Revoir le globe
Top


Tours et Contours de Pudong (Shanghaï, Chine)
18 images disponibles
Heure locale

 

Dimanche 21 janvier 2018

 

« Shanghaï », qui se traduit littéralement par « sur la mer » m'ouvre à nouveau ses portes. Cette immense ville chinoise qui compte plus de trente millions d'habitants est l'une des plus grandes mégapoles de l'Empire du milieu. Située près de l'embouchure du Yangzi Jiang, Shanghaï voit passer la rivière Huangpu sous ses yeux : celle qu'on surnomme fleuve de la rive jaune est large d'au moins 400 mètres et est le dernier affluent localisé sur la ligne droite du Yangzi Jiang, à moins de 50 kilomètres de la Mer de Chine orientale. Jadis, les Français lui donnaient le nom de Whampoa, appellation qui correspondait aussi à une île et à un district voisins du temps des concessions. Principale source d'eau de la ville, il sépare la ville en deux quartiers, Puxi, à l'ouest et Pudong, à l'est.


 

La promenade d'aujourd'hui me conduit justement à Pudong, nouveau district des affaires d'une surface de 1210 km2 pour près de cinq millions d'habitants. Ici, on surnomme l'endroit le Manhattan de Shanghai, qui symbolise l'essor économique chinois de ces dernières décennies. Et dire qu'en 1990, il ne se dressait à cet endroit que des cabanes de riziculteurs, des chantiers navals à l'abandon et des hangars en ruines. Et le gouvernement chinois de se décider à y établir une zone économique spéciale pour favoriser l'essor du quartier d'affaires de Lujiazui. Peu développée jusque dans les années 1980, cette zone financière et commerciale de Lujiazui connaitra une métamorphose à la suite du développement rendu possible grâce au statut particulier qui lui sera octroyé. Depuis, des tours de bureaux et d'hôtels, mais également des centres commerciaux y ont été bâtis. Jusqu'à faire de Pudong le centre d'accueil de 9000 sociétés chinoises et étrangères en l'espace de vingt années.

Elle est loin cette époque où fut construite l'église Notre-Dame de Lourdes de Pudong (ci-dessous en photo) par les missionnaires jésuites français alors présents ici, en 1898. Trente ans auparavant, nos jésuites avaient érigé un édifice religieux comprenant une modeste église (deuxième photo) et un petit orphelinat pour filles. L'afflux des conversions fut tel qu'ils furent bientôt obligés d'en bâtir une plus grande, dans le style néo-gothique français, avec un clocher de plus de trente mètres de haut. Cette église, qui sera consacrée le 2 janvier 1898, sera vandalisées dans les années 1950, puis transformée en atelier de production de machines agricoles huit ans en 1958. Depuis son retour au culte en 1992, l'édifice religieux est devenu un important lieu de pèlerinage marial. Je descends à la station de métro Tangzhen et suis abordé par des chauffeurs de taxi qui m'interpellent en chinois. Je demanderai à une jeune fille rencontrée dans la rue de me noter en chinois l'adresse de l'église, après quoi je me ferai conduire en quelques minutes sur place en moto électrique, pour 10 yuans. Le retour s'effectuera à bord de la voiture d'une charmante dame chinoise qui fréquente l'église de Notre-Dame et qui m'offrira même un chapelet magnifique. L'accueil des ressortissants de ce pays est souvent extrêmement chaleureux.


 

Pudong a aujourd'hui gagné en hauteur, avec ses nombreuses tours : la Perle de l'Orient (en photo ci-dessous) est l'oeuvre de l'architecte Jia Huan Cheng et fut construite à partir de 1991. C'est l'une des première réalisations de prestige dans ce quartier, d'une hauteur de 468 mètres, et à la forme d'un gigantesque bilboquet. La tour est formée de trois sphères principales de tailles différentes. Deux d'entre elles ont un diamètre de plus de 45 et de 50 mètres tandis que la sphère la plus haute a un diamètre de 14 mètres seulement. Trois millions de visiteurs visitent chaque année cette tour qui couta à l'époque cent millions de dollars. Sa superficie au sol est de 54000 m2, et son poids de 120000 tonnes. Tour de télévision, son antenne mesure à elle seule 118 mètres. La construction possède des terrasses d'observation à 263 et à 350 mètres d'altitude, ainsi qu'un restaurant panoramique s'élevant à 267 mètres du sol. La plateforme d'observation permet quant à elle d'admirer les quartiers environnants du Bund et de Pudong et accueille jusqu'à 1600 personnes. Six ascenseurs sont disponibles à l'intérieur de la tour et peuvent grimper à la plus haute sphère en ….40 secondes ! Le rez-de-chaussée abrite un musée consacré à l'histoire de la ville, des origines à nos jours. Un spectacle multimédia est également proposé à l'intérieur de la première sphère de la tour (à 78 mètres) et montre l'évolution de Shanghai virtuellement. Dans la même sphère, se trouve un cinéma en 5D, et le circuit virtuel de Roller Coaster le plus élevé de l'endroit. Toutefois, le clou du spectacle reste l'observatoire (à 259 mètres) où l'on vous permettra de marcher sur un sol en verre offrant un panorama à 360°. Sensation garantie !


 

La Tour Jin Mao (ci-dessous), elle, se trouve au cœur de Lujiazui, et fut conçue par le cabinet d'architectes américain Skidmore, Owings & Merrill. Inaugurée en 1998, celle-ci mesure 340,10 mètres. « Immeuble de la prospérité d'or », ce gratte-ciel fut jusqu'en 2008 la plus haute tour du pays, la tour Taïpei 101 (Taïwan) mise à part, et constitue l'un des trois gratte-ciel emblématiques de la ville chinoise. Sa structure fut par ailleurs étudiée pour résister aux plus violents cyclones et tremblements de terre de la région. Possédant 88 étages, la tour Jin Mao est équipée d'ascenseurs pouvant relier le rez-de-chaussée au 50è étage en moins de 50 secondes. Pourquoi 88 étages ? Sans doute parce que le chiffre 8 représente la prospérité pour les Chinois. Au 55è étage, se trouve l'hôtel Grand Hyatt et ses restaurants. Ses hôtes peuvent ainsi profiter d'une vue imprenable sur le Bund, de l'autre côté de la rivière Huangpu. Un autre moyen de jouir du panorama environnant : visiter le 88è étage, d'une surface de 1520 m2, avec, en son centre, une verrière donnant sur le hall de l'hôtel Hyatt situé à une trentaine d'étages en contrebas, et les galeries donnant sur les chambres. Quant à la tour, elle est aussi bâtie autour d'un puits central vertigineux avec un patio. Sur les grandes baies vitrées, on peut apercevoir les noms de grandes villes du monde et leurs distances kilométriques.


 

Voisine de la tour Jin Mao, la tour du Shanghaï World Financial Center (ci-dessous) mesure quant à elle 492 mètres et possède 101 étages. Dessinée par les architectes new-yorkais John Pedersen Fox Associates, cette tour, dont la construction débutera en 1998 mais sera interrompue à cause de la crise économique asiatique de cette époque, occupe 381600 m2 abritant des bureaux, un hôtel six étoiles, le Park Hyatt Shanghaï (entre les 79è et 93è étages), et des boutiques. Sa construction simple et contemporaine à la fois, fait de cet édifice une ville à la verticale. Dans un souci de développement durable, les concepteurs de la tour se sont concentrés sur la réduction de l'énergie dépensée lors de la construction de l'ensemble en optimisant notamment les matériaux. Détail original, la passerelle de 55 mètres qui est tendue au-dessus d'un vide de plusieurs dizaines de mètres vaut à la tour le surnom de décapsuleur. Le Skywalk, qui occupe sept étages du bâtiment (du 94 au 100è étage), constitue pour sa part l'un des observatoires les plus spectaculaires au monde, en offrant des vues imprenables sur la ville de Shanghaï. A ma grande surprise, je découvre que la société ArcelorMittal participa à l'érection de cette tour en fournissant 10000 tonnes d'acier spécial Histar spécialement reconnu pour son extrême élasticité.


 

L'aménagement du quartier de Pudong prévoyait dès 1993, la construction de trois gratte-ciels côte à côte, symbolisant à la fois le passé (Tour Jin Mao), le présent (Shanghaï World Financial Center) et le futur (Tour de Shanghaï). Pour ce dernier projet, c'est encore une fois une agence américaine (agence Gensler) qui fut retenue pour bâtir le projet « Dragon », à savoir la Tour de Shanghaï (ci-dessous) : en matière de hauteur, la folie humaine n'a pas de limites puisque celle-ci s'élève à 632 mètres au-dessus du sol et offre 127 étages et cinq étages souterrains. La construction, qui débuta en 2008 et s'acheva huit ans plus tard, est séparée en neuf zones verticales (chacune d'entre elles comprenant une quinzaine d'étages) et forme à la fois un bâtiment intelligent et écologique, tourné vers le développement durable. On y trouve pas moins de 43 innovations technologiques, dont une double façade avec une partie extérieure en forme de spirale à 120° qui permet de réduire la force du vent sur la structure, un système de récupération de l'eau de pluie installé sur le toit, des éoliennes placées au sommet de la tour, un système central de gestion de l'ensemble permettant l'économie d'énergie et un tiers de la superficie de la tour réservé aux espaces verts, avec neuf jardins intérieurs et un parc public créé à l'intérieur de l'édifice. Les concepteurs de l'ensemble ont aussi privilégié l'utilisation des matériaux de construction produits localement. On y trouve également plusieurs ascenseurs dont certains atteignent les...60 km/heure, et se déplacent à 18 mètres par seconde! Vous parviendrez ainsi à l'observatoire de la tour (118è étage) en 55 secondes seulement. Autre attraction au niveau B1F : un musée présentant des collections de peintures privées. On n'arrête pas le progrès...

 

INFOS PRATIQUES :

  • Eglise Notre Dame de Lourdes, Tangzhen Road, Pudong, à Shanghaï (Chine). Pour vous y rendre : métro ligne 2, station Tangzhen.
  • Tour Perle de l'Orient, 1 Century Avenue, Lujiazui, Pudong Xinqu, à Shanghaï (Chine). Tarifs des billets d'entrée entre 180 et 220 yuans selon les activités choisies (paiement en cash ou par CB) Site internet : http://www.orientalpearltower.com/

  • Tour Jin Mao, 88 Century Avenue, Lujiazui, Pudong Xinqu, à Shanghaï (Chine). Tél:021 504 751 01 En pénétrant par l'entrée de l'hôtel Grand Hyatt, tourner à gauche puis emprunter l'ascenseur pour descendre au niveau B1. Là se trouve la billetterie de la tour pour accéder à l'observatoire : 120 yuans. L'accès à l'observatoire (88è étage) est possible tous les jours de 8h30 à 21h30.

  • Shanghaï Financial Center, 100 Century Avenue, Pudong New Area, à Shanghaï (Chine). Tél: +86 21 4001 100 555 . Billet d'accès à l'observatoire (http://www.swfc-observatory.com): 180 yuans (cash ou CB). Site internet : http://www.swfc-shanghai.com/?l=en

  • Tour de Shanghaï , 501 Yincheng Middle Road, Lujiazui, Pudong Xinqu, à Shanghaï (Chine). Tél:+86 21 2065 6999. Ouverte tous les jours de 8h30 à 22h00 Site internet : http://www.shanghaitower.com/shanghaizhongxin/video.html

  • Pour se rendre aux différentes tours, empruntez la ligne de métro N°2 et descendez à la station Lujiazui puis empruntez la sortie N° 2 pour vous rendre à la Tour Perle d'Orient et la sortie 6 pour les autres tours: http://service.shmetro.com/en/

 

 







 



Retour aux reportages par pays