Revoir le globe
Top
Retour à l'historique des lettres

Lettre envoyée le 15/07/2019

Lundi 15 juillet 2019                                               La Lettre N°438

 

 

Le Marché Victor Hugo (Toulouse) ouvrira ses portes à l'occasion du passage du Tour de France en ville le 17 juillet 2019. Le marché accueillera ainsi le public de 18h30 à 22h30 dans une ambiance festive, avec dégustation de produits locaux frais (fromages, charcuterie, vin et fruits de mer), le tout au son des bandas. Qu'on se le dise !

 

Bienvenue au Château de la Chaussière (03) entre Moulins et Montluçon dans l'Allier. Celui-ci vous ouvre ses portes ainsi que son parc centenaire du 15 juillet au 31 août 2019 de 14H à 18H. Outre les extérieurs, une visite guidée vous fera découvrir les grandes pièces de réception du rez-de-chaussée du château avec sa magnifique chapelle copiée sur la Sainte-Chapelle de l'Ile de la Cité à Paris. Situé sur la commune de Vieure, en plein cœur du pays des Ducs de Bourbon, le château de La Chaussière est l'un des plus importants édifices néo-romantique du Bourbonnais. Ce Monument Historique a été construit en 1876 par la famille Riant, issue des maîtres de forge et des propriétaires-bâtisseurs du quartier de l'Europe près de la gare Saint-Lazare à Paris. Localisé sur un promontoire pour jouir d'une vue à couper le souffle et entouré de chênes centenaires, le nom de La Chaussière provient de l'ancien château de la Vieille Chaussière aujourd'hui en ruine qui était une résidence des ducs de Bourbon et le siège d'une châtellenie ducale. Anne de Beaujeu (1461-1522), fille de Louis XI et régente de France séjourna dans ce lieu de plaisance. Vers 1875, Théodore Riant voulut se construire une « maison moderne » avec une vue dégagée et un confort à la pointe du progrès : c'est ainsi que naquît La Chaussière, château de plus de 100 pièces ! Après d'importants travaux de nivellement, le bâtiment s'éleva sur 5 niveaux avec l'emploi de techniques nouvelles comme les poutrelles de fer et le béton pour les planchers et les combles du toit. Toujours habité par la même famille, le comte et la comtesse (née Françoise Riant) Alain-Xavier de Chavagnac et leurs enfants se sont attelés à sa restauration depuis une dizaine d'années avec l'aide de la DRAC du département de l'Allier.Le parc de La Chaussière été conçu par François-Marie Treyve (1847-1906), célèbre architecte paysagiste du Bourbonnais. Il a associé des essences d'arbres du Bourbonnais comme le chêne pédonculé et sessile à des espèces nouvelles pour l'époque comme des séquoïa gigantinum, thuya d'Amérique, des épicéas, des sapins d'Espagne bleus…http://chateaudelachaussiere.com/

 

ClassPass, le plus large réseau de fitness au monde, annonce aujourd’hui le lancement de son application en France. Également présente au Royaume-Uni ainsi que ,depuis quelques jours, aux Pays-Bas et en Allemagne, ClassPass renforce son développement en Europe en pénétrant le marché français, avec comme première ville d’entrée Paris. Le service est disponible depuis le 9 mai et, dès leur inscription, les nouveaux membres bénéficient d’un mois de cours gratuit dans les clubs parisiens partenaires. ClassPass permet aux sportifs et amateurs de sport d’accéder à un large éventail de cours : yoga, boxe, cyclisme, pilates, barres, crossfit, danse, gymnastique, entre autres, dans plus de 15 000 clubs de sport à l’échelle mondiale. Les réservations de ces activités s’effectuent en un clic via l’application gratuite ClassPass. ClassPass a d’ores et déjà noué des partenariats avec plus de 200 clubs de sport affiliés parisiens, dont Chez Simone, Temple Noble Art, R2 Training ou encore Cluster Sports Club. A travers ces collaborations, les utilisateurs peuvent non seulement suivre les cours qu’ils veulent, quand ils le souhaitent, mais aussi bénéficier d’un programme d’entraînement dispensé par des coachs qualifiés pour des activités sportives en pleine expansion à Paris tel le yoga aérien, le crossfit, ou encore le trampoline. ClassPass propose plusieurs formules d’abonnement sans engagement qui peuvent être ajustées chaque mois, en fonction du budget que chaque membre souhaite allouer à son bien-être. Ces forfaits sont basés sur un système mondial de crédits ClassPass qui permet de réserver des cours à la carte, dans le club de sport de son choix et à moindre coût : 29 euros pour 25 crédits (4 à 6 cours), 49 euros pour 45 crédits (7 à 11 cours) et 89 euros pour 95 crédits (15 à 23 cours). Ce système de crédits donne accès à la totalité des clubs de sport partenaires de ClassPass, partout dans le monde où le service est implanté. L’entreprise prévoit de s’étendre prochainement à d’autres pays européens et d’autres villes françaises avec comme vocation d’élargir le choix d’activités sportives disponibles. Quant à l'application mobile ClassPass, elle est disponible gratuitement sur iOS et Android, respectivement via l'App Store et Google Play. Pour en savoir plus sur ClassPass, les modalités d’ouverture d’un compte et les différents tarifs d’abonnement, ainsi que sur les clubs partenaires de ClassPass, visitez le site https://classpass.com/

Cet été, pourquoi ne pas vous rendre au massif du Dévoluy ? Le Dévoluy est en effet considéré comme l’éboulis le plus grand d’Europe. Véritable citadelle défendue par plusieurs « géants » : le Pic de Bure, l’emblématique phare du Dévoluy, le Grand Ferrand, l’Obiou et la Tête de Claudel, tous avoisinant les 3000 mètres d’altitude, Le Dévoluy et ses 300 km2 partage ses remparts avec la Drôme et l’Isère. Nichées entre 1500 et 2500 mètres d’altitude, les deux stations de Superdévoluy et de La Joue du Loup offrent aux amoureux de la nature sauvage des activités sportives, de découverte et de détente pour profiter pleinement de la destination. Le Dévoluy bénéficie de 300 jours de soleil par an. Le massif compte de nombreux villages de montagne qui font de ce territoire rural et touristique un lieu de caractère et d'authenticité, tout en vivant au rythme des saisons. En période estivale, les aficionados de la montagne y trouveront aussi des panoramas à couper le souffle pendant que les moins sportifs sauront se divertir grâce aux nombreuses animations et événements proposés dans le massif. Plus d'infos auprès de l'Office de tourisme du Dévoluy, Le Pré, à St Etienne en Devoluy, 05250 Le Dévoluy. http://www.ledevoluy.com

Un fromage vachement bon ! Le 29 avril dernier à Vacheresse, le Syndicat Interprofessionnel du Fromage Abondance (SIFA), des restaurateurs et des élus de la Vallée d’Abondance, se sont réunis pour créer le Syndicat Interprofessionnel du Berthoud (SIB) avec pour mission la protection, la valorisation et la promotion de la recette traditionnelle du Berthoud. En effet, le Berthoud est une recette, à base de fromage AOP Abondance fondu, servie dans des coupelles individuelles en porcelaine et dont l’histoire remonte à plus d’un siècle. Fleuron de la gastronomie savoyarde,cette recette historique connait depuis plusieurs années des dérives quant aux ingrédients et récipients utilisés. Pour Joël Vindret, responsable du SIFA (Syndicat Interprofessionnel du Fromage d’Abondance), «il est indispensable que notre fromage, notre terroir, notre recette du Berthoud puissent être protégés afin de perpétuer le savoir-faire de nos éleveurs, producteurs, et affineurs. Par son cahier des charges rigoureux, le fromage AOP Abondance est un fromage unique, la recette du Berthoud doit l’être aussi.». Fromage au lait cru de vache, l'Abondance tire son nom de la Vallée du Chablais haut-savoyard qui porte son nom. Produit depuis le 11è siècle, il obtint le label AOC en 1990 puis celui de l'AOP en 1996. Une reconnaissance qui garantit le respect du terroir et des méthodes de production du lait et du fromage, de l’alimentation des vaches jusqu’à l’affinage. L’AOP permet également de préserver la race de vache Abondance. Présent sous la forme d’une meule cylindrique plate à croûte lisse de couleur ambrée, son poids oscille entre 6 et 12 kg. 10 litres de lait cru sont ainsi nécessaires pour obtenir un kilo d’Abondance.

« Loosely Planet Thaïlande », la BD de Camille Burger, est en vente depuis juin dernier. Et raconte les tribulations de trois touristes français en Thaïlande. De Bangkok à Chiang Maï, en passant par Koh Tao, les trois acolytes ratissent le pays à la recherche d’un ami mystérieusement disparu. Un récit d’aventures à cent à l’heure servi par un humour loufoque et un dessin fourmillant de détails et de couleurs. L’auteur et dessinatrice, Camille Burger, a séjourné en Thaïlande pour réaliser cette bande dessinée d’aventures très documentée sur ce pays aux allures de paradis qui attire chaque année plus de 41 millions de touristes. A découvrir cet été sur les plages (ou ailleurs). 120 pages – 17,90€.

Si les États-Unis ne sont pas connus pour être le pays le plus écologique au monde, l’Etat le plus en pointe en matière de développement durable est bien la Californie. Pour sa part, le Golden State continue d'innover dans ce domaine en réduisant les impacts environnementaux et en sensibilisant ses visiteurs au tourisme responsable. Dans un pays où la biodiversité est aussi riche, il n'est pas étonnant que les Californiens proposent de nouvelles alternatives écologiques pour héberger les visiteurs, même en ville. Au nord de la baie de San Francisco, deux auberges du comté de Sonoma offrent la possibilité de découvrir la région telle qu'elle était il y a plus de 100 ans. Le Sonoma Orchid Inn (https://www.sonomaorchidinn.com/), une ferme restaurée datant de 1906, qui utilise l’énergie solaire et des ingrédients provenant de son jardin biologique. Le Case Ranch Inn (https://www.caseranchinn.com/), installé dans une ferme victorienne datant de 1894, génère 40% de son énergie grâce à l'énergie solaire et dispose d'une station de charge pour véhicules électriques.The Ranch at Laguna Beach (https://www.theranchlb.com/), situé à Laguna Beach dans le comté d'Orange au sud de Los Angeles, vient de rejoindre les « National Geographic Unique Lodges of the World », une collection de boutique-hôtels éco-responsables. Le Ranch possède un concasseur de bouteilles GLS qui réduit le verre en un produit semblable au sable. Parallèlement, les clés en bambou durables empêchent 25 000 clés en plastique de finir dans les décharges. En plein centre de San Francisco, le Clift Royal Sonesta Hotel (https://www.sonesta.com/us/california/san-francisco/clift-royal-sonesta-hotel) vient d'ajouter dix ruches sur son toit, et utilise le miel pour ses cocktails et ses plats maison. Son programme «Stay Green» permet aux clients qui ont choisi de limiter le ménage dans leur chambre de bénéficier d’un crédit-repas. Avez-vous déjà testé le glamping? À Treebones sur la mythique Highway 1, le Treebones Resort est un Eco Resort qui allie la nature et le glamour. Vous pourrez dormir dans des bungalows ou dans des nids confortables construits dans les arbres, entourés d'un grand parc surplombant l'océan, et déguster des plats cuisinés à partir de produits biologiques cultivés dans les jardins du parc.

L'ouvrage de Gloria Lanéey, « Triangulation ou des gouts du voyage » est un livre sur le voyage, dépouillé de toute sensiblerie bien-pensante, celle qui masque souvent la réalité parfois sinistre des horizons que l'on admire et trahit de notre part une empathie factice, voire une franche hypocrisie envers ceux qui souffrent de cette même réalité. Au fil de sept histoires fortes qui nous entraînent jusqu'en Antarctique, Gloria Lanéry nous offre un point de vue audacieux sur l'état de notre planète et sur celles et ceux qui l'habitent quand on y regarde de plus près, en voyageur plutôt qu'en touriste. La première grande aventure de l'auteur fut la lecture, à l'âge de neuf ans et Gloria n'aura alors en tête que de parcourir les steppes de Sibérie ou de rejoindre Irkoutsk. Ce parcours de longue haleine passera, entre 1989 et 1994, en train, à pied, à cheval, en camion et en hélicoptère (le taxi des steppes et de la toundra), et l'auteur de confier avoir arpenté les endroits les plus reculés de ce territoire gigantesque, des franges méridionales à l'Océan arctique et de l'Oural jusqu'au Kamtchatka. La plupart de ces régions étant alors interdites aux étrangers, plus d'une fois Gloria risquera de s'y faire appréhender. Petit à petit, ses pérégrinations la conduiront vers les pays d'Asie Centrale. Bientôt, elle mettra à profit sa connaissance - alors très rare - de ce pan du monde, ainsi que celle des langues russe, anglaise et arabe, et montera les premières expéditions occidentales en Sibérie, Kamtchatka, Mongolie, Kazakhstan, Kirghizie et au Turkménistan, tout en contribuant parallèlement à de nombreuses productions télévisuelles à mesure que le bloc de l'Est s'effondrait, dont La Terre vue du Ciel et le film Home (2009) de Yann Arthus-Bertrand, et réalisant au passage cinq Faut pas rêver en Sibérie et en Libye. Les déserts de glace ou de sable étant les seuls espaces qui la motivaient, Gloria trouvera moyen d'y concentrer son champ d'action professionnel même si le désir d'écrire la taraudait depuis un moment. Un rêve qui devint réalité en 2014 et dont Triangulation ou Des goûts du voyage est le fruit. » En librairie (et en ligne), 13,50€ (ou 10,99€).

S'expatrier ? Oui mais...Expat.com (https://www.expat.com/fr/) site de référence de la mobilité internationale, et Kantar Océan Indien, leader mondial des données, études et conseil en marketing, ont enquêté auprès des expatriés et futurs expatriés pour mettre en avant les destinations préférées des expatriés pour passer sa retraite en 2019 et s'expatrier en général. Pourquoi s'expatrier ?  Essentiellement pour une meilleure qualité de vie , une nouvelle aventure et des motivations d'ordre professionnel. Où passer sa retraite ?  Portugal, Espagne, Thaïlande, Mexique et Vietnam ?... autant de questions à se poser et auxquelles des spécialistes proposent de répondre.

Le site de voyage en ligne Expédia.fr (https://www.expedia.fr) a sorti les résultats d'une intéressante enquête il y a quelques semaines : L'étiquette des Français en vacances, pour comprendre leurs préférences et attentes dans le cadre de leur voyage mais également leurs bêtes noires. Les Français ont de très bons retours sur leurs expériences de vol et confient même que généralement les passagers se soucient des uns des autres. En vacances, la bonne entente est donc de rigueur mais certaines règles doivent cependant être respectées... 41% ont déjà aidé un passager à ranger ses affaires dans le compartiment à bagages et 30% ont même déjà offert leur place pour permettre à un binôme de voyager côte à côte. Mais c’est avant tout un échange de bons procédés entre voyageurs. Les Français reproduisent tout simplement les bons services qui leur ont été offerts, comme en signe de reconnaissance. Pour eux, il y a des règles de conduite à suivre pour le bien-être de l’ensemble des voyageurs comme ne pas réveiller leur voisin de siège même s’ils souhaitent se rendre aux toilettes (34%), éviter d’apporter un repas dont l’odeur pourrait être dérangeante (80%), ne pas déclencher une bagarre avec un autre passager ou un membre de l’équipage (78%), éviter d'être sous l’influence de drogue ou d’alcool (61%) ou même de se balader pieds nus (58%). Cette étiquette est également applicable sur le lieu des vacances. Ainsi, les Français considèrent-ils les comportements suivants comme inappropriés : uriner dans la piscine (73%), fouiller dans les affaires privées de l’hôte (73%), quitter le logement sans l’avoir nettoyé (72%) ou encore emprunter les vêtements de l’hôte (56%). En contrepartie, les petites attentions de la part de l’hôte sont très appréciées : être accueilli en personne pour qu’il partage ses bons conseils de vacances (26%), se voir offrir une boisson de bienvenue (22%) voire même avoir un réfrigérateur approvisionné (10%). Parmi les 23 nationalités interrogées, les Européens se révèlent comme étant les plus enclins à privilégier la confrontation en cas de conflit avec un passager. Les Français se retrouvent en tête de fil, contrairement à leurs voisins taïwanais, Hong-kongais ou Japonais qui préfèrent faire appel au personnel, quand il s’agit de demander au passager de derrière d’arrêter de taper dans leur siège (61%), de réclamer plus de place ou de partager l’accoudoir avec leur voisin qui monopolise tout l’espace (46%). Face à un voisin qui tousse et éternue à tout-va, 33% des Français osent même offrir un mouchoir et/ou une pastille contre la toux. En revanche, s’ils sont témoins d’un échange houleux entre deux passagers, 32% des Français préfèrent ne pas s’en mêler et ignorer la situation, tandis que 26% se tournent, cette fois-ci, vers le personnel navigant pour venir régler le problème. Une fois descendu de l’avion, les Français semblent au contraire éviter toute confrontation. L’heure des vacances a sonné, et rien ne pourra venir entacher ce moment... Face à un groupe de perturbateurs à la piscine, 31% des Français préfèrent ignorer la chose et les laisser s’amuser. En revanche, hors de question de venir perturber le calme de l’hôtel quand ils se retrouvent dans leur chambre. Si leur voisin de chambre est trop bruyant, 54% des Français appellent la réception ou la sécurité pour venir régler le problème. De même s’ils surprennent un groupe fumant de la marijuana dans un espace commun de l’hôtel et que l’odeur remonte jusqu’à leur fenêtre, 45% se dirigent vers le personnel de l’hôtel. Après le constat, cinq conseils pour économiser sur ses vacances cette année : réserver ses vols au moins trois semaines avant le départ, réserver ses vols durant le week-end, réserver ses nuits d’hôtel le vendredi, débuter son séjour un jeudi ou un vendredi et, pour les courts séjours en semaine, rajouter une nuitée le samedi.

Transporter ses affaires à vélo n'est pas toujours si simple. La remorque vélo mono-roue COHO XC (https://www.lecyclo.com/velo/transport/remorque-velo/mono-roue/remorque-velo-monoroue-a-suspension-coho-xc-burley-70-l.html) dispose d'une conception réfléchie et tout spécialement adaptée. Composée d'un cadre en aluminium résistant, elle offre un large volume de rangement de 70 litres, utile pour emporter tout son matériel (vêtements, nourritures, sacs de couchage, ...), et supporte une charge allant jusqu'à 32 kilos.Pensée pour « permettre l'aventure », la remorque vélo Coho XC présente différents éléments pratiques servant à faciliter le séjour: grand garde-boue, filet de maintien, parois en tissu détachables, trous filetés pour porte-bidons, béquille double réglable en hauteur, catadioptre arrière et drapeau de sécurité. Le plus: l'emplacement prévu pour le drapeau fait aussi office de décapsuleur. La remorque Burley est mono-roue et dotée d'une suspension à ressort. Des points qui améliorent le confort de conduite puisque la remorque suit le vélo partout sans difficulté, sur routes et chemins, tout en diminuant les vibrations. Bonne route ! 

Le 20 juillet prochain, il y aura 50 ans exactement que le premier homme a marché sur la Lune. Une date historique que Richard Branson souhaite commémorer en lançant la première navette Virgin Galactic de tourisme spatial, l’avion-fusée SpaceShipTwo. Dans cette course à la conquête de l’espace, un autre géant américain le talonne de près. Il s'agit du PDG d’Amazon, Jeff Bezos, et de sa fusée Blue Origin, la New Shepard. Loin de posséder la fortune des deux milliardaires, Boris Otter, un Genevois passionné d’aviation et d’astronautique, est toutefois déterminé à réunir les fonds nécessaires pour embarquer à bord de l’un des deux vaisseaux spatiaux. Après Claude Nicollier en 1992, il serait ainsi le deuxième Suisse à s’envoler dans les étoiles. Alors, pour financer son rêve, le futur touriste spatial a eu une idée insolite : organiser un grand concours dont le 1er prix sera un billet pour un vol dans l’espace. Le principe est simple : pour participer au concours, il faut d’abord devenir membre actif de l’association Swiss Space Tourism, et s’affranchir d’une cotisation de 100 dollars US, soit 80 €. La deuxième condition étant de pouvoir passer avec succès une visite médicale, visant à s’assurer que le participant ne présente pas de contre-indications à un vol suborbital, au-dessus de la ligne de Karman, à 100 km d’altitude. Boris Otter espère réunir 20000 membres, qui lui permettront de rassembler 2 000 000 $US, couvrant le coût d’un vol à bord de la fusée Blue Origin, pouvant accueillir 6 passagers. « L’avantage de Blue Origin est que la liste d’attente est moins longue que celle de Virgin Galactic, qui compte déjà 650 inscrits. », explique Boris Otter. Afin de départager les 20000 adhérents, un questionnaire portant sur 30 questions relatives à la conquête spatiale et à l’espace, la rédaction d’un texte de motivation personnelle de 15 lignes ainsi que la confirmation de l’absence de contre-indications médicales permettront au comité de sélection de déterminer les cinq gagnants du billet pour un vol dans les étoiles. Boris Otter, quant à lui, se réserve de facto la 1ère place. Avis aux amateurs : http://swiss-space-tourism.ch/

En prolongement de l'exposition « Jean Veber, peintre des fées », qui se déroule à la Villa Arnaga (64) jusqu'au 3 novembre prochain, le catalogue sur ce peintre qui décora Arnaga, est désormais disponible à la librairie de la villa. 45 pages avec de riches illustrations.


À quelques semaines du grand départ des juillettistes et aoûtiens, Gîtes de France Vendée propose via sa nouvelle plateforme web https://www.gites-de-france-vendee.com/fr/?gclid=EAIaIQobChMI8Ivlpdf74gIVQ0CGCh2v9wX_EAAYAiAAEgLgmPD_BwE un large panel de maisons, appartements, villas, gîtes, éco- gîtes, chambres d’hôtes, tables d’hôtes, campings... Insolites, traditionnels, à la ferme, à la campagne, à la plage, pour découvrir la Vendée, avec ses 250 km de littoral, ses 300 sites de loisirs... des logements classés de 1 à 5 épis, pour tous les goûts, mais répondant toujours au même niveau d’exigence d’accueil et de satisfaction. Que ce soit dans le bocage ou à la plage, la Vendée regorge d’activités, de paysages, et tient toujours ses promesses : climat, nature, terroir et gastronomie, événements,... Pour séjourner dans l’un des départements le plus touristique de France, rien de plus simple avec les Gîtes de France Vendée ! Vacances en duo, en famille, entre amis, c’est plus de 500 propriétaires unis et réunis pour séjourner en Vendée.


 

