Revoir le globe
Top
Retour à l'historique des lettres

Lettre envoyée le 22/07/2019

 

Lundi 22 juillet 2019                                                    La Lettre N°439

 

Je vous propose cette année le feuilleton de l'été, ou « Les tribulations du Globeflyer en goguette » : en vacances jusqu'au 11 août prochain, j'ai décidé de partir en Bretagne durant ce laps de temps. Mes problèmes débutèrent en ce beau dimanche lorsque je tentais d'emprunter un taxi Uber pou me rendre de Paris à l'aéroport d'Orly. La course n'était pas assez bonne pour ce premier chauffeur qui se décommanda après deux minutes d'attente, puis un autre au bout de 10 minutes, puis un troisième quelques instants plus tard. A croire que certains de ces chauffeurs vivent mieux des prestations sociales que de...leur travail. Je me rabattais sur Bolt, qui m'envoya un chauffeur en 5 minutes, mais me facturait 33€ la course (au lieu de 24€ chez Uber!). Arrivé à l'aéroport d'Orly tout juste rénové, une nouvelle course (d'obstacle cette fois!) allait commencer : j'obtins sans difficultés ma carte d'embarquement depuis l'automate grâce à l'aide salutaire d'une hôtesse d'Air France, mais la chose se compliqua lorsqu'il me fallut trouver le filtre de sécurité. Le couloir conduisant à celui-ci (pour les portes C11 à C23) est (trop) discrètement signalé par un panneau situé près du comptoir d'enregistrement EasyJet. Vint ensuite la cohue au moment de passer les filtres : blocage rapide des tapis des machines à rayons X compte tenu de l'afflux de passagers et du nombre (très insuffisant) d'employés de la société chargés d'assurer ces tâches. Pire ! On nous demanda de ranger nos bacs nous-mêmes (« et après ! Vous ne voulez pas que je fasse le ménage non plus ? Même aux Etats-Unis, on range les bacs en question pour les usagers que nous sommes, qui avons déjà largement déboursé en matière de taxe de sureté lors de l'achat du billet d'avion » rétorquai-je) sous le regard attentif des passagers m'entourant. Qualité de service= zéro pointé ! Les langues se délièrent quelques minutes plus tard à propos des conditions de travail imposées aux personnels des compagnies aériennes par ADP. J'appris ainsi que les personnels sol de notre belle compagnie nationale vivaient un enfer quotidien depuis l'inauguration de ce soi-disant aéroport moderne, et couraient comme jamais ici et là pour se rendre sur le terrain, étant donné les nombreux changements de portes d'embarquement. ADP tenterait-il de nous faire prendre des « Vinci » pour des lanternes ? Qu'ils aillent en stage à Dubaï (Emirats Arabes Unis), au terminal d'Emirates pour apprendre à gérer des flux de passagers. A mon arrivée à Nantes (44), notre avion se gara à 200 mètres du (funeste, et provisoire!) hall 4 de cet aéroport où là aussi règne l'improvisation : bagages livrés 35 minutes après notre arrivée, sans aucune explication, sur un unique tapis bagages improvisé. Côté sûreté, et de l'avis d'employés travaillant sur place, la sûreté serait déficiente dans la mesure où les passagers du hall voisin pourraient librement accéder à ce terminal d'arrivée. Quant à la présence des douaniers, plus que sporadique, elle a au moins le mérite d'exister au milieu de ce joyeux bazar où aucune assistance n'est apportée aux passagers dans cette zone. Ma location de voiture Europcar apportera enfin son lot de mécontentement lorsqu'il me faudra trouver (seul!) mon véhicule garé sur la place 591. Oui mais sur quel parking ? Rien ne m'ayant été précisé, je trouvais logique de me rendre au parking 6 (parking des loueurs) où je trouvais, après avoir traversé celui-ci en long et en large, ma place 591....vide ! Retour à la case départ (à l'agence) pour m'entendre dire qu'il s'agissait en fait du parking P3 attenant à l'agence. Je suis heureux de l'apprendre. C'est qu'Europcar ne donne plus de plan (par souci d'écologie et pour réduire les déchets!). Ah bon, Et le véhicule, le trouve t-on par télépathie ? A suivre....

