Revoir le globe
Top
Retour à l'historique des lettres

Lettre envoyée le 19/08/2019

 

Lundi 19 août 2019                                                              La Lettre N°443

 

Ouverture du Musée de la Libération de Paris le 25 août 2019 : Le futur musée de la Libération de Paris – musée du général Leclerc-musée Jean Moulin – sera officiellement inauguré le 25 août 2019, à l’occasion du 75e anniversaire de la Libération de Paris.accueilli dans le site patrimonial du 18e siècle que sont les pavillons Ledoux de la place Denfert-Rochereau (14e), entièrement restaurés et réaménagés, ainsi que dans un bâtiment adjacent du 19e siècle, ce nouveau musée d’histoire est conçu pour transmettre à tous les publics une histoire en partage, celle de la Libération de Paris et des deux figures héroïques de la seconde guerre mondiale que sont Philippe Leclerc de Hauteclocque et Jean Moulin. Fidèle à une politique de valorisation du patrimoine historique de Paris et de sensibilisation de tous les publics à l’Histoire commune, le futur musée proposera un parcours scénographique clair et didactique. Plus de 300 objets, documents originaux et photographies, ainsi que des vidéos d’archives de témoins, retraceront de manière chronologique et pédagogique les événements-clés de la France et du Paris de la Seconde Guerre mondiale. Des dispositifs numériques et interactifs de médiation ainsi que des outils de visite innovants et attractifs accompagneront les publics adultes et scolaires dans leur découverte et leur réflexion sur cette période de l’histoire contemporaine. La scénographie, adaptée aux espaces restructurés du monument historique des pavillons Ledoux, sera l’occasion d’une expérience de visite inédite, répondant aux enjeux de transmission de l’Histoire. Des expositions temporaires seront présentées à partir de 2020 dans les espaces du musée, afin de rendre toujours plus accessible le récit complexe de cette « guerre monde ». http://www.museesleclercmoulin.paris.fr/

 

Le Festival de Royaumont (95) se tiendra cette année du 7 septembre au 6 octobre 2019. https://www.royaumont.com/

 

>ArtPhotoLimited et GEO (https://www.geo.fr/) collaborent pour mettre en vente des  photographies d’exception en édition limitée, à l'occasion du 40è anniversaire du magazine.Pour le lancement de leur partenariat, ArtPhotoLimited et GEO ont collaboré avec 3 photographes de renom pour aboutir à une sélection rigoureuse de 120 photographies, en vente sur le site d’ArtPhotoLimited ainsi que sur un espace dédié sur le site de GEO. Chaque photographie est vendue en édition limitée à 300 exemplaires accompagnée d’un certificat d’authenticité. Elles sont proposées en plusieurs formats (de 30x20 cm à 150x100 cm) et finitions. Les tirages sont réalisés par ArtPhotoLimited dans son atelier situé à Bordeaux. https://www.artphotolimited.com/galerie-photo/collection-geomagazine

 

A découvrir cette rentrée chez Artcurial (Paris 8è) : l'exposition « Nadia Léger, artiste de l'ombre », qui aura lieu les 5, 6 et 7 septembre 2019, fera écho à la publication au même moment d'un livre faisant la lumière pour la première fois sur l'oeuvre méconnue de Nadia Léger, peintre magistrale dont l'immense talent sera occulté par la célébrité de Fernand Léger, son mari, à qui elle dédiera sa vie. Élève de Strzeminski, de Malévitch, d'Ozenfant et de Léger, les réalisations de Nadia Léger traversent les plus grands courants de peinture du XXe siècle, du suprématisme au cubisme jusqu'au réalisme socialiste des années 50. À Montparnasse, elle est de toutes les avant-gardes, faisant cimaise commune avec Léger mais également Kandinsky ou Jean Arp dont l'influence sera déterminante dans son œuvre. Amie de Picasso et de Chagall, intime des couples Thorez et Aragon, membre de la nomenklatura soviétique, Nadia est une communiste convaincue dont le militantisme dérange.Nadia épouse Fernand Léger trois ans avant sa disparition. Dès lors, sa notoriété est due à sa proximité avec son illustre mari et non à son propre talent.

 

Une initiative qui ne manque pas de piquant ! Conjuguant la biologie et les nouvelles technologies, Anne-Marie Maes a créé sur son toit, en plein coeur de Bruxelles (Belgique), un jardin de 750 m2 dédié aux abeilles. Elle y a installé 4 ruches connectées et a mis au point un véritable monitoring avec micros et caméras infrarouge pour évaluer les interactions entre les ruches de ville et les écosystèmes urbains. Elle transpose cette approche scientifique et écologique sous une forme artistique intégrant les médias les plus divers (sculpture, photographie, vidéo, installation) et des expériences immersives et invite le spectateur à un questionnement sur son environnement et la disparition des abeilles. Notre artiste-chercheuse a ainsi l'ambition de créer de nouveaux matériaux inspirés par la nature, en utilisant par exemple des bactéries pour faire pousser un cuir végétal. https://na-project.org/

 

De passage à Aix-les-Bains (73) cet été, profitez-en pour découvrir l'exposition « Jasmin Joseph : Le conte du Hibou » jusqu'au 5 janvier 2010. Céramiste et peintre, Jasmin Joseph (1924- 2005) est une figure majeure de l’art haïtien. Observateur attentif du monde et des hommes, l’artiste prenait son inspiration dans la nature, le monde animal et les scènes bibliques. Cette exposition présente une série de peintures inédites interprétant le conte haïtien « Hibou ». L’histoire, divisée en plusieurs épisodes peints, aborde sous la forme d’une fable animalière les thèmes de l’amour, de la confiance en soi, de la différence physique et sociale. Musée Faure – 10 bd des Côtes – 73100 Aix-les-Bains – Tél. 04 79 61 06 57. https://www.aixlesbains.fr/culture/museefaure

 

L'automne est une merveilleuse saison pour s'évader, voyager et savourer pleinement la liberté d'aller à la découverte des joyaux de la nature, de notre patrimoine culturel et de notre terroir. Partir à l'aventure n'est d'ailleurs plus l'apanage de quelques happy fews ! Avec Languedoc Nature, les plus belles destinations d'Occitanie-Languedoc Roussillon et du sud Massif Central sont désormais accessibles aux néophytes comme aux sportifs accomplis. Avec 15 ans d'expérience dans le tourisme d'aventure et l'écotourisme en Occitanie, et une parfaite connaissance du territoire couplée un solide réseau de partenaires, Languedoc Nature démocratise la mobilité douce. Cette manière de voyager responsable, tout en se faisant plaisir, permet de profiter, à pied ou à vélo, du meilleur des activités extérieures. Languedoc Nature (https://www.languedoc-nature.com/) propose deux types de séjours : le séjour thématique encadré à partir de 4 personnes et les séjours liberté à partir d'une personne (avec un topo- guide). Les tarifs sont personnalisés en fonction du nombre de participants, de la formule choisie et des options souhaitées. Découvrez à pied les superbes paysages entre Causses et Gorges du Tarn (6 jours et 5 nuits) ou pratiquez l'oeno-tourisme autour du Pic St Loup (6 jours/5 nuits) en dégustant les meilleurs crus des vignerons locaux. Parcourez les Châteaux cathares à vélo (7 jours et 6 nuits) ou découvrez le charme incomparable de la Méditerranée,toujours en deux-roues sur 5 ou 7 jours selon votre rythme, tandis que les plus aguerris opteront pour une traversée sportive en VTT du Pont du Gard jusqu'à Agde (en 9 jours ou en 2 tronçons de 4 jours).>

Sortie, le 21 août, du tome 3 (le Club des cinq contre-attaque) des aventures du Club des cinq, chez Hachette Comics (32 pages, 9,95€)

Quand on a envie d'un week-end ou d'un séjour nature pour réserver un hébergement, il y a pléthore de plateformes. Avez-vous pensé à Accueil Paysan ? Une solution idéale pour se ressourcer en Centre Val de Loire et découvrir un lieu de vie (camping, gîte ou chambre d'hôte, ferme, ...) éthique et solidaire. Exceptionnellement cette année, dans le cadre des 500 ans de la Renaissance, les paysans de Centre Val de Loire organisent un « parcours culturel à travers champs », avec des animations et des représentations artistiques qui devraient sensibiliser à la renaissance du monde paysan à venir... Quand le soleil pointe son nez, on a envie d'escapade et de bol d'air, et la nature offre un cadre de rêve. Accueil Paysan Centre Val de Loire vous permet une pause rurale chez des hommes et femmes passionnés qui proposent un gîte, un repas, une visite de la ferme pour des vacanciers qui souhaitent se rapprocher de la campagne et peut-être retrouver le lien à la Terre qui rappelons-le est la source de notre humanité. Quoi de mieux que dormir dans une roulotte, dans une tente au bord d'un bois, un logement insolite en entendant le cri de la chouette, dans la chambre fraîche d'une ancienne maison au son du chant des oiseaux et du croassement des grenouilles... Prendre le temps de regarder, d'écouter mais aussi de partager, telle est la vocation de ces paysans qui ouvrent leurs portes et permettent des séjours en toute simplicité.Si vous êtes curieux, vous en profiterez pour découvrir de nombreuses choses comme les bienfaits de la permaculture, la fabrication du fromage et du foin pour les ânes, chevaux, vaches, chèvres...vous remarquerez quelques recettes locales, des anecdotes, des savoir-faire, du patrimoine... et tout un art de vivre à la campagne. Un régal pour les enfants comme les grands ! En plus les tarifs sont très raisonnables sachant qu'il comprend souvent la nuitée dans une chambre privée, le petit déjeuner accompagné de gâteaux faits maison et produits biologiques. Véritable réseau de solidarité paysanne, ce groupement promeut une production respectueuse de l'homme et de son environnement et surtout un accueil à dimension humaine. Comme vous le savez les festivités des « 500 ans de Renaissance(S] » en Centre Val de Loire ont lieu toute l'année. De nombreux évènements symboliques se déroulèrent en 1519, et impactèrent profondément le Val de Loire. En 2019, des paysans de cette région souhaitent mettre en avant les pratiques actuelles qui témoignent d'une nouvelle période qui s'installe vers un renouveau. Le parcours culturel « à travers champs » propose depuis le 4 juin et jusqu'au 12 octobre des évènements variés permettant une rencontre entre acteurs ruraux et citadins et offrant ainsi une opportunité de rencontre avec ces hommes et femmes qui œuvrent à faire vivre la campagne et plus largement le territoire rural. Balade contée avec des ânes, fabrication du pain, de la laine, création d'un herbier Renaissance, concert à la ferme, journée nature et bien-être, apéritif musical, ... Plus de 20 animations sur l'été et l'automne qui se termineront en apothéose le 12 octobre par une journée festive à Sepmes (37). Accueil paysan est une solution d'hébergement qui réunit les valeurs du tourisme solidaire et du respect de l'environnement. En région Centre Val de Loire et plus particulièrement cette année dans le cadre de l'anniversaire Renaissances, les « vacances autrement » préconisé par l'association régionale prend tout son sens avec des vacances rurales dans des lieux de résistance et de création. http://accueil-paysan-centre-val-de-loire.com/

Un guide à avoir sur soi : Les 1000 lieux qu'il faut avoir vus en France de Frédérick Gersal (Flammarion), vous fait redécouvrir la France et ses lieux mythiques avec passion. Sites naturels, tables gourmandes, jardins extraordinaires, villes, villages, châteaux, architecture contemporaine ou lieux classés au patrimoine mondial de l'Unesco... La France est incroyablement belle ! Suivez son guide enthousiaste et passionné. 990 pages et 24,90€.

Du chien guide ...aux toutous téléguidés ! L'application Woog (https://woog.app) a du chien. Elle référence des parcours de balades pour nos amis à quatre pattes, géolocalisés sur une cartographie. Elle autorise également les utilisateurs à partager leurs parcours et à renseigner des informations pratiques en direct sur chaque itinéraire. On a juste besoin de télécharger l'application, de créer un compte puis de chercher des balades près de chez soi. On peut à tout moment comparer les différents parcours selon divers critères (durée, distance, difficulté, avis …). Une fois la balade sélectionnée, il suffit de se rendre au point de départ, puis suivre l'itinéraire à l'aide du GPS intégré. Votre activité es analysée en temps réel (distance, allure...) et transmet à votre compte les statistiques collectées pour chaque parcours. Après le départ de la balade, l'itinéraire devient interactif et permet de recevoir des informations pratiques et géolocalisées sur le parcours comme les points d'eau, les points de vue, les poubelles, les éventuels dangers et les zones à déjection. Cette application entièrement gratuite, s'adresse bien sûr aux propriétaires de chiens vivant en France. C'est ce qu'on pourrait appeler un programme … au poil !

Pour se rendre en Nouvelle-Zélande, et à compter du 1er octobre prochain, les ressortissants des pays jusqu'ici dispensés de visa (la France en fait partie) devront obtenir une NzeTA une autorisation électronique de voyage pour pouvoir mettre le pied sur le territoire néo-zélandais. Cette NzeTA est une nouvelle mesure de sécurité, mais pas un visa. Elle ne garantit donc pas l'entrée en Nouvelle-Zélande et les voyageurs devront toujours remplir les conditions existantes d'entrée sur le territoire, dont un billet aller-retour ou de continuation, prouver sa bonne foi et être en bonne santé. L'oubli de la NzeTA vous empêchera en revanche d'embarquer au moment de votre enregistrement pour un vol ou une croisière mais vous pourrez toujours tenter de faire une demande de NzeTA à la dernière minute, mais sans garantie de résultat. Une NzeTA sera nécessaire si vous voyagez avec un passeport délivré par un pays bénéficiant pour l'instant d'une exemption de visa, si vous êtes résident permanent en Australie, si vous êtes passager sur un bateau de croisière quelle que soit votre nationalité ou si vous voyagez avec un passeport délivré par un pays qui bénéficie d'une exemption de visa, ou de visa de transit pour transiter par l'aéroport international d'Auckland avant de poursuivre votre voyage.

Découvrir le Paris de demain est désormais possible à l'aide du guide « L'autre Paris – 10 promenades dans les quartiers qui bougent » de Nicolas Le Goff (Editions Parisgramme) : Faire un pas de côté, sortir des sentiers battus et rebattus du tourisme de masse, tel est l'objectif de ce guide invitant à défricher de nouveaux territoires. Il s'agit en effet de présenter un Paris de tranches de vies, permettant au lecteur de prendre la température d'une ville en évolution et en transition écologique, architecturale, urbaine... et surtout, en expansion spatiale. C'est dans des quartiers demeurés longtemps hors du scope des visiteurs que se multiplient aujourd'hui les initiatives émergentes. 
Ces dix promenades nous incitent à décentrer notre vision géographique de Paris en opérant une légère translation vers l'Est. C'est sur ce versant que de nouvelles centralités s'affirment. 10 itinéraires vous sont proposés : De la gare du Nord à Saint-Ouen / De la gare de l'Est à Aubervilliers / De la rotonde de la Villette à Pantin / Du Colonel Fabien au Pré Saint-Gervais / De Goncourt aux Lilas / De Charonne à Montreuil / D'Oberkampf à Bagnolet / De la gare de Lyon à Vincennes / D'Austerlitz à Ivry / Des Gobelins à Gentilly. Un autre guide, qui vient juste de sortir et qui porte le titre de « A l'Ouest, un autre Paris » s'intéresse cette fois à un autre aspect de la capitale française. Pépites architecturales, cafés conviviaux, initiatives solidaires, éco-quartiers innovants, murs de street-art, promenades écologiques : à travers les 14e, 16e ou 17e arrondissements, de Montrouge à Clichy en passant par Boulogne ou La Défense, ces dix itinéraires invitent les explorateurs urbains à partir à la découverte des territoires où Paris se réinvente. Promenez-vous de la gare du Nord à Saint-Ouen, de Port-Royal à Montrouge, de Notre-Dame-des-Champs à Malakoff, de Montparnasse à Vanves, de La Motte-Picquet-Grenelle à Issy-les-Moulineaux, de Charles-Michels à l'île Seguin, de Passy à Boulogne, d'Alma-Marceau au Bois de Boulogne, de Villiers à Neuilly et à La Défense, de Liège à Clichy et de Saint-Georges à Saint-Ouen. Prix conseillé : 14€.

 

Un couple de Parisiens a déclaré aux gendarmes de Coussay-les-Bois (Vienne) avoir été attaqué par une corneille dans le jardin du gîte. Et reste persuadé que l'oiseau a été dressé à attaquer. La femme a fait une chute en fuyant le volatile ce qui lui a valu quelques points de suture au menton. Les propriétaires du site, eux, restent sceptiques : « Cette corneille se pose régulièrement dans notre jardin depuis trois mois. Elle semble apprécier le contact humain. Des locataires lui donnent à manger, la prennent en photo… Elle ne fait de mal à personne. Que la locataire ait eu peur de l’oiseau et qu’elle ait chuté, c’est possible. Qu’elle ait été “ agressée ”, faut pas abuser ! ». Le couple a quant à lui demandé au maire  de prendre un arrêté pour « régler le problème ». Ce que l'élu a refusé de faire, en envoyant l’oiseau au Centre de soins de la faune sauvage à Châtellerault. Quant aux Parisiens, ils ont demandé à Gîtes de France de les reloger.

Le musée national des arts asiatiques – Guimet de Paris nous invite actuellement à (re)découvrir la célèbre route du Tokaido. C'est l'article de la semaine.

Yves

Classement des dix premiers pays qui ont visité ce site la semaine dernière : 1) France 2) Canada 3) Irlande 4) Belgique 5) Suisse 6) Japon 7) Ile Saint-Martin 8) Espagne 9) Martinique 10) Mexique

 


 

 

 


>




Exposition "Sur la Route de Tokaido" (Musée national des arts asiatiques-Guimet, Paris, France)


Cet été, le Musée national des arts asiatiques-Guimet nous convie à découvrir l'acquisition d'une œuvre majeure, constituée par un album de 200 estampes ayant appartenu à Victor Segalen, qui nous emmène le long de la route la plus célèbre du Japon, celle du Tokaido. Une de ces cinq routes shogunales mythiques qui conduisaient jadis les daïmios des différentes provinces nippones à Edo, capitale du Japon ancien (...)


Lire la suite








Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile