Revoir le globe







Reportages en Asie

Akita et ses biens culturels (Préfecture d'Akita, Tohoku, Japon)

Dimanche 2 octobre 2011 Curieux de nature, mais aussi très intéressé par le folklore des régions que je visite, me voici au Akita City Folklore & Performing Arts Center ( qu'on pourrait traduire par Centre municipal des arts folkloriques d'Akita). Ce centre permet de découvrir les costumes et les matériels utilisés lors des festivals de la ville. Dont les fameuses lanternes juchées sur une perche en bambou : les porte-lanternes (photo ci-dessous). Ces porte lanternes pèsent de 5kg à 50 kgs pour les plus lourdes. De 5 à 12 mètres pour les plus hauts. L'objectif est de soulever ces porte lanternes et de les porter en équilibre en les faisant reposer sur la tête, dans le creux de la main, ou dans le creux de la hanche. Les enfants commencent l'entrainement dès l'âge de 5 ans, et il faut beaucoup d'entrainement et de persévérance pour pouvoir devenir porteur de lanternes. Des cours sont donnés régulièrement (...)


Lire la suite

Akita et le Parc Senshu (Préfecture d'Akita, Tohoku, Japon)

Samedi 1er octobre 2011 Akita possède un parc qui est classé parmi les cent plus jolis parc du pays: Le Parc Senshu. Celui-ci offre une végétation luxuriante ainsi que des temples, une maison de thé, quelques statues, de jolies jardins, et les restes de ce qui fut autrefois le Château de Kubota. La ville vécut sous la domination de la famille Satake, un important clan féodal d'Aomori. On trouve d'ailleurs à l'intérieur du parc Senshu un musée qui relate la vie du clan Satake (...)


Lire la suite

Akita et ses environs (Préfecture d'Akita, Tohoku, Japon)

Samedi 1er octobre 2011 Pour le dernier weekend de mon séjour, j'embarque ce vendredi à bord du shinkansen Komachi 27 au départ de la gare de Tokyo pour me rendre à Akita. Notre train est constitué de deux rames de 8 wagons soit seize voitures au total. La rame de tête se détachera de la suivante lorsque nous arriverons à Morioka. Notre rame continuera vers Akita et la seconde rame vers Shin-Aomori. Pour l'heure, je suis confortablement installé en première classe et me laisse choyer par l'hôtesse: Oshi-bori, chaussons, et boisson offerte. Il est 12h56 lorsque nous quittons Tokyo et je n'ai pas eu le temps de déjeuner avant de monter dans le train. Je suis sorti de chez mon professeur de japonais, Yumi san, à midi et ai juste le temps de m'acheter un bento et deux choux à la crème ( ils les font délicieusement au Japon!) (...)


Lire la suite

page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - page 7 - page 8 - page 9 - page 10 - page 11 - page 12 - page 13 - page 14 - page 15 - page 16 - page 17 - page 18 - page 19 - page 20 - page 21 - page 22 - page 23 - page 24 - page 25 - page 26 - page 27 - page 28 - page 29 - page 30 - page 31 - page 32 - page 33 - page 34 - page 35 - page 36 - page 37 - page 38 - page 39 - page 40 - page 41 - page 42 - page 43 - page 44 - page 45 - page 46 - page 47 - page 48 - page 49 - page 50 - page 51 - page 52 - page 53 - page 54 - page 55 - page 56 - page 57 - page 58 - page 59 - page 60 - page 61 - page 62 - page 63 - page 64 - page 65 - page 66 - page 67 - page 68 - page 69 - page 70 - page 71 - page 72 - page 73 - page 74 - page 75 - page 76 - page 77 - page 78 - page 79 - page 80 - page 81 - page 82 - page 83 - page 84 - page 85 - page 86 - page 87 - page 88 - page 89 - page 90 - page 91 - page 92 - page 93 - page 94 - page 95 - page 96 - page 97 - page 98 - page 99 - page 100 - page 101 - page 102 - page 103 - page 104 - page 105 - page 106 - page 107 - page 108 - page 109 - page 110 - page 111 - page 112 - page 113 - page 114





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Guillaume HARARI - Page d'accueil réalisée par Anode et Cathode
Disclaimer