Revoir le globe
Top


Musée des Voitures Historiques (Château de Schönbrunn, Vienne, Autriche)
25 images disponibles
Heure locale


Jeudi 15 janvier 2015

 

Au château de Schönbrunn, il existe un musée rassemblant les moyens de transport jadis utilisés par les aristocrates, mais aussi par la famille impériale d'Autriche. Je visiterai, une heure durant, cet endroit qui rassemble carrosses, luges et traineaux ayant servi autrefois à d'illustres personnages.

Ce musée rassemble en effet ce qui reste d'une flotte de véhicules de la cour viennoise, qui comptait plus de 600 véhicules à la fin de la monarchie. Il existait des véhicules d'Etat, des véhicules à usage personnel, destinés à la famille impériale, mais également des véhicules au service des employés de la cour, destinés parfois au transport des marchandises, des véhicules destinés aux loisirs, aux voyages, au sport et...aux enfants.

Au début du XIXè siècle, les véhicules impériaux ont priorité de circulation sur tous les autres. On les reconnaissait grâce à leurs dorures, peintures et ornements.

Sur 170 véhicules, 101 étaient détenus par la flotte impériale, les autres appartenant à des familles d'aristocrates qui les utilisaient d'ailleurs pour leurs déplacements au Palais impérial.

De nombreux véhicules furent conçus pour l'Impératrice Elizabeth. D'autres étaient utilisés par elle lors des grandes occasions. Ainsi ces véhicules transporteront-ils Sissi de son mariage avec l'empereur François-Joseph jusqu'à ses funérailles.


 

Je m'arrête soudainement devant un véhicule léger, appelé «Coupé » (ci-dessus en photo) qui fut construit en 1887 par Carl Marius, concepteur de véhicules pour la cour de Vienne. De style compact et à la mode, ,ce moyen de transport était conçu pour la vie quotidienne à la cour. Le cocher disposait d'un siège. Ce véhicule était courant dans les plus grandes ville d'Europe durant la seconde moitié du XIXè siècle. Le Coupé qui transportait l'empereur ou l'impératrice était reconnaissable grâce aux discrètes couronnes peintes sur les portes et les lanternes, aux dorures et aux peintures de couleur vert foncé. L'intérieur du véhicule était luxueux et recouvert de soie verte foncée avec la trame de la couronne de Rodolphe figurant sur les garnitures.

Un autre coupé, (deuxième photo ci-dessus) très élégant, sera commandé en 1857 par l'empereur auprès de Cesare Sala et au prix dispendieux de 15000 florins. Il sera l'attelage personnel le plus couteux de la cour au XIXè siècle. Il possédait une suspension à huit ressorts, quatre superbes lanternes et de riches sculptures sur les parties extérieures. Il disposait de cinq fenêtres, d'une galerie sur le toit, et était tiré par huit chevaux blancs. Elizabeth l'utilisait pour les cérémonies officielles. Les autres membres de la famille impériale l'utiliseront aussi après le décès de Sissi.

La famille impériale utilisait quotidiennement plusieurs types de véhicules, de styles différents. Chaque type de moyen de transport correspondait souvent à un besoin précis. Simples, ces véhicules étaient de grande qualité et affichaient une discrète élégance qui correspondait bien au style de la cour de Vienne.


 

Ci-dessus, une voiture Daumont. La cour en possédait plusieurs et elles furent commandées trois ans après le mariage de l'empereur François-Joseph et d'Elizabeth, auprès du constructeur milanais Cesare Sala. Ce véhicule était habituellement tiré par six chevaux qui provenaient d'élevages de la ferme impériale de Kladrub (Elbe), ferme qui fournissait le Palais en attelages notamment en période estivale.


 

L'exposition offre aussi de voir des petits carrosses pour enfants : on peut ainsi admirer un véhicule d'enfant à une place (plus un siège extérieur pour le cocher) qui date de 1792-1800 et fut utilisé par l'ainé des enfants de François II. Un autre (ci-dessus en photo) appartint au prince couronné Rodolphe. Il fut fabriqué par Cesare Sala (Milan, Italie).

Je passe aussi devant un magnifique carrosse princier, « Berlin de Suite », qui dispose de sept fenêtres. Il était utilisé à Vienne par la cour impériale entre 1735 et 1740, lors d'évènements familiaux ou officiels importants. Il était tiré par six chevaux. Le carrosse impérial, juste à côté, est splendide (en photo ci-dessous). Disposant de huit fenêtres en verre vénitien, il était utilisé lors des couronnements, mariages et entrées solennelles. Il comporte des décorations allégoriques que l'on doit à Franz Xavier Wagenschön (1763). Ce carrosse fut construit durant les dernières années du règne de l'empereur Charles VI et servira lors du couronnement, en 1916, de Charles de Hongrie (dernière utilisation de ce carrosse). Véritable trône sur roues, cet attelage impérial était le plus beau carrosse de la cour et représentait la dynastie toute entière. De style baroque, ce carrosse sera utilisé par l'Impératrice Elizabeth le 8 juin 1867 pour se rendre à Budapest, à la rencontre de Matthias Church, l'administrateur général.


 

J'observerai aussi durant cette visite la luge de Marie-Thérèse (ci-dessous). Celle-ci, ornée de dorures, fut utilisée lors de cérémonies, de fêtes impériales et de courses de luge dans la Vienne des années 1740. Plus loin, je m'arrête devant le traineau impérial des princes Thurn & Taxis (on pense que ce véhicule fut construit en Allemagne du sud entre 1815 et 1825). La Maison princière de Thurn et Taxis était une famille allemande qui dirigea un important service postal en Europe dès le XVIè siècle. Elle fut aussi propriétaire de brasseries, de marques de bières et intervint dans la construction de plusieurs châteaux.

Pour tirer ces attelages princiers, on avait recours à des chevaux vêtus d'apparats. Sur la deuxième photo ci-dessous, on peut observer l'animal portant un ensemble constitué de riches broderies et de plus de 350 clochettes.


 

Le corbillard de la cour (ci-dessous)fut construit entre 1876 et 1877, pour les membres de la famille impériale. Selon le cérémonial de la cour d'Espagne, le noir devait être mis pour les grandes funérailles des membres de la famille des Habsbourg. Les autres membres de la famille impériale avaient droit à l'observance d'un deuil court et l'on revêtait la couleur rouge pour leurs funérailles. Sissi rejoignit sa dernière demeure dans ce corbillard le 17 septembre 1898. Le véhicule était alors tiré par un attelage de huit chevaux noirs , entouré de pages et de porteurs de lanternes, tous revêtus de noir. Dix-huit ans plus tard, en 1916, l'empereur François-Joseph sera également transporté dans ce même corbillard jusqu'à la crypte de l'église des Capucins. Enfin, en 1989, l'Impératrice Zita, morte en exil, utilisera le même véhicule pour ses funérailles.

Au premier étage, les visiteurs peuvent voir plusieurs photos représentant Sissi à cheval, ainsi que 25 peintures de chevaux, tirées de sa collection personnelle.

 

 

INFOS PRATIQUES :


  • Collection des Voitures Historiques de Vienne, Château de Schönbrunn, à Vienne. Métro : Schönbrunn. Ouvert tous les jours, de 9h00 à 18h00 (de mai à octobre), de 10h00 à 16h00 (de novembre à avril), de 10h00 à 13h00 le 24 décembre, et de 11h00 à 16h00 le 1er janvier. Entrée : 8 €. Prise de photos autorisée, sans flash.

 









Retour aux reportages par pays