 

Le Mondial Air Ballons 2019 aura lieu du 26 juillet au 04 août prochain, à l’aérodrome de Chambley dans la région Grand Est, à Hagéville (54). L’ours taïwanais Ohbear, mascotte officielle de Taïwan sera d'ailleurs mis à l’honneur à cette occasion. Ne manquez pas cet événement qui vous fera rencontrer des centaines d’équipages venus du monde entier, gonflant devant le public les enveloppes multicolores de leurs montgolfières. Qui s’envolent dans le ciel pour former un tableau à couper le souffle. Un moment rare, si l'on sait qu'à chaque édition ce sont de nouveaux records du monde qui sont battus. Rare aussi parce que la manifestation n’a lieu qu’une fois tous les deux ans, matins et soirs pendant dix jours, pas un de plus. https://www.pilatre-de-rozier.com/lmab/

 

Vous êtes employeur ? Il vous sera facile de trouver un employé partout dans le monde grâce à Jooble : https://fr.jooble.org/employer/jobposting

 

Depuis plus d'un siècle, la Festo Vierginenco, la Fête des Vierges en provençal, créée par Frédéric Mistral, a lieu chaque dernier dimanche de juillet aux Saintes-Maries-de-la-Mer. En 2019, le rendez-vous est donné le dimanche 28 juillet, à l'église, dans les rues du village et aux arènes, pour une grande fête empreinte de ferveur, de tradition et d'émotion. Cette journée, la même depuis 115 ans, est unique et véhicule l'esprit et l'histoire des Saintes-Maries-de-la-Mer, capitale de la Camargue. La Festo Vierginenco est une cérémonie traditionnelleofficielle, qui célèbre la «prise de ruban» des jeunes Provençales. Ce jour-là, pour la première fois, elles vont porter le costume traditionnel d’Arlésienne, se coiffer avec le ruban qui le caractérise et s’engager ainsi à perpétuer les traditions provençales. Au début du XXe siècle, de nombreux villages organisent cette fête. Aujourd’hui, seules les Saintes-Maries-de-la-Mer ont conservé la tradition de la Festo Vierginenco. Cette cérémonie mêle les traditions religieuses et les réjouissances provençales, auxquelles participent les Arlésiennes et les gardians. La Festo Vierginenco a lieu aux Saintes-Maries-de-la-Mer et nulle part ailleurs ! Emblème de traditions culturelles vivaces, symbole de la transmission des traditions provençales entre les générations, la Festo Vierginenco est vécue aux Saintes-Maries-de-la-Mer avec une ferveur et une sincérité qui ne peuvent laisser le spectateur indifférent. Ainsi ce 28 juillet, aura lieu à 16h30, le grand défilé majestueux des gardians et des jeunes Arlésiennes, qui montent en croupe derrière leur cavalier, traverse le village, se recueille devant la statue de Mireille et se rend aux arènes. A 17h, dans les arènes, la cérémonie officielle de la prise du ruban et de la remise du diplôme à chacune des jeunes filles, se déroule au son des tambourinaïres. Elle est suivie du spectacle, des jeux de gardians (oranges, chaises, bouquets, saut de cheval à cheval ...), du carrousel des amazones, d’un abrivado en piste et pour clôturer la cérémonie, de la grande farandole. A 19h30, à la sortie des arènes, la roussataïo (défilé de juments et leurs poulains en liberté) emprunte les rues du village. Cet après-midi de tradition est donc également une occasion exceptionnelle d’assister à des jeux équestres issus de la chevalerie et au cours desquels les gardians rivalisent d’adresse pour plaire aux dames. http://www.saintesmaries.com/

 

 

L’Equirando, le plus grand rassemblement européen de tourisme équestre, pose ses valises au Haras des Bréviaires (78) du 1er au 4 août 2019. Près de 1 000 cavaliers randonneurs et meneurs d’attelage et leurs 700 chevaux venus de toute la France et de l’étranger s’y retrouveront pour fêter leur passion. Manifestation de la Fédération Française d’Equitation, l’Equirando réunit le temps d’un weekend des randonneurs cavaliers venus des quatre coins de la France, d’Europe et d’au-delà. Les Equirandins effectuent une randonnée d’approche, certains partant plusieurs semaines voire plusieurs mois en amont, avant de se retrouver pour le plus grand rassemblement européen de tourisme équestre. Avec un cheval, une mule ou un âne, monté, attelé ou bâté chacun rejoint à son rythme le lieu de rendez-vous. Pourquoi pas vous? https://www.ffe.com/equirando

 

Inscriptions ouvertes pour le Gaoligong, l'évènement trail le plus attendu de Chine et d'Asie : le saviez-vous ? L'année dernière, le Gaoligong est devenu le premier événement dans le monde. Les participants et coureurs internationaux ont découvert un événement qui témoigne de l'ingéniosité et du travail acharné de la Chine : une course de classe internationale dans les montagnes reculées du sud-ouest de la Chine, à la frontière du Myanmar, où sont toujours en service des sentiers séculaires de la route de la soie, également connue sous le nom de Tea and Horse Trail. Pour 2020, les parcours ont été améliorés afin d'offrir de meilleurs itinéraires et sentiers, mais aussi une distance plus courte - le TCZ (en référence au code postal de l'aéroport international de Tengchong), une épreuve de 35 km, et le THT (Tea and Horse Trail) de 55km. L'an dernier, les coureurs chinois ont dominé les courses de l'évènement. L'année prochaine, l'élite chinoise devrait être encore monter en puissance avec plusieurs coureurs locaux qui bénéficient du soutien de la population. Si ces épreuves vous intéressent, sachez que les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes : http://www.mtgaoligong.com/

 

A l'occasion du retour des beaux jours et l'été approchant, les guides de My Urban experience, maison de production d'excursions insolites à Paris, dévoilent 10 secrets relatifs à la capitale, pour une balade alliant culture et divertissement, en famille ou entre amis. Le belvédère Willy Ronis (20ème arrondissement) qui doit son nom à un photographe ayant immortalisé les rues du vieux Belleville populaire, est aussi un spot de street-art. Le lieu offre une magnifique vue panoramique sur tout Paris.  Cette vue, depuis le nord-est de la capitale, offre un point de vue singulier et change complètement des vues nord/sud auxquelles nous sommes habitués depuis Montmartre ou Montparnasse. Au 26 rue Chanoinesse (4ème arrondissement) derrière une petite porte se trouve une cour intérieure dont les pavés sont des pierres tombales de moines, provenant d'anciens cimetières afférents à des édifices religieux du quartier. Au XVIIIème siècle, l'Ile de la Cité comptaient 18 églises pour une superficie de 22 hectares. Lors de travaux d'aménagement, les pierres des églises et des tombes ont été réutilisées pour la construction d'autres bâtiments (comme pour le Conservatoire des Arts et Métiers et le Panthéon) ou simplement dans le but de paver les sols. La Galerie Vivienne (2ème arrondissement) a accueilli un illustre occupant : Vidocq. En effet, le n° 13 de la galerie cache un escalier... C'est là que l'ex-bagnat, chef de l'officieuse « brigade de sûreté » de la préfecture de police de Paris, et fondateur d'une agence de détectives privé a habité, vers 1840. La légende dit qu'un souterrain relierait la galerie Vivienne aux jardins du Palais-Royal....Dans le 4ème arrondissement, le square Henri Galli est un petit jardin abritant les dernières pierres de la Bastille, entièrement détruite pendant la Révolution française. Après la prise de la Bastille en 1789, la forteresse a été totalement démantelée et ses pierres éparpillées dans toute la France. Certaines servirent également à la construction du Pont de la Concorde. On pensait alors qu'il n'existait plus aucune trace de la célèbre prison.

Jusqu'à ce que les travaux de construction du métro parisien, en 1899, fassent réapparaitre les fondations de la tour de la liberté, une des huit tours qui entouraient la forteresse. Elle a été déplacée, puis reconstruite pierre par pierre à son emplacement actuel.Le plus célèbre dératisateur de Paris est situé au 8 rue des Halles (1er arrondissement) depuis 1872. Dans la vitrine on peut apercevoir un ensemble de rats et de mulots empaillés suspendus datant de 1925 et fidèlement reproduits dans le dessin animé Ratatouille. Sur la façade du 42 rue Galande, dans le 5e arrondissement, on peut découvrir un bas-relief en pierre du XIVème siècle encastré dans la façade. Mentionnée en 1380, cette sculpture représente Saint-Julien et sa femme dans une barque, passant le Christ vers une chapelle située sur l'autre rive. Pendant longtemps, les historiens pensaient qu'elle venait de l'église Saint-Julien-le-Pauvre, à quelques mètres de là. Mais ils ont finalement trouvé des documents évoquant en 1380 "la maison où au-dessus est l'enseigne de Saint Julien". Considéré comme la plus vieille enseigne de Paris, l'original de ce bas-relief se trouve au musée du Louvre. Au croisement de la rue Vide-Gousset et de la rue du Mail (2ème arrondissement), on peut apercevoir une écriture en lettre brune datant de la Révolution Française dont le texte, en partie effacé, fait certainement référence à une interdiction de stationner. Au 11 rue de la Ferronnerie (1er arrondissement), on peut observer le blason du roi Henri IV, représenté par les armoiries du royaume de France (trois fleurs de lys) et du royaume de Navarre (les chaînes d'or). C'est dans cette rue que le premier des Bourbons a été assassiné le 14 mai 1610. Catholique extrémiste, farouche opposant du signataire de l'Edit de Nantes, François Ravaillac profite de l'arrêt forcé du carrosse d'Henri IV pour le poignarder à mort. L'un des derniers puits artésiens de Paris encore en fonctionnement se trouve en face de la Piscine, rue du Moulin des Prés (Butte-aux-Cailles, 13ème arrondissement).  On peut y boire de l'eau, puisée directement dans la nappe phréatique de Paris captée dès 1863 et située à 620m sous le sol. Cette fontaine fait partie des trois fontaines alimentées en eau de source de Paris : les deux autres se situent dans le 16ème arrondissement, square Lamartine et dans le 18èmearrondissement, square de la Madone. Le dernier avis de mobilisation générale de la première guerre mondiale (1914-1918) est toujours affiché au 1 rue Royale (8ème arrondissement). Le 1er août 1914, l'ordre de mobilisation générale avait été décrété en France. Tous les français soumis aux obligations militaires étaient alors appelés à revêtir l'uniforme. L'avis rue Royale n'est plus l'ordre original. Devenu trop vieux et illisible, il a été remplacé par une copie protégée d'un cadre bleu, du même bleu que l'uniforme des soldats français pendant la première guerre.Lancée en mai 2016 par Jean-Baptiste Delsuc, Nicolas Vauvillier et Joël Galopin, la start-up My Urban Experience a développé un concept de balades pédestres décalées de « culturetainement » avec une très forte exigence d'expertise mais aussi ludique pour intéresser et divertir. Le centre de production d'excursions s'adresse aux touristes et aux parisiens amoureux de leur ville, désireux de vivre des expériences riches en rencontres et en enseignement aux côtés de ses guides experts. Chez My Urban Experience tout est internalisé : les guides sont salariés et les balades 100% créées par la structure. https://www.myurbanexperience.com/fr/

Véritable corne d'abondance, la Californie est l'une des régions agricoles les plus productives au monde, et le concept "de la ferme à l'assiette" devient de plus en plus populaire. Le restaurant Mersea (http://www.mersea.restaurant/) du Treasure Island à San Francisco présente un design innovant : 13 anciens conteneurs industriels locaux et un jardin d'herbes aromatiques composé de palettes recyclées et de tables construites à partir de  vieilles pistes de bowling. Ils soutiennent 4Ocean, une  association qui a pour mission de nettoyer l'océan grâce à la vente de bracelets fabriqués à partir de matériaux recyclés.Aussi dans la région de San Francisco, la Half Moon Bay Brewing Company  (https://www.hmbbrewingco.com/) brasse de la bière à partir d'eau recyclée et utilise des produits de la mer et des produits locaux, nécessitant peu d'énergie et d'eau. Ils fournissent de l'huile pour les camions utilisés par les jardiniers et des grains de houblon pour nourrir les porcs. Au nord de l'Etat, le comté de Siskiyou propose plusieurs restaurants « de la ferme à la fourchette », dont le Five Mary Camp (http://www.fivemarysfarms.com/camp-five-marys), un site de glamping 100% féminin où les hôtes peuvent vivre et dîner dans une ferme durable. Nick's Cove and Cottages (https://nickscove.com/cottages/)  à Marshall, au-dessus de San Francisco, soutient les pêcheurs, les agriculteurs et les vignerons locaux qui pratiquent une agriculture durable. Les huîtres sont récoltées juste devant le restaurant, tandis que le chef se procure des œufs, du miel et des herbes aromatiques directement dans le jardin de la ferme. Côté vin, la Californie est connue pour abriter plusieurs centaines de vignobles et nombreux sont ceux qui ont adopté des techniques de culture biologique, et produisent leurs vins à l'ombre des séquoias géants. La Californie bénéficie du plus important programme viticole durable au monde en termes de production et de superficie viticole. Afin de célébrer le leadership mondial de la Californie en matière de développement durable, les établissements vinicoles «verts» organisent de nombreux événements tout au long de l'année. Pour faciliter la recherche de vin bio, bon nombre de ces établissements vinicoles arborent désormais le logo de la bouteille  certified sustainable.De nombreuses régions viticoles du Golden State proposent des programmes de développement durable réputés, tels que Napa Green (https://www.sustainablenapacounty.org/articles/15), que les visiteurs peuvent découvrir lors d'une visite autonome sur www.napagreen.org. De même, le programme Sonoma County Vineyard Adventures (https://www.sonomacounty.com/outdoor-activities/sonoma-county-vineyard-adventures) permet aux voyageurs de se renseigner sur le vin issu de la viticulture durable grâce à des visites guidées gratuites à pied. A suivre...

Découvrez l'exposition « OVNI, Objets Volants Naturellement Inspirés » au musée du Château des ducs de Wurtemberg, à Montbéliard (25) jusqu'au 5 janvier 2020 : depuis la nuit des temps, l'homme a toujours rêvé de pouvoir voler et c'est dans la nature que les inventeurs ont trouvé une inspiration féconder pour concevoir leurs objets volants, des machines les plus folles aux drônes futuristes. L'exposition, articulée autour de trois espaces thématiques où se cotoient animaux, végétaux et machines volantes, transporte le visiteur dans un univers hautement onirique ouvert à tous. https://www.montbeliard.fr/culture-loisirs-et-sport/musees-de-montbeliard/musee-du-chateau-des-ducs-de-wurtemberg.html

IZZYpak (https://frenchifamili.com/) est une application et un organisateur de valise qui facilite grandement la vie des familles dont les enfants voyagent souvent. Chaque année, en France, 17% des enfants de familles divorcées vivent en garde alternée à la semaine, ce qui représente plus de 30 000 enfants chaque année. Par ailleurs, 240 000 enfants séjournent en internat, dans le secondaire du lundi au vendredi. Autre tendance sociétale, 68% des femmes sont actives et donc peu disponibles pendant les vacances scolaires. les enfants effectuent ainsi des séjours réguliers et fréquents en dehors de leur domicile habituel. IZZIpak facilite la vie de ces familles avec pour résultat moins de stress et une valise qui reste organisée, du début à la fin du séjour. Avec l'appli IZZIpak, les enfants, aidés de leurs parents peuvent photographier leurs vêtements et créer leurs tenues pour chaque jour de la semaine sur leur smartphone. Ils envoient ensuite, par mail ou SMS, le récapitulatif des tenues de la semaine à la personne qui reçoit l'enfant. Les vêtements correspondants sont ensuite rangés dans les organiseurs IZZIpak. Une tenue = un organiseur ! Fini le stress de la valise et place à un vrai moment de complicité ludique. Les organiseurs de valise IZZIpak sont composés d'une planche légère, recouverte d'une housse textile lycra, équipée de poches. Des pictos intuitives signalent où ranger chaque vêtement et un médaillon porte-clé spécifie le jour de la semaine. IZZIpak existe en 5 couleurs et en deux modèles :  IZZIpak Original, au total look textile et ultraléger grâce à son panneau en polycarbonate, et IZZIpak Wood au look minimaliste et écolo, avec son panneau de médium. Avec l'appli et les pictos intuitives, les parents n'oublient rein, tout en rendant leur enfant plus autonome au moment du séjour. Les dessous (slip, chaussettes ou collants et maillot de corps) se logent dans les poches du dessous (aux deux extrémités de l'organiseur) et les vêtements du dessus (pulls, pantalons ou robes) viennent se loger dans la poche centrale de l'organiseur. Frenchifamili a reçu le label « Entreprise Remarquable » d'Initiative France. IZZIpak, quant à lui, a été sélectionné par M6 pour « Mon Invention vaut de l'Or » et a obtenu une médaille d'argent au Concours Lépine2018. IZZIpak a été inventé par Zohra Zenaidi, maman d'un enfant autiste qui voulait organiser la valise de son enfant non autonome et partant pour la première fois en séjour de vacances adapté.  Elle a souhaité une fabrication 100% made in France et qui inclut les personnes handicapées dans le processus de production. Deux ESAT de l'Est de la France sont impliqués, notamment pour la fabrication des étiquettes jour et l'assemblage des produits. IZZIpak conçu pour être durable. La poche en lycra, outre sa résistance et son élasticité, est entièrement déhoussable et lavable en machine à 30°.

Le Musée de l'Huile d'olive (https://www.museehuiledolive.com/) vous attend à Oppède (84). De la cueillette à la fabrication, des anciennes presses aux techniques d’aujourd’hui, le musée propose aux visiteurs un véritable voyage autour du produit phare de la cuisine méditerranéenne. L’histoire, la fabrication et l’utilisation de l’huile d’olive à travers le temps y sont dévoilés. L’espace de 300m2 a été spécialement aménagé. La scénographie originale mêle plus de 1000 objets chinés et outils de mouliniers en provenance de tout le pourtour Méditerranéen. Musée de l'Huile d'olive, 375, route de la Sénancole - 84580 Oppède. Tél:04 90 76 87 76. Ouvert tous les jours de 9h00 à 18h00. Parking gratuit. Visites guidées en français et en anglais. Audioguides. Handi-accessibilité. Boutique. Groupes sur réservation.Fermeture le dimanche de novembre à mars. Entrée : 6,50€/ adulte.

La Fédération Française de Parachutisme (FFP) organise, du 27 juillet au 4 août 2019, le 62è championnat de France toutes disciplines et le 6è championnat de France Ascensionnel à l’aérodrome de Vichy-Charmeil (03). Plus de 200 parachutistes sont attendus à l’aérodrome de Vichy-Charmeil (03). Bien connu des athlètes, de l’organisation et des équipes techniques, ce site accueille, depuis 2010, la plus grande compétition nationale parachutiste. Les compétiteurs, venus de toute la France, s’affronteront dans sept disciplines : Ascensionnel, Voile Contact, Vol Relatif, Free Fly, Free Style, Précision d’Atterrissage/Voltige et Handisport. Pendant les neufs jours de la compétition, les chariots développés pour la pratique de l’ascensionnel handisport seront en démonstration à l’aérodrome de Vichy-Charmeil. Et au ciel, trois avions dont deux Caravanes (18 places) et un Pilatus (10 places) vont amener les parachutistes entre 3000 et 4000 mètres de hauteur. Sur cette compétition, les équipes de France visent les podiums sur toutes les disciplines. A quelques mois de compétitions internationales et des championnats du monde en Russie, en 2020, ces championnats de France toutes disciplines devraient représenter une excellente opportunité de répétition générale pour les athlètes français. https://www.ffp.asso.fr/

Pour la première fois en 2019, le Guide Lebey a sélectionné 64 bars à cocktails à sa liste des restaurants Parisien.  
Depuis toujours défenseur de l'art de vivre et du bien manger, il semblait indispensable au guide référence d'offrir aux parisiens d'un jour ou de toujours une courte liste des meilleurs endroits où siroter negroni et autres breuvages. Cette sélection méticuleuse est faite sur différents critères :  Qualité du service, choix de l'offre proposée et engagement du bartender, notamment dans le choix de ses matières ou des alcools et même de la verrerie. Pour les repérer, une nouvelle icône à suivre dans le guide et sur le site : une petite lune. Les adresses des bars à cocktails 
sont disponibles gratuitement sur le site internet dans la rubrique "Les adresse du guide" ou directement sur le guide Lebey en vente en librairie. http://www.lebey.com/

Participez à la restauration du tombeau de l’Empereur et des monuments napoléoniens de l’Hôtel national des Invalides ! L’objectif de la levée de fonds étant de réunir 800 000 €. Rivoli, les Pyramides, Marengo, Austerlitz, Iéna, Friedland, Wagram et la Moscowa, huit grands noms de victoires entourent le sarcophage de l’Empereur.Le 5 et 6 juillet 1809, au nord-est de Vienne, Napoléon affronte l’armée autrichienne de l’archiduc Charles. Au cœur de la mêlée, il décide de rassembler une batterie de 100 canons afin de contenir l’armée autrichienne. Plusieurs milliers de coups de canons sont tirés. Napoléon remporte une victoire majeure qui contraint les Autrichiens à demander la paix. Déjà, le 21 juillet 1798, le général Bonaparte, aux commandes de l’armée française d’Orient avait défait l’armée mamelouke aux pieds des pyramides. Le lendemain Bonaparte entrait au Caire. C’est sur le socle de ces grandes victoires militaires que repose le tombeau de l’Empereur. À l’occasion du bicentenaire de sa mort, le 5 mai 2021, le musée de l’Armée et la Fondation Napoléon s’associent pour lancer une souscription internationale afin de restaurer, aux Invalides, les lieux dédiés à la mémoire de l’Empereur. Le décor néoclassique du tombeau rendant hommage à la gloire militaire de Napoléon Bonaparte sera concerné par ce programme. https://fondationnapoleon.org/soutenez-nos-projets/dons-en-ligne/

En Bretagne pour deux semaines, je suis parti à la découverte de l'influence de la broderie dans les décors de faïences, à l'occasion de l'exposition « Quand les brodeurs inspiraient les Faïenciers » qui se tient jusqu'à fin septembre au Musée de la Faïence de Quimper (29). Je vous souhaite bonne lecture de cet article de la semaine.

Yves

Classement des dix premiers pays qui ont visité ce site la semaine dernière : 1) France 2) Canada 3) Belgique 4) Japon 5) Etats-Unis 6) Suisse 7) Allemagne 8) Grèce 9) Maroc 10) Madagascar




Exposition "Quand les Brodeurs inspiraient les Faïenciers" (Musée de la Faïence, Quimper, France)


Une fois n'est pas coutume, je m'attarde cette fois sur le Musée de la Faïence de Quimper qui nous offre une passionnante exposition jusqu'au 28 septembre prochain : « Quand les brodeurs inspiraient les faïenciers ». Heureux prolongement de mon récent article concernant Pascal Jaouen, brodeur-styliste de talent. Situé dans l'ancienne manufacture Porquier, le Musée de la Faïence offre huit salles d'exposition décrivant trois siècles d'histoire de la faïence quimpéroise ainsi qu'une exposition temporaire annuelle. Les visiteurs admirent ainsi des pièces datant du 18è siècle (pour les plus anciennes) à nos jours, provenant d'artistes ayant oeuvré pour les maisons quimpéroises (HB, Henriot, Fouillen, Keraluc FAB...) au siècle dernier (...)


Lire la suite








Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile