Revoir le globe
Top


Fête des Azalées au Sanctuaire Nezu (Tokyo, Kanto, Japon)
Heure locale

Lundi 23 avril 2012

 

Je vous avais déjà emmené au sanctuaire Nezu l'année dernière et je vous avais même précisé que la meilleure époque pour s'y rendre était avril car, à ce moment-là, fleurissent les azalées du parc. Chose promise chose due. Nous revoici dans ce sanctuaire qui organise la Fête annuelle des azalées jusqu'au 5 mai. Aujourd'hui à Tokyo, le temps est pluvieux et une pluie continue s'abat sur la ville, mais qu'à cela ne tienne, j'enfile mon manteau de pluie... Le sanctuaire fut bâti en 1706 par le 5è shogun, Tsunayoshi Tokugawa. Durant son règne, ce dernier s'affirmera en tant que défenseur du néo-confusianisme de Chu Hsi. Puis il se voudra le protecteur des chiens, probablement par superstition (car il était né durant l'année du chien dans le calendrier chinois). En 1687, il promulgua ainsi la loi « Shorui Awaremi no Rei », qui interdisait d'abattre les animaux et qui mettait en place un responsable de la protection animale. Et fera plus tard installer des mangeoires pour plus de 10000 chiens . Toutes ces lois firent qu'on lui attribua le surnom de « Shogun chien » (Inu kubo). Ainsi retrouve t-on ces statues habillées réparties ici et là dans le sanctuaire de Nezu et ayant l'apparence de chiens.


 

A la mort de Tsunayosi, c'est son neveu, Ienobu, qui prendra sa place en 1709 , comme 6ème Shogun. Celui-ci offrira alors au sanctuaire, six sanctuaires portables (mikoshi) et créera le Festival du Règne (Tenka Matsuri) qui a lieu fin septembre. Une excellente occasion pour découvrir un sanctuaire qui est désormais classé monument historique de par sa splendeur architecturale. En effet, le bâtiment, qui a été érigé dans le style Gongen-zukuri a été miraculeusement préservé. C'est effectivement le plus ancien bâtiment original de la capitale avec son hall principal, des deux portes et sa façade. Le Hall principal est recouvert de laque rouge , caractéristique du style Gongen-zukuri , tandis que la porte, elle, reflète le style bouddhiste. Qu'est-ce que le style Gongen-zukuri? Sa principale caractéristique consiste en une construction qui rassemble sous le même toit (en forme d'un H) la salle de prière (haiden) et le bâtiment principal (honden) du sanctuaire. Le couloir reliant les deux corps de bâtiments est appelé chuden.


 

Autour du sanctuaire Nezu, on trouve aussi d'autres petits sanctuaires (ci-dessous), dont le Otome Inari, qui se trouve derrière le bâtiment principal. Comme la plupart des temples consacrés à Inari, la déesse du riz, celui-ci est doté de tori rouges (portiques) et de statues en forme de renards (kitsune), qui représentent des messagers de la déesse ou la divinité elle-même. Inari est à l'origine la divinité des céréales, puis des fonderies et du commerce avant de devenir la gardienne des maisons. Son culte rejoignit peu à peu les deux religions pratiquées au Japon: Le Shintoïsme et le bouddhisme. De très nombreux sanctuaires ont été érigés au Japon en l'honneur d'Inari dont le culte ( une création d'une famille coréenne immigrée des Hata) remonterait à 711. Inari serait une forme condensée du mot inanari (croissance du riz). Ambivalente, bénéfique ou maléfique, parfois mâle, souvent femelle, Inari est une divinité complexe. On dit en effet qu'il y aurait autant de cultes d'Inari que de pratiquants, chacun construisant sa propre image et élaborant son propre culte.


 

Le sanctuaire Nezu figure désormais parmi les plus importantes propriétés cultuelles du Japon à cause de la splendeur de ses bâtiments. Or, au printemps, fleurissent 3000 pieds d'azalées ( en cinquante variétés) ce qui attire beaucoup de visiteurs et donne lieu à une fête. Cette fleur, qu'on appelle aussi communément rhododendron, a commencé à être connue lors de l'apparition des espèces himalayenne et chinoise au milieu du XIX ème siècle. Elle offre l'apparence de buissons (arrondis dans la cas du sanctuaire de Nezu) et fait partie de l'espèce hâtive qui fleurit en début d'année. Bien que ne dégageant souvent aucun parfum, l'azalée offre des fleurs en forme de trompette évasée, très jolies. Méfiez-vous par contre de son miel. On prétend que le miel de rhododendron provoquerait nausées et dérangements intestinaux, avec effets hallucinogènes et légèrement laxatifs (vous avez dit légèrement?), provoquant même une certaine ivresse. Malgré cela, elle apparaît comme une plante dépolluante pour l'air intérieur.


 

La signification de l'azalée est la tempérance, un qualificatif qui colle parfaitement avec les lieux. C'est, avec la prudence, le courage et la justice l'une des quatre vertus cardinales. Lors de votre visite, vous pourrez déguster du saké doux et pourquoi pas, visiter le marché aux plantes présent à l'occasion de la fête, sous la forme de stands.

Si cette fête des azalées vous séduit, sachez qu'il existe, pas très loin de là, un autre endroit où vous pourrez admirer ces fleurs: Le Temple Shiofune Kannon à Ome ( une ville signifiant abricot vert du Japon) de la préfecture de Tokyo. 20 000 pieds d'azalées vous attendent et donnent de superbes couleurs à ce temple fondé il y a plus de 1350 ans.


 

 

 

INFOS PRATIQUES:

 


  • Sanctuaire de Nezu, 1-28-9 Nezu, Tokyo. Station de métro: Todaimae ( Namboku Line). Tel: 03 3822 0753 . A la sortie N°2 du métro Todaimae, prendre à gauche en haut des escaliers. Arrivé au carrefour, vous trouverez sur votre droite un panneau indiquant le sanctuaire Nezu à 350 mètres. Suivez sa direction et marchez quelques minutes. Vous trouverez le sanctuaire sur votre droite. Entrée au parc des azalées: 200 yens (ouvert de 9h00 à 17h00)

     

    Fête annuelle des Azalées (Tsutsuji Matsuri) jusqu'au 5 mai 2012.

    Site internet ( en japonais): http://www.nedujinja.or.jp

  • Temple Shiofune Kannon , 194 Shiofune, Ome-shi à Ome. Ouvert tous les jours de 8h00 à 17h00. Droit d'entrée: 300 yens. Pour vous y rendre: Depuis Shinjuku, emprunter la ligne JR Chuo Line (Rapide service) en direction de Nishikobkubunji. A Nishikokubunji, vous changerez pour emprunter la ligne JR Chuo/Ome Line (Rapide service) et vous descendrez à la station Kabe ( prix du billet aller 690 yens). Depuis Kabe, marchez 30 minutes jusqu'au temple ( ou empruntez le bus et descendez à l'arrêt « Shiofune Kannon Iriguchi », vous n'êtes plus qu'à dix minutes de marche du temple).

  • Site de la ville d'Ome: http://www.city.ome.tokyo.jp/













Retour aux reportages par pays