Revoir le globe







Reportages en Europe

Ma montée au Col de l'Iseran (Savoie, France)

C'est une belle journée ensoleillée qui s'annonce, après les orages de la veille, qui ont même donné lieu à des chutes de neige en altitude. Et de partir pour le Col de l'Iseran, col routier des Alpes françaises le plus élevé, qui culmine à 2770 mètres d'altitude. Il me faudra deux heures pour m'y rendre depuis Bourg-Saint-Maurice, en passant successivement par Sainte-Foy-Tarentaise, le barrage du Chevril et Val d'Isère. En cette arrière-saison, le paysage est grandiose et changeant, offrant d'abord une végétation verdoyante dans les vallées traversées, puis plus rare dans les alpages, jusqu'à découvrir le Col de l'Iseran sous la neige (...)


Lire la suite

L'amour du travail bien fait (Bourg-Saint-Maurice, Savoie, France)

Pur produit de Savoie, le Beaufort est traditionnellement fabriqué en haute montagne, sur un territoire allant de la vallée du Beaufortain, du val d'Arly à celle de la Maurienne, en passant par la Tarentaise. Soit une surface de 450000 hectares correspondant aux deux tiers du département. A l'origine de ce fromage d'exception, une nouvelle organisation collective appréhendée dès les années 1960 à travers la création des coopératives laitières par les agriculteurs dans le but de privilégier la qualité plutôt que la quantité. Et le lait d'être ainsi mis en commun pour fabriquer un fromage de garde, de grande taille et de longue conservation : le Beaufort. Je rends visite ce matin à la Coopérative laitière de Haute-Tarentaise de Bourg-Saint-Maurice afin d'en apprendre plus. Je pars ensuite chez un couple de torréfacteurs qui a créé un atelier-musée autour du café. Du bel ouvrage en perspective (...)


Lire la suite

A la Découverte de Bourg-Saint-Maurice (Savoie, France)

Je quitte ce matin Albertville pour partir à Bourg-Saint-Maurice, où je prévois de rester quelques jours. Le charmant petit village où vivent paisiblement les Borains allie tourisme et traditions depuis la période gallo-romaine. A cette époque, l'endroit s'appelait Bergintrum et la bourgade se trouvait le long de la voie romaine qui menait alors de Vienne (Isère) à Milan (Italie). Au Moyen-âge, la paroisse se plaça sous la protection de Saint-Maurice et il faudra attendre le 15è siècle pour qu'apparaisse enfin le mot bourg. Le village ayant fini par adopter son nom actuel, les Révolutionnaires de 1794 le rebaptiseront un temps Nargue-Sardes en raison de la proximité du village avec les Etats de Savoie. Avant que Bourg-Saint-Maurice ne soit durablement adopté à la fin du 19è siècle (...)


Lire la suite

page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - page 7 - page 8 - page 9 - page 10 - page 11 - page 12 - page 13 - page 14 - page 15 - page 16 - page 17 - page 18 - page 19 - page 20 - page 21 - page 22 - page 23 - page 24 - page 25 - page 26 - page 27 - page 28 - page 29 - page 30 - page 31 - page 32 - page 33 - page 34 - page 35 - page 36 - page 37 - page 38 - page 39 - page 40 - page 41 - page 42 - page 43 - page 44 - page 45 - page 46 - page 47 - page 48 - page 49 - page 50 - page 51 - page 52 - page 53 - page 54 - page 55 - page 56 - page 57 - page 58 - page 59 - page 60 - page 61 - page 62 - page 63 - page 64 - page 65 - page 66 - page 67 - page 68 - page 69 - page 70 - page 71 - page 72 - page 73 - page 74 - page 75 - page 76 - page 77 - page 78 - page 79 - page 80 - page 81 - page 82 - page 83 - page 84 - page 85 - page 86 - page 87 - page 88 - page 89 - page 90 - page 91 - page 92 - page 93 - page 94 - page 95 - page 96 - page 97 - page 98 - page 99 - page 100 - page 101 - page 102 - page 103 - page 104 - page 105 - page 106 - page 107 - page 108 - page 109 - page 110 - page 111 - page 112 - page 113 - page 114 - page 115 - page 116 - page 117 - page 118





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Guillaume HARARI - Page d'accueil réalisée par Anode et Cathode
Disclaimer