Revoir le globe
Top
Retour à l'historique des lettres

Lettre envoyée le 02/09/2019

 

Lundi 2 septembre 2019                                                                                  La Lettre N°445

 

Pour prolonger l'été et ses couleurs, Louis-Albert de Broglie, propriétaire du Château de la Bourdaisière (37), organisera les 7 & 8 Septembre, la 21ème édition du FESTIVAL DE LA TOMATE ET DES SAVEURS : Le temps d’un week-end, la Tomate sera reine, et ravira gourmands et amateurs pour cet incontournable rendez-vous gastronomique plein de surprises, devenu rituel. Grâce au Marché de Tomates, les visiteurs auront la possibilité de découvrir et d’acheter de nombreuses variétés de tomates biologiques dont des variétés anciennes, aux formes ovales, allongées, cornues, striées...et aux couleurs insoupçonnables, blanche, jaune, orange, noire..., loin de la tomate standardisée ronde et rouge des supermarchés. Les quelques 8 000 visiteurs évolueront dans un étonnant marché gourmand. Une cinquantaine d’exposants réunis autour de la tomate et des saveurs, proposeront graines, plantes gustatives, objets décoratifs, produits culinaires, cosmétiques ou pour le bien-être ... Une exposition autour de la tomate sera installée durant les deux jours du festival dans les allées du parc. Les visiteurs pourront s’instruire autour de l’histoire de la tomate, de sa découverte au Mexique à son parcours à travers l’Europe... Mais aussi s’amuser, ou se cultiver en admirant une sélection de produits iconiques ou insolites en lien avec ce fruit : la fameuse soupe Campbell, l’incontournable Ketchup Heinz, ou des produits improbables comme un anti-moustiques à la tomate ou du vin à la tomate...Des dégustations à l’aveugle de différentes variétés de tomates seront organisées par le Château afin de redécouvrir ce fruit uniquement au travers du goût, sans être influencé par son aspect ou sa couleur. Les visiteurs devront goûter les yeux bandés des tomates de couleurs différentes et retrouver de quelle couleur est la tomate qu’ils dégustent. Atelier de dégustations de tomates avec l’AOP Tomates et Concombres de France. L’AOP étudie, au travers de dégustations, les préférences des consommateurs afin de définir les productions de demain. Visite guidée du Potager Conservatoire National de la Tomate avec Nicolas Toutain, le jardinier en chef du Château, suivie d’un échange questions/réponses. Des animations culinaires à base de tomate seront proposées par différents chefs.Un concours culinaire ouvert au grand public sera organisé autour de la transformation de la tomate, sur le thème du ketchup. Les participants devront réaliser leur recette de ketchup à la maison avant de venir la faire déguster sur place à un jury de spécialistes, dont Louis Albert de Broglie et le Président de l’AOP Tomates et Concombres de France, qui désignera le vainqueur. Les gagnants se verront offrir une nuit au Château de la Bourdaisière, un déjeuner au Bar à Tomates ou un lot d’accessoires de la marque Le Prince Jardinier. On pourra aussi visiter la microferme de la Bourdaisière. Cette microferme en agroécologie est inspirée par la permaculture, méthode de conception d’écosystèmes humains équilibrés et durables sur le plan environnemental, équitables socialement et viables économiquement. Vous découvrirez Tomato Lab: un programme de conférences sera organisé sur les deux jours du festival, avec le soutien de l’AOP Tomates et Concombres de France, pour réfléchir et échanger autour de la tomate, sa production, son goût, son avenir, ses dérivés.. Conférence sur la pigmentation de la tomate et démonstrations autour de la fibre de la tomate. Maison Roze viendra présenter sa nouvelle collection de tissus réalisée à partir de fibre de tomate tandis qu'un concours de dessin autour de la tomate sera proposé aux enfants. Le Jeu de la Tomate Géant, jeu de plein air très convivial offrira le plein de sensations. Le Château organisera pour ceux qui veulent s’amuser, petits et grands, des parties géantes (2 ou 3 fois par jour) du jeu de la Tomate. Idéal pour les enfants, le jeu de la tomate permet de développer les réflexes et la coordination tout en s’amusant. Le but du jeu est de faire passer le ballon entre les jambes des autres joueurs afin de les éliminer. À l’heure du déjeuner, les visiteurs pourront se restaurer au Bar à Tomates où des plats simples et délicieux, en provenance du potager du Château seront proposés. Ouverture de 12h à 17h (déjeuner jusqu’à 15h). Au Bar à Jus, les visiteurs pourront se désaltérer avec des jus frais, réalisés avec les tomates, aromates et autres produits du potager. Une buvette proposera des encas à base de sandwichs et gâteaux et, en face de la buvette, il sera possible de se reposer et de se restaurer chez le traiteur, qui proposera un menu fixe autour de trois plats. Initié en 1993 par le Prince Louis Albert de Broglie, le Conservatoire National de la Tomate, lui, est riche aujourd’hui de 700 variétés qui, plantées mi-mai, commencent à produire des fruits fin juillet. Le Conservatoire est ouvert au public du 1er avril au 15 novembre. Les premières graines furent d’abord rapportées d’Inde et d’Asie par Louis Albert de Broglie, collectionneur et adepte avant l’heure de la biodiversité. Au fil des ans, le Conservatoire s’est enrichi grâce à des collectionneurs ou par des achats dans les jardins botaniques du monde entier. Dix variétés créées par Tom Wagner (créateur passionné de tomates, qui a notamment créé la variété Green Zebra) ont rejoint la collection du Château, telles que Zebra Robecq, Betty White, Blue Rubies, Sweet Casady, Abracazebra, Wading Deep... Cette collection, agréée par le CCVS (Conservatoire des Collections végétales spécialisées), attire chaque année de plus en plus de visiteurs. Vingt variétés de basilic et trente variétés de menthe complètent cette promenade à la fois bucolique et gustative. Château de la Bourdaisière, à Montlouis-sur-Loire (37). https://www.labourdaisiere.com/


France 3, dans le cadre de son émission «Des Racines et des Ailes», a offert à Fabienne Boda, auteur du «  Guide des Chemins de pèlerinage du monde » d’être le fil rouge du reportage «Sur les chemins de Compostelle», diffusé le mercredi 4 septembre 2019 à 20h50. Les chemins de Compostelle font des émules sur toute la planète. Rien ne semble endiguer ce raz-de-marée. Premier ouvrage aussi complet sur le sujet, ce guide décrit plus de 800 chemins de pèlerinage sur les cinq continents, vers les sanctuaires des religions encore pratiquées aujourd’hui, les sites cérémoniels des anciennes civilisations, sur des tracés inspirés par les chemins de Compostelle, ou dans les pas de personnages ayant marqué spirituellement leur époque. On y aborde trois angles: pratique, historique, sacré. Et ce guide de se vouloir universel, ouvert à toutes les croyances et pratiques dévotionnelles, à la tolérance, à la fraternité entre les peuples, au partage des conceptions spirituelles de l’existence, et à toutes les civilisations. Conçu par une passionnée, il s’adresse à tous les pèlerins, marcheurs, cyclistes, cavaliers, aux amoureux de la randonnée au long cours et aux voyageurs curieux et avides de la découverte de sites sacrés, de la grande Histoire, de la richesse et de la diversité des cultures du monde. Fabienne Bodan a arpenté 4000 kilomètres sur les chemins de Compostelle , mais aussi des sentiers de l’Himalaya et d’Amérique du Sud. Grande voyageuse depuis trente-cinq ans, elle porte un intérêt tout particulier aux lieux sacrés des diverses religions et anciennes civilisations. Journaliste print & web, elle a créé en 2015 «Pèlerins de Compostelle», un site web d’informations pratiques dédié aux chemins de Compostelle. Son second site, «Chemins vers le sacré», accompagne ses livres et s’ouvre aux chemins de pèlerinage dans le monde entier. Les réalisatrices de France 3 ont repéré son travail d’information à destination des pèlerins et l’ont invitée à participer au tournage sur trois sites : Saint-Jacques-de- Compostelle, Saint-Jean-Pied-de-Port, Vézelay. Dans ce reportage, Fabienne apparaît sous différentes facettes de son implication dans les chemins de Compostelle et autres chemins de pèlerinage. On la verra marcher vers la capitale galicienne, survoler l’une des voies françaises, accueillir et conseiller les pèlerins au bureau de Saint-Jean-Pied-de-Port, collecter des informations pour ses sites Web ou ses livres et livrer son analyse de l’engouement pour ces chemins. Guide des Chemins de pèlerinage du monde (480 pages couleur, 43 pays, 800 itinéraires, 30€)


Partons à la découverte de la France et plus particulièrement de l'Auvergne : Ouvrage spectaculaire dans le paysage des Combrailles, le Viaduc des Fades a été sélectionné parmi les 18 monuments de la nouvelle édition du Loto du Patrimoine. Inauguré en 1909, c’est le 2ème plus haut viaduc ferroviaire au monde. Cette année, l’offre de jeux Mission Patrimoine a été proposée autour de deux temps forts symboliques du patrimoine français : au moment des Journées Européennes du Patrimoine – avec des tickets à gratter mis en vente en septembre 2019 - mais aussi lors d’un Super Loto qui s'est tenu le 14 juillet dernier. Aujourd’hui en danger, le viaduc va bénéficier de fonds récoltés lors de la prochaine édition du loto du patrimoine afin d’entreprendre des travaux de rénovation. Situé entre Sauret-Besserve et Ancizes-Comps, et œuvre d’Émile Robert, le viaduc permettait le franchissement de la profonde vallée de la Sioule grâce à la ligne de chemin de fer Lapeyrouse-Volvic. Cependant, depuis la fin de la ligne ferroviaire en 2007, le tablier métallique du viaduc n’étant plus entretenu, il est dans un état de corrosion avancé et la sécurité de l’ouvrage n’est plus assurée. Le viaduc nécessite donc des travaux de renforcement, une remise en peinture du tablier et la mise en sécurité du pont. La SNCF qui est propriétaire du site signera pour sa part une convention de transfert de gestion à la communauté des communes. Après ces travaux, le viaduc des Fades devrait être ouvert au public. Un projet de vélorail est en cours de réflexion ainsi que la création dans le tunnel du Toureix à l'extrémité du viaduc, d’un espace scénographique sur la construction du pont. Une contribution supplémentaire au développement du tourisme dans la région. Pour rappel, le pays des Combrailles auvergnates couvre 99 communes à l’ouest de Clermont-Ferrand. Chevaucher dans le bocage, descendre la Sioule en canoë, randonner en itinérance à VTT ou à pied, randonner en boucle, pêcher en étang ou en rivière, se baigner dans un lac de cratère, pratiquer l’escalade ou s’envoler en montgolfière sont autant de façons de s’émouvoir d’une nature domestiquée mais encore intacte.


Un contrôle de votre carte bancaire à l'embarquement de votre vol est possible sur certaines compagnies aériennes. Afin de lutter contre la fraude bancaire, certaines d'entre elles s'octroient la possibilité de vérifier le moyen de paiement ayant servi à l'achat du billet d'avion. Faute de pouvoir présenter cette carte, la compagnie pourra vous refuser le droit d'embarquer, même si cette procédure est illégale. En effet, d'après le règlement européen, la lutte contre la fraude bancaire ne peut justifier une telle mesure, même si une compagnie espagnole n'hésite pas à inscrire sur son site ce motif de refus. En cas de problème, sachez tout de même que des passagers lésés ont obtenu gain de cause en contactant la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) puis en enclenchant la procédure européenne de règlements des petits litiges.


Connaissez-vous Peter Wohlleben ? Prodigieux conteur, l'homme, garde-forestier s'appuie sur les dernières connaissances scientifiques pour nous faire partager sa passion pour les arbres, nous faire découvrir la forêt, et nous dévoiler les liens subtils unissant les animaux, les plantes, rivières, montagnes et climat... « La vie au cœur de la forêt » (Editions Guy Trédaniel) est un guide magnifiquement illustré et le compagnon indispensable de vos promenades insolites en forêt ou dans les bois, qui vous permet de découvrir toutes les richesses et les secrets des hôtes les plus emblématiques de ces milieux naturels. L'ouvrage présente ainsi plus de 250 espèces (connues ou moins connues) d'animaux et de plantes. Son second livre, « La vie secrète des arbres » (Editions Les Arènes) traite des forêts en tant que communautés humaines. Les arbres ont en effet des comportements similaires aux êtres humains, en vivant avec leurs progénitures et en les aidant à grandir. Leur système radiculaire semblable à une toile internet végétale leur permet de partager des nutriments avec les arbres malades et de communiquer entre eux. Leurs racines peuvent ainsi perdurer...plus de 10 000 ans. « Le réseau secret de la nature »(Editions Les Arènes) aborde la nature comme un ensemble où tout est lié : la moindre modification peut avoir des répercussions insoupçonnées sur le milieu naturel que des interventions humaines imprudentes peuvent gravement affecter. Vous apprendrez aussi que les arbres contribuent à la formation des nuages, que les loups peuvent modifier le cours des rivières et que le sort du sanglier dépend du ver de terre. Passionnant !


Mieux maitriser son budget auto ne peut qu'apporter une bouffée d'oxygène au budget de la famille, mais comment s'y prend t-on ? Faites baiser votre prime d'assurance en comparant tous les prix et surtout les garanties. Faites évoluer celles-ci au fil des ans et posez-vous la question de savoir si la formule choisie au départ est toujours appropriée quelques années plus tard et adaptez votre contrat à votre situation (pensez aux assurances « petits rouleurs »). Pour ce faire utilisez les comparateurs en ligne ou le site internet des assureurs traditionnels (http://www.assurland.com, http://www.hyperassur.com, http://www.lesfurets.com, http://www.lelynx.fr, http://www.meilleurassurance.com... ). Limitez vos dépenses d'entretien en privilégiant les pièces d'occasion, en commandant vos pneus sur internet (http://www.allopneus.com, http://www.123pneus.com, http://www.pneusonline.fr , http://www.1001pneus.fr …), fouinez dans les casses agrées par l'Etat (http://www.opisto.fr), préférez les réseaux à bas coût pour faire réviser votre véhicule (Eurorepar, Motrio, Moorkraft...), achetez vos pièces détachées en ligne (http://www.yakarouler.com, http://www.mister-auto.com...), visitez les ateliers de province (moins chers), comparez les devis sur internet (http://www.idgarages.com, http://www.vroomly.com, http://www.allogarage.fr, http://www.lecarrossier.fr...) ou mettez les mains à la pâte ! Roulez également au superéthanol (boitier de conversion à 1000€ amorti en 21 mois, disponible chez BioMotors, Flexfuel Energy Development et ARM Enginnering) et consultez le site http://www.bioethanolcarburant.com . Tirez des revenus de votre véhicule en faisant du covoiturage (Blablacar, iDVroom...) ou en la louant à des particuliers (OuiCar, Drivy). Pensez enfin à acquérir un véhicule récent.


Quoi de neuf en Californie? Le Gelato Festival (https://gelatofestival.com/en/) événement original consacré à la glace, a ouvert en août sa première boutique du même nom au 8906 Melrose Avenue à West Hollywood, en prévision de la première édition de son festival à Los Angeles les 28 et 29 septembre au Pacific Design Center. Ce festival est né à Florence, en Italie, en 2010. Depuis, plus de cent versions de ce festival ont vu le jour à travers le monde au cours des dix dernières années, réunissant plus de 3 000 chefs talentueux en compétition pour leurs créations originales. Avec des saveurs classiques ou originales, ce nouveau temple de la glace à la décoration fantaisiste transporte les clients dans un monde merveilleux, celui du plus délicieux des desserts. Ce concept unique de glacier, qui ne ressemble à aucun autre vous propose une carte qui évolue régulièrement et qui propose des parfums de glaces et de confiseries artisanales créées et récompensées par de nombreux chefs, un laboratoire ouvert où les clients peuvent admirer le processus fascinant de fabrication, un cours interactif et original qui propose des ateliers de création (cours également disponible pour des événements privés) et un musée qui retrace l’histoire de la glace et de son fondateur, Bernardo Buontalenti, qui créa la glace au 16ème  siècle à Florence. Ce musée présente également des œuvres d’art contemporain. Enfin, vous trouverez sur place un calendrier d’évènements originaux avec, par exemple, la présence de chefs récompensés, des concours du plus gros mangeur de glace ou encore des jurys entièrement représentés par des enfants.

A partir du 10 septembre prochain, la Fondation Patrimoine (fondation-patrimoine.org/60963) fait un appel aux dons pour financer la restauration de la statuaire du Jardin des Plantes (Paris). Plusieurs statues sont ainsi concernées par ces travaux : des personnages illustres (Monument à Bernardin de Saint-Pierre (1904), Louis-Joseph Holweck, Monument à Lamarck (1908), Léon Fagel, Buffon assis dans son fauteuil (1909), Jean-Marius Carlus Monument à Emmanuel Frémiet (1924), Henri-Léon Greber Hommage à Saint-John Perse (1989), Patrice Alexandre. Des figures naturalistes et des allégories ( Dénicheur d’oursons (1886), Emmanuel Frémiet Charmeur de serpents (1864), Charles-Arthur Bourgeois Chasseur de crocodiles (1883), Charles-Arthur Bourgeois Science et mystère (1886), J.L. Désiré Schroeder Le premier artiste (1890), (Paul Richer), la statuaire animalière (Lion de ménagerie baillant, un chien entre les pattes (1857), Henri-Alfred Jacquemart Lion (1860), Henri-Alfred Jacquemart Marabout (1923), Eugénie Shonnard Ours brun (1938), Georges-Lucien Guyot Lion de l’Atlas terrassant un mouflon à manchettes (1939), Paul JouveLionne assise (1941), Gustave Guétant L’Oiseau (1994), Vincent Barré Le Cheval (1994), Michel Charpentier Le poisson paysage (1994), François-Xavier Lalanne) et des nymphes et vénus ( Vénus genitrix (1818), Charles-Louis Dupaty Nymphe à la cruche (1838), Hyppolite-Isidore Brion L’Amour captif (1867), Félix Sanzel Nymphe tourmentant un dauphin (1868), Joseph Félon et Femme à l’arc ou Amazone (1922), de Pierre-Octave Vigoureux). Les œuvres du Jardin des Plantes sont représentatives de la grande époque de la « statuomanie » de la fin du XIXe et début du XXe siècles en France. À cette époque, l’État veut soutenir la création artistique par ses commandes. Le pays veut rendre hommage à ses grandes figures historiques. La statuaire publique devient incontournable et le Muséum sollicite alors régulièrement l’État dans le but d’obtenir quelques-unes de ces œuvres. Personnages illustres du Muséum, nymphes et vénus, figures naturalistes, allégories et enfin statuaire animalière forment ainsi de nouveaux agréments pédagogiques et esthétiques visibles par tous. Pour ce projet, qui devrait durer jusqu’en 2021, le Muséum national d’Histoire naturelle s’associe à la Fondation du patrimoine afin de lancer une grande opération de souscription auprès du public et des entreprises. Les sommes collectées compléteront les financements institutionnels. L’objectif est ambitieux (coût total estimé à 213 900 euros TTC), mais correspond à l’affection des visiteurs pour ce lieu patrimonial sans pareil. Plusieurs niveaux de dons sont proposés afin que chacun, s'il le souhaite, puisse faire un geste. En contrepartie de ce soutien et selon le montant, les contributeurs bénéficient d’une lettre d’information électronique, de remerciements sur le site internet du Muséum, d’invitations aux événements au Jardin des Plantes pour les saisons 2019-2021, de pass annuels, de visites privées ou encore de l’inscription de son nom sur les nouveaux cartels. Grâce à ces dons, ces œuvres remarquables pourront ainsi continuer à embellir le Jardin des Plantes et témoigner de l’histoire du Muséum et de son inestimable apport au savoir scientifique et culturel.


Je me suis récemment rendu à Minneapolis (Etats-Unis) et y ai découvert un environnement sanctuarisé et une étonnante mise en valeur du passé des minoteries qui firent jadis la fortune de cette grande ville blottie le long du Mississipi. C'est mon article de la semaine !

Yves


Classement des dix premiers pays qui ont visité ce site la semaine dernière : 1) France 2) Belgique 3) Canada 4) Etats-Unis 5) Suisse 6) Espagne 7) Ile de la Réunion 8) Cameroun 9) Italie 10) Japon>


 


 


 

 


 


 


 




Minneapolis (Etat du Minnesota, Etats-Unis)


Bienvenue à Minneapolis- Saint Paul la ville double! La première, Minneapolis, est la plus grande ville du Minnesota (Etats-Unis) et Saint-Paul, située à l'est de la rive du fleuve Mississipi est la capitale de ce même Etat. Je ne me trouve ici que pour 24 heures, dans ce qui constitue pour nous une nouvelle escale desservie uniquement durant la période estivale (...)


Lire la suite








Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile