Revoir le globe







Reportages en Europe

Exposition "Océanie" (Galerie Jardin, Musée du quai Branly-Jacques Chirac, Paris, France)

Le premier voyage de James Cook date déjà de 250 ans et le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac choisit cette date anniversaire pour nous présenter une imposante exposition sur le continent aux 25000 îles, l'Océanie. Cet événement, inédit en France, est accessible au public jusqu'au 7 juillet 2019 et offre d'admirer près de 200 œuvres anciennes et contemporaines racontant les cultures et les peuples insulaires tout en dressant un panorama de l'art océanien. C'est à un merveilleux voyage à travers le Pacifique que nous convie l'exposition « Océanie », de la Nouvelle-Guinée à Rapa Nui (Île de Pâques) et d'Hawaii à Aotearoa (...)


Lire la suite

Exposition "Sur mesure, les 7 Unités du monde" (Musée des Arts & Métiers, Paris, France)

Pour débuter cette nouvelle année, j'ai pensé à l'exposition « Sur mesure, les 7 unités du monde » qui nous convie à un voyage au pays de la mesure, au Conservatoire des arts & métiers (Paris 3è). Soulignons au passage que ce conservatoire et le système métrique décimal sont tous deux des créations remontant à l'époque révolutionnaire. L'esprit des Lumières, qui soufflait alors en Europe inspira l'unification des mesures comme ingrédient indispensable à la diffusion des connaissances et aux échanges tant scientifiques que commerciaux ou techniques. Les savants de la Révolution, qui étaient aussi des visionnaires, étaient persuadés que la mesure serait l'un des grands enjeux de la future société industrielle, sans pour autant se douter de la place cruciale qu'elle prendrait (...)


Lire la suite

Exposition "Jacques Laffitte, un château, un parc. 1818, aux origines de Maisons-Laffitte" (Maisons-Laffitte, Yvelines, France)

A Maison-Laffitte (78) se dresse le château de Maisons (en photo ci-dessous), l'une des plus grandes réussites de l'art français. Archétype du château classique français, ce joyau est niché dans les boucles de la Seine, près de Saint Germain en Laye. Il fut bâti par François Mansart dans la première moitié du XVII ème siècle, pour René de Longueuil, alors président au mortier du parlement de Paris. Son intérieur recèle des décors particulièrement riches, comme le précieux cabinet aux miroirs, voûté en coupole, avec sa marqueterie de sol d'ivoires, de laitons et de bois exotiques. Les rares décors peints encore présents sont quant à eux attribués à Michel Corneille tandis que l'on doit l'ornementation sculptée à Jacques Sarrazin (...)


Lire la suite

page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - page 7 - page 8 - page 9 - page 10 - page 11 - page 12 - page 13 - page 14 - page 15 - page 16 - page 17 - page 18 - page 19 - page 20 - page 21 - page 22 - page 23 - page 24 - page 25 - page 26 - page 27 - page 28 - page 29 - page 30 - page 31 - page 32 - page 33 - page 34 - page 35 - page 36 - page 37 - page 38 - page 39 - page 40 - page 41 - page 42 - page 43 - page 44 - page 45 - page 46 - page 47 - page 48 - page 49 - page 50 - page 51 - page 52 - page 53 - page 54 - page 55 - page 56 - page 57 - page 58 - page 59 - page 60 - page 61 - page 62 - page 63 - page 64 - page 65 - page 66 - page 67 - page 68 - page 69 - page 70 - page 71 - page 72 - page 73 - page 74 - page 75 - page 76 - page 77 - page 78 - page 79 - page 80 - page 81 - page 82 - page 83 - page 84 - page 85 - page 86 - page 87 - page 88 - page 89 - page 90 - page 91 - page 92 - page 93 - page 94 - page 95 - page 96 - page 97 - page 98 - page 99 - page 100 - page 101 - page 102 - page 103 - page 104 - page 105 - page 106 - page 107 - page 108 - page 109 - page 110





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Guillaume HARARI - Page d'accueil réalisée par Anode et Cathode
Disclaimer