Vous savez tous combien j'aime l'Histoire et l'armoire dont je vais vous parler en fait partie :Méounes Antiquités (04 94 33 98 58) a en effet acquis une exceptionnelle armoire biblique, symbole du patrimoine historique français. Franck Niccoletti, un jeune antiquaire de Méounes-Les-Montrieux, petite commune du Var, présente sa dernière acquisition : une armoire biblique datant du 17ème siècle, véritable morceau de l’histoire du Bas-Languedoc, meuble emblématique du savoir-faire des plus grands artisans de la région et dont quelques pièces similaires sont conservées au musée du Vieux Nîmes. Notre homme, dirigeant de Méounes Antiquités, vient de faire une acquisition rare: une armoire biblique historiée, aussi appelée armoire de Sumène ou armoire figurée du Bas-Languedoc, datant du XVIIe siècle. Emblématique d’un mobilier régional français d’une très rare qualité, cette armoire représente la réussite sociale et financière de la noblesse et de la haute- bourgeoisie languedocienne du « Grand Siècle ». On peut y admirer plusieurs scènes, extraites de la Bible, de l’histoire de Salomon, Roi d’Israël. Cette pièce, apanage des notables les plus aisés, a été fabriquée dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, à une époque où le Bas-Languedoc, carrefour des courants artistiques entre le Nord de la France et l’Italie, a connu un fort développement économique. Les nobles et bourgeois les plus fortunés faisaient appel à des Maîtres menuisiers et sculpteurs pour réaliser ces pièces uniques, des armoires impressionnantes que l’on appelle aussi « cabinets cévenols » ou « armoires de Sumène », étant donné l’origine géographique de ces dernières. Passionné lui aussi par l'Histoire, Franck a constitué un dossier (https://antiquites-var.fr/PDF/Armoire_Salomon.pdf) pour se plonger dans l’histoire de cette rare armoire de Sumène : Ce livret contient les contributions de plusieurs universitaires, spécialistes et directeurs de musées, et porte un regard complet sur cette armoire : on y découvre ses origines, les éléments que les Maîtres huchiers ont voulu mettre en exergue, les techniques de fabrication utilisées, la signification de certaines scènes et de nombreuses photos détaillées. La part belle est faite au contexte historique: on apprendra dans le dossier que ce cabinet fut fabriqué par les meilleurs artisans du Sud de la France suite aux influences artistiques des campagnes d’Italie du XVIe siècle. On comprend alors la place réelle que ce type de mobilier régional prend dans le patrimoine français.

Depuis le week-end dernier, un nouveau parcours géocaching Terra Aventura existe : Le Jeu d'Eloi à Solignac (87).Tel un petit joyau blotti sur les rives de la Briance, Solignac vit tranquillement à l’ombre de son immense église abbatiale. Mais une histoire assez pétrifiante va rendre les terra aventuriers complètement marteau! Lancez-vous a l’assaut du village et de ses mystères insondables …Et vous ne verrez jamais plus Solignac comme avant ...Vous voulez en savoir davantage ? Venez tester cette randonnée ludique en géocaching avec l'application 100% gratuite (sur IOS ou Android) ou en téléchargeant la feuille de route sur www.terra-aventura.fr

Comment bien utiliser les nouvelles fonctions du site LeglobeFlyer.com ? Une nouvelle rubrique « Dernière minute » a vu le jour. Celle-ci rassemble des infos en tous genres, plus ou moins importantes (selon que le bandeau clignote en rouge, ou pas) et temporaires. En un mot, des dépêches qui tombent...à la dernière minute et peuvent vous intéresser.

Et si nous partions au Brésil. Cette semaine, je vous emmène à la découverte d'un musée aussi passionnant que « fouillis », El Museo Afro-Brazil, dont l'exposition permanente offre de découvrir la contribution des esclaves africains à la construction de cette grande nation brésilienne que nous connaissons aujourd'hui.

Yves

Classement des dix premiers pays qui ont visité ce site la semaine dernière : 1) France 2) Canada 3) Belgique 4) Suisse 5) Etats-Unis 6) Japon 7) Nouvelle-Zélande 8) Tchad 9) Brésil 10) Cameroun




Le Musée Afro-Brazil (Sao Paulo, Etat de Sao Paulo, Brésil)


Déclenché de réserve sur un vol en partance pour Sao Paulo (Brésil), je me rends au Musée Afro-Brazil, qui ne se trouve qu'à dix minutes de l'hôtel en taxi. Je suis loin de me douter que ce musée est aussi riche que déconcertant. Riche, car l'établissement offre plusieurs expositions, permanentes et temporaires, avec plus de 6000 objets présentés, et déconcertant parce qu'il faut mieux pratiquer le portugais pour pouvoir lire les textes affichés (uniquement dans cette langue) et que l'exposition permanente que je vais découvrir est déployée dans un « fouillis » remarquable, sans classement véritable. Une vache n'y retrouverait pas son petit.... (...)


Lire la suite








Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile