Revoir le globe
Top


63è Festival de la Neige de Sapporo, au Parc Odori (Sapporo, Préfecture d' Hokkaido, Japon)
Heure locale

Lundi 6 février 2012

 

C'est ce matin qu'a débuté le 63è Festival de la neige de Sapporo (Hokkaido). Je suis arrivé hier dans cette ville enneigée où règne une certaine affluence. Cinquième ville japonaise en terme de population, Sapporo signifie en aïnou: Grande rivière coulant à travers la plaine. C'est qu'Hokkaido n'a pas toujours été nippon. Et qu'autrefois, la région était occupée par plusieurs campement du peuple indigène, les Aïnous. Je vous avais déjà emmené au centre culturel des Aïnous l'année dernière lors d'une précédente visite. Cette année, c'est au Festival de la neige que je vous emmène. Se rendre à Hokkaïdo reste une réelle expédition: 7h30 de train avec plusieurs changements. J'avais heureusement pris soin de réserver mon hôtel il y a déjà plusieurs mois car ce festival attire traditionnellement près de deux millions de visiteurs. Ce festival existe depuis les années cinquante et se tient sur trois sites: Le Parc Odori, Susukino et à Tsudome. C'est en effet il y a 63 ans que la première fête de la neige vit le jour à Sapporo à l'initiative de la municipalité et du syndicat d'initiative de la ville. Il y avait eu d'autres fêtes d'hiver dans cette ville auparavant mais celles-ci avaient été interrompues pendant la deuxième guerre mondiale. Et l'idée de former un festival autour de statues de neige vient d'un autre festival similaire qui existait déjà en 1935 à l'école primaire Kitatemiya d'Otaru (Japon). Lors du premier festival de la neige, six statues de neige furent réalisées par les élèves des collèges et des lycées environnants. Et les chemins de fer nippons de confectionner aussi leur propre statue de neige...devant la gare de Sapporo! A l'époque, le festival comptait d'autres attractions comme par exemple un concours de chansons, de tumbling (gymnastique acrobatique), des quadrilles, des courses de traineaux à chiens, une parade à ski, et des projections de cinéma. Le quadrille, lui, sera annulé au bout d'un quart d'heure car les danseurs se cassaient la figure sur la glace. Et la projection de cinéma elle-même fut interrompue suite au dérapage d'un piéton sur le verglas. Celui-ci finit sa course dans l'écran. Malgré tout, cet événement fut reconduit l'année suivante.

 

Au début, les sculptures de neige étaient limitées en taille: A sept mètres de haut. En 1953, toutefois, pour la quatrième édition du festival, le lycée industriel de Sapporo réalisa une sculpture appelée Shôten qui mesurait 15 mètres de hauteur. Sa conception reposait sur une technique de voûte utilisant des blocs de neige comme pierres de construction. De grosses quantités de neige étant nécessaires, la ville fournit alors des camions et des bulldozers. De là sont apparues ces fameuses sculptures géantes (comme celle ci-dessous) qui requièrent des moyens mécanisés.

 

Prenons par exemple la sculpture du château de Tsuruga (ci-dessus) (Préfecture de Fukushima). Elle mesure quinze mètres de haut, 2à mètres de largeur et 21 mètres de profondeur. Son poids est estimé à 2000 tonnes. Plus de 400 chargements de gros camions de cinq tonnes furent nécessaires pour mener à bien l'entreprise. On utilisa 3400 blocs de glace pour construire ce château à cinq tours, et il fallut le concours de ...4700 personnes. La construction dura trente jours ( du 6 janvier au 4 février 2012) et l'armée participa à l'entreprise: La 11è unité d'auto-défense, le 18è Régiment d'infanterie, le 11è Bataillon de tanks,la 11è compagnie de Génie civil et la 11è compagnie de transmissions apportèrent leur concours à la bonne réalisation de cette sculpture créée par la NHK, face au Tokyo Dome Hotel. Pour information, la château de Tsuruga, le vrai, fut édifié en 1384par Ashina Naomori. Et s'appelait alors Kurakawa-Jô. Le château restera entre les mains du clan Ashina pendant deux siècles. En 1589, Satake Yoshihiro, alors à la tête du domaine, subit une attaque de Date Masumune. Et un an plus tard, le château dut être abandonné à la demande de l'homme fort du Japon à l'époque, Hdeyashi Toyotomi. Gamo Ujisato en devint le nouveau propriétaire et le château fut rebaptisé Wakamatsu-Jô ( Jô signifiant le château, en japonais). Puis la famille Gamo perdra provisoirement l'usage de ce château avant de le retrouver...en 1600 suite à la bataille de Sekigahara. En 1643, Hoshina Masayuki, un parent du shogun Tokugawa Iemitsu, en prit possession. Il restera à l'intérieur de la famille Hoshina jusqu'en 1868. A cette date, le château sera le dernier lieu de résistance à la restauration du pouvoir impérial , et fut en partie détruit lors de la guerre civile dite des Boshin. Reconstruit en 1965, il contient depuis un petit musée.

J'ai choisi de me promener sur le site d'Odori ce dimanche soir afin d'admirer ces sculptures de glace sous les illuminations. Je ne suis pas déçu. Les sculptures se tiennent à Doshin Ice Square ( à deux pas de la TV Tower de Sapporo dont vous voyez la photo ci-dessous. J'aperçois d'abord quelques sculptures de taille moyenne (deuxième photo) avant d'apercevoir une sculpture plus grande, appelée le château des rêves des animaux (troisième photo). Cette sculpture a été réalisée à partir de dessins d'enfants d'écoles de la région de Tohoku (nord de Honshu). Comme vous le savez, cette région subit de plein fouet le cataclysme du tsunami le 11 mars 2011.Ce château des rêves est en quelque sorte la reconnaissance d'une œuvre enfantine.

 

Ce sont au total 133 sculptures de neige ( 5 grandes, 6 moyennes et 122 petites) qui ont ou seront réalisées durant ce 63è festival. Au Square HBT, se trouve une plateforme de saut pour snowboarders (ci-dessous): Possédant une rampe d'une hauteur de 24 mètres, elle permet des sauts de 39° maximum et accueillera 400 snowboarders qui effectueront en tout 4000 sauts.

J'entends une petite musique qui m'attire vers un autre square (Yomiuri Square) où se trouve une grande sculpture: L'aquarium de neige (Snow Aquarium), trésors des mers (deuxième photo ci-dessous). L'idée est ici de mettre en relief les nombreuses richesses marines du Japon.

 

Je poursuis ma promenade dans ce parc Odori. Situé en ville, il est le cœur de Sapporo et est le théâtre de nombreux festivals dont ce festival de la neige en février et les festival de la Bière en août. Odori signifie  « Parc public du boulevard » et s'étend sur douze boulevards (soit sur 1,5 kilomètre, pour une superficie d'environ 7,9 hectares). Découpé en treize parties de taille égale, le parc Odori offre ainsi plusieurs petits parcs rectangulaires. En 1869, Yoshitake Shima (Chambellan, puis gouverneur) fut envoyé à Sapporo pour développer la ville. C'est lui qui décida de construire ce parc découpant la ville en deux parties, nord et sud. Le lieu sera rebaptisé Odori seulement en 1881. Et 1876 marquera le début du parc Odori avec la plantation de 6600 m² de fleurs dans les troisième et quatrième parties du parc actuel.

Dans le square suivant, Environment Square, voici une sculpture en hommage au parc Dysneyland de Tokyo (ci-dessous) avec Mickey en première ligne. Une façon de commémorer le 10è anniversaire de ce parc Dysney où les rêves deviennent réalité.

Un peu plus loin, dans le square Mainichi, se dresse une superbe sculpture de neige: Le Musée du Palais national de Taïwan. Ce musée se tient à l'origine dans le quartier de Shirin (Taïpei) et abrite plus de 665 000 pièces d'art chinois dont la plus grande collection d'objets artisanaux chinois au monde. On y trouve des calligraphies, des peintures, des ouvrages anciens, ainsi que des archives de la Dynastie Qing, des bronzes, des jades, des céramiques... Il est considéré comme l'une des plus grandes institutions muséales mondiales aux côtés du Louvre, du British Museum et du Metropolitan Museum of Art de New York.

 

Au 6-Chome, on trouve de nombreux points de restauration. C'est la fête gastronomique d'Hokkaïdo. On peut y déguster de nombreux plats de cette île parmi lesquels la soupe au curry, le barbecue de Gengis Khan, les nouilles d'Asahikawa, le riz d'oursin d'Hamayaki, les côtes de porc grillées de Muroran, la soupe de la mer de Kamaboko ou encore la soupe de haricot sucré de Tokachi. A cet endroit est érigée une sculpture de taille moyenne représentant trois personnages du monde éducatif de Sapporo: Yupporo, Chikkyun et Ohhon, dessinés par des enfants des écoles de la ville. La sculpture illustre la neige, l'environnement et la lecture.

Au 7-Chome, voici le Taj-Mahal (photo ci-dessous) construit à une échelle d'environ ¼ de sa taille normale: 18 mètres de haut, 26 mètres de large et 21 mètres de profondeur. 30 jours de fabrication furent nécessaires pour cette superbe sculpture. On utilisa aussi 438 véhicules. Cette œuvre a été érigée en commémoration du 60è anniversaire des relations diplomatiques entre l'Inde et le Japon. Qui ne connait pas le Taj Mahal? Ce Palais de la Couronne, situé à Agra (dans l'état de l'Uttar Pradesh) en Inde, est un mausolée en marbre blanc construit par l'empereur moghol Shâh Jâhan en mémoire de son épouse qui mourra en 1631 en donnant naissance à un quatorzième enfant.

 

Au 9-Chome, je découvre plusieurs sculptures de taille moyenne comme ce bonsaï (première photo ci-dessous) ou le château de Noda (deuxième photo) situé dans la préfecture de Chiba. On l'appelle aussi le château de Sekiyado . Il était le fief du clan Kuse ( le daimyo du Domaine de Sekiyado) à la fin de la période Edo. Situé à la confluence de deux rivières, il possédait une position stratégique pour contrôler le trafic fluvial du nord du Kanto ainsi que les abords nord-est d'Edo (ancienne capitale).

 

La dernière sculpture de taille que j'admirerai sur le site d'Odori m'offre de voir les personnages mythiques de deux dessins animés japonais célèbres: Toriko ( avec ses personnages Toriko, Komatsu, Terry Cloth) et One Piece (avec Luffy et Chopper)(ci-dessous). Ces noms ne vous disent probablement rien mais ici, au Japon, ces dessins animé sont diffusés chaque jour sur Fuji TV, UHB et d'autres réseaux locaux de télévision. Leurs héros sont pour cette fois gravés dans la neige pour le plus grand plaisir des nombreux spectateurs.

 

Le 39è concours international de sculptures de neige se tient à deux pas de là, au 11-Chome, toujours dans le parc Odori jusqu'au 9 février. Au cours de cette compétition, 16 équipes venues du monde entier réalisent des sculptures de neige sous les yeux du public.

Au 12-Chome, d'autres sculptures, plus populaires celles-là, sont exposées. Il s'agit des sculptures de neige des citoyens de la ville de Sapporo. C'est en 1954, lors de la cinquième édition de ce festival, qu'on inaugura ce genre de sculptures. Un an plus tard, le nombre de ces sculptures augmenta avec la participation des forces d'autodéfense, de sociétés de négoce et des annexes de la mairie. J'en observe quelques unes ( ci-dessous) dans cette dernière parcelle du jardin Odori avant de rentrer à l'hôtel car il neige dur maintenant sur Sapporo.


 

 

 

INFOS PRATIQUES:

 

 

 

     

  • Site du parc Odori: http://www.sapporo-park.or.jp/odori/

     

  •  Restaurant KITANOGURIGU ( Gare de Sappro, passage Ouest, B1) Allez-y pour les spaghettis carbonara (cuites à la perfection) et l'accueil (personnel très compétent) mais pas pour le riz au boeuf curry. Il n'y a aucun morceau de viande et il vous en coûtera 890 yens.


  •  63è Festival de la neige de Sapporo (Hokkaïdo). Du 6 au 12 février 2012. Sur trois sites: Odori, Susukino et Tsudome. Sur le site d'Odori, les sculptures de glace sont exposées tout le long de l'avenue Odori ( depuis le J-Com Square , sous la TV Tower jusqu'au square des Citoyens). Iluminations des sculptures chaque soir jusqu'à 22 heures. Office du tourisme sur place à 6-Chome et 9-Chome au 011 207 2806. Site internet:

     http://www.snowfes.com/english/index.html

  •  Mini tours guidés gratuits au départ du site Odori (Bureau information intersection Block 6 West et Odori Park) tous les jours pendant le festival à 11h00, 12h30 et 14h00. Ces visites s'adressent uniquement aux visiteurs étrangers.

     

  • Château de Noda (Sekiyado):

     http://www.jcastle.info/castle/profile/63-Sekiyado-Castle

  •  Site du musée du château de Sekiyado:

     http://www.chiba-muse.or.jp/SEKIYADO/

  • Attention! De nombreuses toilettes ( y compris sur les lieux du festival) ne possèdent pas de papier. Munissez-vous d'un rouleau pour ne pas être pris au dépourvu!

     

  • BOOKING.COM: J'avais d'abord réservé mes chambres d'hôtels par les agences de voyages au Japon, puis j'utilisais jusqu'à maintenant Booking.com qui offre ( disent-ils!) les meilleurs tarifs! Cela reste à prouver, car dégoter une chambre (plusieurs mois à l'avance!) minuscule, bruyante, située à côté de l'ascenseur et d'un distributeur de boissons, à Sapporo, certes proche de la gare, ne vous coûtera pas forcément la bagatelle de...80€ par nuité! C'est en effet le prix que je débourse pour une chambre. Meilleur prix pour qui?



Retour aux reportages par pays