 39€.

Visite guidée de l’exposition 'Wandering City' de Dinah Diwan, le samedi 6 avril 2019 à 11h00 à Beyrouth (Liban) : Les œuvres aux couleurs vives de l'artiste sont des représentations de trajets souvent effectués à pied, en autobus ou en bicyclette à l’âge de l’adolescence, mêlés à des dérives dans le Beyrouth d'aujourd’hui. Dinah vit et travaille en Californie où elle continue à expérimenter le thème de la dérive urbaine dans une ville sans limites. Et l'exposition de peintures et d’installations de Dinah Diwan, d'être inspirée du journal qu’elle a tenu en 1975 à Beyrouth. Dinah deviendra ainsi une cartographe qui redessine la ville à sa façon. Galerie Janine Rubeiz, immeuble Majdalani, Raoucheh ; (01) 868290. Durée de cette visite gratuite en langue française : 1 h00. Inscription obligatoire, places limitées. https://ihjoz.com/events/4397-rdv-86-visite-guidee-de-l-exposition-wandering-city-de-dinah-diwan

Ultime étape de mon voyage chilien dans le désert d'Atacama, la découverte de la Oficina de Chacabuco, ancienne unité de production de salpêtre, qui fut à l'époque une véritable ville au milieu de nulle part, transformée depuis en musée à ciel ouvert et... cité fantôme. Je vous souhaite une très bonne lecture de cet article et une très bonne semaine.

Yves


 

Classement des dix premiers pays qui ont visité ce site la semaine dernière : 1) France 2) Canada 3) Etats-Unis 4) Belgique 5) Japon 6) Australie 7) Suisse 8) Espagne 9) Argentine 10) Cameroun

 




Oficina de Chacabuco, Ville fantôme (Sierra Gorda, Province d'Antofagasta, Région d'Antofagasta, Chili)


Pour refermer cette escapade chilienne, j'ai pensé qu'il serait intéressant de visiter une ancienne oficina, c'est à dire une ancienne usine d'extraction du salpêtre sur notre chemin du retour vers Calama. Nous quittons Antofagasta vers 9h00 et prenons la ruta 5, la première véritable autoroute chilienne sur laquelle je roule depuis le début de mon séjour ici. La vitesse maximale est de 120 km/heure, abaissée à 100 km/heure au niveau des intersections. Le péage reste raisonnable puisque nous nous acquitterons de 1850 pesos seulement (moins de 3€) pour effectuer le trajet Antofagasta-Chacabuco, ou plutôt au niveau de l'ancienne usine à salpêtre (...)


Lire la suite








Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile