Revoir le globe







Reportages en Afrique

Le Sarcophage d'Ahiram (Musée National de Beyrouth, Beyrouth, Liban)

Une courte escale à Beyrouth (Liban) m'offre cette fois de me rendre au Musée national de Beyrouth. L'idée de créer un tel musée prit forme en 1919 alors qu'un officier du rattachement français stationné sur place venait de découvrir un lot d'antiquités. Celles-ci seront d'abord exposées dans la salle d'un immeuble des Diaconesses allemandes, rue Georges Picot, un endroit qui fera figure de « musée » provisoire. Quatre ans plus tard, un comité fondateur entreprendra une première collecte de fonds en vue de construire un premier vrai musée, sur un terrain situé rue de Damas. Un projet sera alors présenté par les architectes Antoine Nahas et Pierre Leprince Ringuet, projet qui sera retenu par la commission d'examen de l'époque (...)


Lire la suite

La Tour Burj Khalifa (Doubaï, Emirats Arabes Unis)

A New York, ce qui est grand est beau. Aux Emirat Arabes unis, plus c'est haut et mieux c'est. Il en va ainsi de la tour Burj Khalifa que je vous fais découvrir aujourd'hui, à Dubaï. Cette tour est à ce jour la plus haute tour de la planète et son nom signifie tour de Khalifa. Ce gratte-ciel fut achevée le 1er janvier 2009 , avec une hauteur de 828 mètres et forme le cœur du nouveau quartier de Burj Khalifa. Son inauguration eut lieu un an plus tard, le 4 janvier 2010. Dire qu'il y a encore quelques décennies, Dubaï n'était qu'une étendue de sable agrémentée d'un modeste bourg isolé du monde qui vivait de la pêche aux perles (...)


Lire la suite

Courte Escale à Beyrouth (Liban)

Mercredi 24 juillet 2013 Que de chemin parcouru par ce petit port phénicien de jadis ! Beyrouth, alors appelée Berytos, disparut en 552 lors d'un tremblement de terre doublé d'un raz-de-marée. Sous l'Empire romain,, la ville était déjà renommée pour son école de droit et les Phéniciens , pour leur sens du commerce aigu. Il faudra attendre le XIX ème siècle pour que cette cité retrouve la place qui lui revient : En 1860, l'afflux de réfugiés fuyant les affrontements entre les Druzes et les Maronites, permettra à l'endroit de servir de terre d'accueil et de connaître ensuite un certain essor. Le port de Beyrouth fut le premier de la région à être doté d'une quarantaine au XI ème siècle. Cela jouera beaucoup dans son rôle pour le développement de la ville, tout comme d'ailleurs ces puissances occidentales qui choisiront d'implanter des missions religieuses mais aussi leurs universités et leurs comptoirs commerciaux. Un petit retour en arrière s'impose cependant : A la suite de l’effondrement de l'empire ottoman après la première guerre mondiale, Beyrouth est placé sous mandat français (...)


Lire la suite

page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Guillaume HARARI - Page d'accueil réalisée par Anode et Cathode
Disclaimer