Revoir le globe







Reportages en Asie

Tours et Contours de Pudong (Shanghaï, Chine)

« Shanghaï », qui se traduit littéralement par « sur la mer » m'ouvre à nouveau ses portes. Cette immense ville chinoise qui compte plus de trente millions d'habitants est l'une des plus grandes mégapoles de l'Empire du milieu. Située près de l'embouchure du Yangzi Jiang, Shanghaï voit passer la rivière Huangpu sous ses yeux : celle qu'on surnomme fleuve de la rive jaune est large d'au moins 400 mètres et est le dernier affluent localisé sur la ligne droite du Yangzi Jiang, à moins de 50 kilomètres de la Mer de Chine orientale. Jadis, les Français lui donnaient le nom de Whampoa, appellation qui correspondait aussi à une île et à un district voisins du temps des concessions. Principale source d'eau de la ville, il sépare la ville en deux quartiers, Puxi (...)


Lire la suite

Si Tokyo m'était contée (3) (Japon)

Cette nouvelle escale au pays du soleil levant m'offre de poursuivre ma découverte du Tokyo insolite : comme d'autres pays, le Japon possède son loto national, le Takarakuji Dreamkan, qui rouvrit ses portes en 2004 après une logue période de rénovation. L'endroit se présente comme une grande pièce lumineuse sous le regard bienveillant de Ku-chan, la mascotte locale du loto (ci-dessous) et offre d'admirer une exposition traitant de près ou de loin du monde du jeu. On peut y voir des fléchettes, ou des billets de loto du monde entier, tout comme la fameuse brochure distribuée aux gagnants de lots supérieurs à 10 millions de yens, intitulée « Livre à consulter à partir du jour J » (...)


Lire la suite

Le Temple Morin-ji (Tatebayashi, Préfecture de Gunma, Japon)

De passage à Tokyo (Japon), je prends cette fois un train pour me rendre à Tatebayashi. Là-bas se trouve le temple bouddhiste de Morin-ji (ci-dessous) qui est dédié aux Takuni. Construit en 1642, l'endroit continue de faire vivre le conte folklorique japonais du Bunbuku Chagama. Mais quel est ce conte ? Le temple Morin-ji abrite une bouilloire à thé qu'un prêtre décide de suspendre au-dessus du feu dans l'âtre de la cheminée afin de faire bouillir de l'eau pour son thé. Et l'ustensile, de se transformer sous ses yeux en chien viverrin, appelé également tanuki (...)


Lire la suite

page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - page 7 - page 8 - page 9 - page 10 - page 11 - page 12 - page 13 - page 14 - page 15 - page 16 - page 17 - page 18 - page 19 - page 20 - page 21 - page 22 - page 23 - page 24 - page 25 - page 26 - page 27 - page 28 - page 29 - page 30 - page 31 - page 32 - page 33 - page 34 - page 35 - page 36 - page 37 - page 38 - page 39 - page 40 - page 41 - page 42 - page 43 - page 44 - page 45 - page 46 - page 47 - page 48 - page 49 - page 50 - page 51 - page 52 - page 53 - page 54 - page 55 - page 56 - page 57 - page 58 - page 59 - page 60 - page 61 - page 62 - page 63 - page 64 - page 65 - page 66 - page 67 - page 68 - page 69 - page 70 - page 71 - page 72 - page 73 - page 74 - page 75 - page 76 - page 77 - page 78 - page 79 - page 80 - page 81 - page 82 - page 83 - page 84 - page 85 - page 86 - page 87 - page 88 - page 89 - page 90 - page 91 - page 92 - page 93 - page 94 - page 95 - page 96 - page 97 - page 98 - page 99 - page 100 - page 101 - page 102 - page 103 - page 104 - page 105 - page 106 - page 107 - page 108 - page 109 - page 110 - page 111 - page 112 - page 113 - page 114 - page 115 - page 116 - page 117 - page 118





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Guillaume HARARI - Page d'accueil réalisée par Anode et Cathode
Disclaimer