Revoir le globe
Top
Retour à l'historique des lettres

Lettre envoyée le 27/05/2019

 

Lundi 27 mai 2019                                              La Lettre N°431

 

Me voici arrivé dans la dernière partie de ce long voyage après avoir passé deux jours à Wellington, la capitale néo-zélandaise. Depuis, je remonte tranquillement en direction d'Auckland via la côte ouest qui offre aussi bien des charmes.Il me reste encore bien des choses à découvrir durant cette ultime semaine. Rendez-vous donc, chaque jour, sur mon site pour de nouvelles aventures !

 

« Académie royale de musique » du 28 mai au 1er septembre 2019, à la Bibliothèque-Musée de l'Opéra de la BnF : Issu du ballet de cour, en vogue sous les derniers Valois, et de l’opéra italien introduit en France par le cardinal Mazarin, l’opéra français voit le jour au début du règne de Louis XIV. C’est dans la relation ambiguë entre l’affirmation d’une ambition nationale et l’aspiration à un modèle transalpin qu’est créée en 1669 la première « Académie d’opéra ». L’exposition organisée par la BnF et l’Opéra national de Paris entend célébrer le 350e anniversaire de la première scène lyrique française et retracer l’activité de cette institution, depuis l’époque du Roi-Soleil jusqu’à la Révolution. Autour de 130 pièces, issues pour l’essentiel des collections de la BnF et des Archives nationales (manuscrits, dessins de costumes, projets de décors, etc.), l’exposition s’attache à décrire le processus d’imprégnation des arts du spectacle en France par la culture italienne, tout en illustrant le rayonnement national et international de cette institution.

L'exposition « Félix Fénéon, les arts lointains » s'invite au Musée du quai Branly-Jacques Chirac (Paris 7è) du 28 mai au 29 septembre 2019. Critique d’art, éditeur, directeur de galerie, collectionneur de peintures et d’arts « lointains », Félix Fénéon – figure centrale du monde intellectuel et artistique au tournant du 20e siècle – défend une vision décloisonnée de la création. Le musée du quai Branly – Jacques Chirac, les musées d’Orsay et de l’Orangerie, le Museum of Modern Art, New York rendent pour la première fois hommage à sa personnalité hors du commun avec une exposition conçue tel un portrait en deux chapitres. Le premier chapitre, exposé au musée du quai Branly – Jacques Chirac, revient sur les choix de Félix Fénéon en tant que collectionneur et sur la constitution de sa collection remarquable, comptant un nombre considérable de peintures et l’un des plus importants ensembles d’arts extra-européens de son époque. Des statues africaines anthropomorphes et féminines au Poseuses de Seurat, la proximité des œuvres permet un dialogue entre des techniques, époques et origines différentes. L’exposition rend ainsi compte du regard visionnaire de Félix Fénéon – dépourvu de frontières. Mezzanine Est, 37 Quai Branly, Paris (7è). http://www.quaibranly.fr/fr/expositions-evenements/au-musee/expositions/details-de-levenement/e/felix-feneon-1861-1944-38064/

Plus de 20 randonnées seront organisées autour de Mende (48) pour découvrir les diverses facettes des paysages lozérois, lors du Festival des Randonnées en Lozère des 30, 31 mai et 1er juin 2019 (http://www.randofestival-mende.fr ). Blottie entre les montagnes et les causses, juste au pied du mont Mimat, Mende est idéalement placée au carrefour de l'Aubrac de la Margeride, des Gorges du Tarn et des Cévennes. Ces micro-régions forment ainsi le département de la Lozère, destination de prédilection de la randonnée et des activités de plein air avec plus de ...2700 km de sentiers balisés. Au menu de ces rencontres : conférences, et projections de films en soirée sur le thème de la marche et des voyages, avec la présence de plusieurs intervenants.

Ouvert tout l'été, du 5 juin au 29 septembre prochain, Aquamotion est le centre aquatique de Courchevel (73). L'endroit se veut un lieu magique et novateur, le plus grand centre aquatique européen situé en montagne! 15 000 m2 au cœur des Alpes, une parenthèse de détente combinant 4 univers : Aquatique, Bien-être, Sport- santé et Fun ! Une multitude d’activités accompagnées d’équipements exclusifs et de qualité pour le plus grand plaisir de tous : vague de surf indoor, espace aquatique ludique, spa-balnéo, espace aquatique détente, fitness, escalade. https://aquamotion-courchevel.com/fr/

Un français sur trois transporte des objets interdits en cabine et 12% confessent avoir déjà vapoté en dépit des interdictions : Presque trois quarts des voyageurs qui essaient de dissimuler des objets interdits lors du contrôle de sécurité à l’aéroport se sont fait prendre la main dans le sac et ont dû se débarrasser de ces objets. Les cinq objets interdits qui sont le plus emportés en douce par les contrevenants sont les briquets , la bombe aérosol de plus de 100 ml, la pince à épiler, la paire de ciseaux et les lames de rasoirs. Le sondage a révélé que la plupart des sondés (74%) ont avoué avoir essayé de cacher les objets interdits tout au fond de leur sac, pensant que les agents de sécurité n’iraient pas regarder à cet endroit. Les poches de manteaux se sont avérées être la deuxième cachette favorite pour 15% des sondés. Enfin, lorsqu’on leur a demandé s’ils avaient aussi enfreint d’autres règles à l’aéroport et/ou en avion, 12% ont confessé qu’ils avaient déjà ‘fumé une cigarette électronique en plein vol’, tandis que 9% ont admis avoir eu des relations sexuelles. Ben voyons!

Gare aux pickpockets ! Les gendarmes de Chantilly (60) ont en effet reçu plusieurs témoignages de victimes dont un couple de pickpockets dans le parc du château de Chantilly. Ils ciblent des proies faciles comme les touristes ou les personnes âgées sur lesquelles ils jettent « un petit produit verdâtre » faisant croire à de la fiente d’oiseau. Le couple propose alors son aide aux victimes pour les essuyer et en profite pour leur faire les poches. Cette pratique existe également à Buenos-Aires (Argentine) avec de la moutarde. Décidément ces gens-là sont ardus à la « tâche » !

Panasonic vient de développer une application destinée à atténuer les effets du décalage horaire grâce à l'outil Jet Lag Adviser. Cet outil indique aux passagers l'impact potentiel horaire sur chaque vol effectué par la compagnie aérienne utilisatrice du système, en calculant un « score d’impact de décalage horaire ». Les voyageurs peuvent ainsi s’enquérir spécifiquement du degré de gravité potentielle du jet lag sur leur propre vol, puis prendre les mesures appropriées. Et l’outil Jet Lag Adviser va plus loin en envoyant des notifications guidant le voyageur vers les bonnes pratiques à adopter, non seulement pendant le vol mais aussi en amont et en aval : sommeil, exposition à la lumière, exercice physique, hydratation et régime alimentaire...

Visitez l'Opéra Garnier de manière inédite à l'occasion du 350è anniversaire de cet endroit prestigieux : découvrez l'histoire exceptionnelle de l'Opéra à travers ses grands projets artistiques et architecturaux, accompagné d'un guide-conférencier et en parcourant les collections inédites présentées dans le cadre de deux expositions temporaires : « Entre France et Italie – l'Opéra de Paris de Louis XIV à la Révolution », du 28 mai au 1er septembre 2019, et « Le Grand Opéra » du 24 octobre 2019 au 2 février 2020. Les visites guidées sont proposées tout au long de l'année à partir du 1er juin au prix de 18€ par adulte : https://www.cultival.fr/

Les éditions Lharmattan présentent leurs dernières parutions : Villes en morceaux, de Pierre Miralles, nous transporte à Venise, Berlin, Lisbonne, Londres et Barcelone. Cinq villes d'Europe, toutes différentes et pourtant réunies ici par la mémoire et la conscience du temps qui passe. Cinq formes uniques, chacune à sa manière, et qui proposent cinq variétés particulières d'errance urbaine. Cinq exercices de méditation sur notre monde fragmenté, sur notre vie en morceaux (120 pages,14€). Le Jardin du Luxembourg, d'Hélène Hervet, nous rappelle que ce jardin fut créé en 1612 par Marie de Médicis afin d'agrémenter le palais florentin qu'elle se fait construire suite à l'assassinat de son mari, le roi Henri IV. Les ouvrages qui constituent cette série offrent au lecteur un guide pour les promeneurs soucieux de connaître les lieux qu'ils visitent. Soigneusement documentés au niveau historique et artistique, les volumes proposés dans cette collection ont à coeur d'être une source de distraction érudite (Collection Jardins & Parcs d'Ile de France, 102 pages, 16€).

L'Armada 2019 aura lieu à Rouen (76) du 6 au 16 juin prochain. De retour après cinq ans d'absence, cette manifestation, qui fête cette année ses trente ans, rassemblera de grands voiliers comme le Belem, le Shabab Oman II, Tenacious, Sedov, Cisnr Branco, Cuauhtémoc, Krusenstern, le Thalassa, le JR Tolkien, la goélette La Belle Poule, l'Hermione ou le Mir, patrouilleurs et navires militaires comme le Monge. Invités par l’Armada de Rouen, ils rejoindront ainsi du 6 au 16 juin 2019, la grande famille des plus beaux voiliers et bâtiments militaires du monde. L’Hermione sera l’invitée d’honneur. Elle est la reconstitution authentique de la frégate sur laquelle La Fayette a embarqué vers l’Amérique. L’ensemble des navires seront ouverts gratuitement à la visite pour le public. 7 000 marins sont attendus représentant plus de 20 nations. De nombreuses animations sont prévues pour le public : les feux d’artifices, les concerts, les expositions, les animations sur les quais de l’Armada, la grande Pagaille, la Grande Parade, la messe des marins, le défilé des équipages, le footing des marins, une tour panoramique de 80 mètres de haut …L’association l’Armada de la Liberté, organisatrice de cet événement international exceptionnel, présidée par Patrick Herr, son fondateur, fêtera quant à elle ses 30 ans. Elle rassemble près de 400 bénévoles qui seront à pied d’œuvre, pendant les 10 jours de l’Armada, afin d'organiser les festivités.Tout est mis en place pour faire rêver, pour faire voyager et accueillir ainsi plus de 700 000 visiteurs par jour. Cette 7èmeédition du 6 au 16 juin 2019 à Rouen, sera le rendez-vous incontournable maritime en France et à l’international. https://www.armada.org/


 

7e saison photographique de l'Abbaye royale de l'Epau jusqu'au 4 novembre : avec Alexa Brunet, autour de sa série Dystopia sur une évocation d'anticipation de la mutation des paysages. Alejandro Cartagena avec son projet Carpoolers, autour des déplacements urbains, (sous réserve), Karolin Klüppel autour de sa série « Madchenland » ,Matjaz Krivic sur « la route du lithium » , Dorothea Lange, Le récit de la migration , Bernard Mottier avec son projet sur l'abbaye d'Orval ,David Richard pour sa série sur «un air d'autoroute » , et Sébastien Tixier et son travail autour du Transsibérien.
Chaque projet sera installé dans un espace particulier de l'abbaye et avec une scénographie appropriée afin de permettre un dialogue harmonieux entre la photographie, le bâtiment et son écrin de verdure. Du 18 juin au mois d'octobre : Mario Del Curto, avec son travail Graines du Monde, réhabilitera la mémoire de Nikolaï Vavilov. Hors-les-murs , sur les grilles de l'hôtel du département, sont exposées jusqu'au 5 juin 2019 : Nicolas Lund, série « Everybody loves classical music IV »,
du 7 juin au 7 juillet 2019 (et à la gare SNCF du Mans) :
« Les 24H», photographies de Gildas Corouge et du collectif «endurance photos », du
14 juillet à octobre 2019 : Alexis Berg « Le Trail, à la recherche des limites »,
D'octobre à décembre 2019 : Jean-françois Mollière « Des murs et des hommes, un regard sur la Visitation » et sur le site de l'ilot de la Visitation (centre ville du Mans) et
de décembre 2019 à mars 2020 : « la Sarthe vue par les Instagramers ». Sur l'écluse de Solesmes, et jusqu'au 22 septembre 2019 : Exposition d'Erik Johansson . Depuis plusieurs années maintenant, la photographie investit la programmation culturelle proposée par le Conseil départemental de la Sarthe, notamment au sein de l'abbaye cistercienne de l'Epau, dont il est propriétaire, mais aussi avec la saison photo hors les murs qui s'exporte cette année encore sur les grilles de l'Hôtel du Département, à la gare, ou bien à l'écluse de Solesmes. Site internet : https://epau.sarthe.fr/

Lauréat de plus de 25 prix internationaux, dont le Tony Award de la « Meilleure Pièce de Broadway» en 2011, War Horse, spectacle évènement mis en scène par Marianne Elliott et Tom Morris, est présenté par Thierry Suc pour la première fois en France à la Seine Musicale pour 34 représentations exceptionnelles du 29 novembre au 29 décembre 2019. Sur scène, 34 comédiens et chanteurs composent cette grande fresque historique et musicale empreinte d’émotion et de poésie, aux côtés de marionnettistes de talent qui donnent vie à des chevaux plus vrais que nature grâce au travail de la compagnie sud-africaine Handspring Puppet Company. Véritable spectacle d’aventure pour toute la famille, War Horse a été présenté en première mondiale le 9 octobre 2007 au National Theatre de Londres où il est resté à l’affiche pendant deux saisons avant d’être présenté au New London Theatre (West End) en mars 2009. Depuis, il s’est produit dans 97 villes et 13 pays, dont des productions à Broadway, à Toronto et à Berlin, ainsi qu’en tournée au Royaume-Uni et en Irlande, en Amérique du Nord, aux Pays-Bas, en Belgique et en Chine.La France est ainsi le 14e pays à accueillir ce spectacle. Pensez à réserver vos places dès le 5 juin ! https://www.warhorse-spectacle.fr/

Cette semaine, partons à la découverte de Napier (Nouvelle-Zélande), capitale mondiale de l'Art déco. J'y ai effectué récemment une promenade de deux heures et en ai ramené de jolis clichés.

Yves

Classement des dix premiers pays qui ont visité ce site la semaine dernière : 1) France 2) Nouvelle-Zélande 3) Canada 4) Japon 5) Suisse 6) Etats-Unis 7) Belgique 8) Allemagne 9) Espagne 10) Algérie




Napier, Capitale mondiale de l'Art déco (Hawke's Bay, Nouvelle-Zélande)


Il était une fois Napier, qui devait son élégance légendaire à la pire des catastrophes qui lui arriva en 1931 : un tremblement de terre meurtrier qui détruisit la petite ville en déclenchant un incendie général. Cependant, le pire n'étant jamais certain, le séisme en question provoquera le soulèvement d'une zone marécageuse et de la baie, libérant ainsi de nouveaux terrains à bâtir. Des terrains sur lesquels sera reconstruite Napier, cette fois en respectant les règles antisismiques et en choisissant d'adopter le style Art déco en vogue à l'époque. (...)


Lire la suite








Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile