Revoir le globe
Top


Shanghai, Le Bund (Chine)
Heure locale

 

Mardi 12 avril 2011


 

Je rentre juste d'un weekend à Shanghai , littéralement « La ville sur la mer », la plus peuplée de Chine aussi avec ses 19 millions d'habitants. Une ville surprenante par son développement économique mais aussi par sa diversité. Au XIII ème siècle, ce n'était encore qu'une modeste capitale de comté. Ce sont les Britanniques et leurs ambitions commerciales qui provoqueront l'essor de Shanghai. Sa situation géographique ( à l'embouchure du fleuve Yangzi Jiang) l'aida considérablement aussi. A l'origine, on trouve les guerres de l'opium: d'un côté, les Occidentaux ( dont les Britanniques) qui veulent commercer et vendre de l'opium, de l'autre, la dynastie Qing qui veut interdire ce commerce. Une guerre est alors enclenchée, qui aboutira à la signature du traité de Nankin, le 29 août 1842, mettant un terme à la première guerre de l'opium et donnant au Royaume-Uni une concession ( l'île de Hong Kong) assortie d'une indemnité , l'ouverture de certains ports chinois ( dont Shanghai) au commerce extérieur, le droit de percevoir des taxes, la création d'une représentation consulaire et l 'égalité de traitement entre les diplomates occidentaux et chinois. A partir de là, les Britanniques s'implantèrent et développèrent le commerce. La ville devint rapidement un lieu de prestige mais aussi de débauche. Elle fut divisée en concessions où les Occidentaux vivaient dans des quartiers qui étaient des représentations miniatures de leurs pays.

Le Bund est le boulevard qui longe le fleuve Huangpu. Il est bordé d'une cinquantaine d'immeubles coloniaux qui témoignent encore aujourd'hui de ce que fut la présence occidentale à une époque où Shanghai était devenue la troisième puissance financière mondiale. La prise du pouvoir par les Communistes , en 1949, va casser cet élan mais, en 1990, la ville connaitra un renouveau lorsque le quartier de Pudong ( photo ci-dessus) situé juste de l'autre côté du HuangPu, sera déclaré zone économique spéciale. Les investissements afflueront alors et les tours se construiront les unes après les autres. Autoponts, galeries marchandes, hôtels de luxe sortiront de terre. La promenade du Bund où je vous emmène maintenant est la rencontre entre deux mondes: La Shanghai d'hier ( Le Bund) et la Shanghai d'aujourd'hui ( Pudong, situé en face). J'admire déjà ces gratte-ciels flamboyants qui luisent sous les quelques rayons de soleil qui percent timidement. Nous sommes dimanche matin et le monde afflue déjà le long du Bund. Certains chinois pratiquent leur gymnastique matinale, d'autres se promènent en famille, admirant le trafic fluvial incessant sur le fleuve aux eaux boueuses. La promenade fait deux kilomètres de long et englobe les concessions anglaise ( là où je me trouve) puis française.

L'édifice qui domine et qui attire l'attention est le Bureau des douanes. Son hall d'entrée est, parait-il, décoré de superbes mosaïques marines. Je n'aurai malheureusement pas la chance de les apercevoir en ce dimanche car je trouve portes closes. Son horloge sonne tous les quarts d'heure et les Anglais la surnommaient « Big Ben ». Un peu plus loin se trouve la Hong Kong et Shanghai Bank, qui fut construite en 1921 et qui, à l'époque, se voulait être le plus beau bâtiment de l'Asie. Rien que cela. A l'entrée de l'édifice se trouvent deux lions en bronze. Leur caresser les pattes portent chance, dit-on.

J'aperçois aussi la Impérial Bank of China, qui fut la première banque commerciale chinoise. Elle fut construite par Morrisson, Gratton & Scott et achevée en 1897. Sa structure est faite en maçonnerie, de style gothique renaissance. C'est l'un des plus vieux bâtiments du Bund.

Les Américains en ont un à Wall Street, les Chinois ont le leur surle Bund. Je veux parler du Taureau. Une sculpture créée pour le Bund Financial Square. C'est l'un des plus fameux sculpteurs , Arturo Ugo di Modica qui la réalisa. La bête est impressionnante lorsque vous êtes à côté d'elle mais...elle sonne creux. Il n'y a donc aucun danger qu'elle vous attaque!

Faites attention lorsque vous traversez les routes en Chine. Nous ne sommes pas au Japon et le respect des règles de circulation est plus qu'aléatoire. Les piétons comptent peu et il n'est pas rare que les véhicules omettent de s'arrêter aux feux rouges. Les passages piétons sont nombreux sur l'avenue longeant le Bund et je vous conseille de les emprunter pour changer de trottoir. J'arrive bientôt en face de l'édifice le plus typique du Bund, l'hôtel de la Paix. Construit en 1930 par Victor Sassoon, millionnaire bagdadi séfarade, cet hôtel s'appela d'abord l'hôtel Cathay et ses plans étaient sensés représenter le tracé de la Grande synagogue de Bagdad. Depuis ses terrasses, la jet set regardait les combats et les incendies de la guerre qui fut imposée à la Chine par le Japon. Nous sommes alors en 1937. Cet hôtel prendra ensuite son nom actuel d'hôtel de la Paix. Tout un symbole! A l'intérieur, le lobby est superbement décoré ( photo ci-dessous) mais la prise de photos interdite et ce, pour assurer la quiétude des pensionnaires. J'ai tout de même réussi à convaincre le personnel d'accueil de me laisser en prendre une pour illustrer mon reportage.

Juste à côté se trouve l'ancien Palace Hotel, qui lui, fut érigé avant l'Hotel de la Paix, en 1906. Il restera longtemps l'un des meilleurs établissements de Shanghai avant d'être intégré à...l'Hotel de la Paix en 1949 (date de l'arrivée des Communistes au pouvoir). De l'autre côté de l'Hotel de la Paix , on découvre un grand bâtiment, mélange d'architectures américaine des années 20 et chinoise traditionnelle. Il s'agit de la Bank of China , construite par H.H.Kung.

Je cherche désespérément la statue en bronze de Chen Yi et ne la trouve pas. En fait, elle est située en face de l'Hotel de la Paix, sur la promenade du Bund, près de l'office de tourisme, mais elle est en réfection et est donc recouverte d'une toile. Je la verrai une autre fois. Chen Yi fut le premier maire de Shanghai en 1949 et chef révolutionnaire. Fils de magistrat, il apprendra le français et fera des études dans notre pays de 1919 à 1921 , étudiant la chimie à Lyon puis à Grenoble. Il travaillera même aux usines Michelin. Il sera expulsé de France en 1921 à la suite d'une manifestation. Il adhère alors au parti communiste chinois deux ans plus tard puis rejoint Mao Zedong en 1928 dans les montagnes du Jinggang et participe à la création de l'armée rouge chinoise. Il mènera une carrière politique et militaire.

A l'aube de 1940, le Bund accueillait les centres d'affaires de la majorité voire de la totalité des entreprises étrangères œuvrant en Chine. Mais à l'arrivée des Communistes au pouvoir, la quasi-totalité des institutions financières quittent le pays et les hôtels et clubs cessent leurs activités. On déboulonna aussitôt les statues coloniales qui ornaient la promenade. Une page s'était tournée. Ce ne fut que dans les années 70 puis au début des années 80 que furent restaurés les édifices qui reprirent ensuite leurs fonctions originelles. Afin d'éviter les inondations du tumultueux HuangPu, on suréleva la promenade d'une dizaine de mètres. Et c'est ainsi que Le Bund devint l'attraction touristique que l'on connait à partir des années 90.

J'aperçois bientôt un jardin. Il s'agit du parc de HuangPu , situé à l'extrémité nord du Bund. Là s'élève le monument en l'honneur des héros du peuple dédié aux martyrs révolutionnaires. En-dessous de ce monument se trouve le musée du Bund.

Je lisais l'autre jour un article concernant le Bund et son état de décrépitude. Je fus surpris d'apprendre que d'importantes fissures ont été récemment décelées sur de vieux édifices de ce quartier. Les fondations en bois de ces immeubles seraient-elles fragilisées par la perméabilité du sol due au fleuve tout proche? D'importants travaux de restauration avaient déjà été effectués avant la tenue de l'Exposition Universelle mais les experts n'avaient pas renforcé les fondations. Quoiqu'il en soit, un nouveau programme de rénovation a été décidé et on va déplacer les habitants des immeubles concernés pour les reloger ailleurs pendant la durée des travaux ( deux années).

Ma promenade se prolongera en soirée lorsque je retournerai au Bund pour photographier les mêmes bâtiments illuminés. Un grand moment , que je vous invite à découvrir en visitant la médiathèque du site.


 

INFOS PRATIQUES:


  • Office du tourisme du Bund , situé en face de l'Hôtel de la Paix, au pied de la statue de Chen Yi. On y trouve du personnel qui parle un peu anglais. Mais très peu de brochures en langue anglaise. Un bureau du Big Bus Tour est là, qui peut prendre vos réservations. A cet endroit, vous pouvez aussi vous procurer les tickets pour accéder au Bund Sightseeing Tunnel ( il s'agit d'un tunnel qui permet de relier le Bund à Pudong en passant sous le fleuve HuangPu, à bord d'un train de fabrication française): http://www.heitza.com/2011/02/10/le-bund-sightseeing-tunnel-shanghai/

  • Office de tourisme de Chine:http://www.otchine.com/Destinations_Shanghai.htm

     










 



Retour aux reportages par pays