Revoir le globe







Reportages en Europe

Le Quartier de Triana et la Céramique (Séville, Andalousie, Espagne)

Qui dit Espagne, dit céramique ! L'Andalousie ne fait pas exception à la règle. On en rencontre partout, dans les rues, sur les devantures de certaines boutiques, de cafés ou de restaurants, ou sur des monuments. Frais en été, résistants et colorés, et même parfaitement réparables, les « azulejos », ces carreaux de céramique émaillée sont issus de techniques de fabrication importées par les Maures. Le mot azulejo provient d'ailleurs de l'arabe al-zulayj (pierre polie). Ces azulejos maures sont des mosaïques complexes à base de pierres monochromes. L'azulejo désigne aussi bien un carreau qu'un ensemble de carreaux de faïence décorés (...)


Lire la suite

Musée des Arts & Traditions Populaires (Séville, Andalousie, Espagne)

Il y a quelques jours, je visitais le Musée des Arts et Traditions populaires de Séville. Ce musée, qui appartient à l'Etat, est géré par le Ministère de la Culture de la Junta de Andalucia. Il est abrité dans le magnifique Pavillon mudéjar (ci-dessous en photo), qui fut construit pour l'Exposition ibéro-américaine de 1929, évènement qui se déroula à Séville du 9 mai 1929 au 21 juin 1930. Ce fut l'un des évènements les plus importants du XX è siècle pour la capitale andalouse. Ce Pavillon fut conçu par l'architecte sévillan Anibal Gonzalez. Cet homme restera la principale référence de l'architecture régionaliste andalouse du début du XX è siècle (...)


Lire la suite

Le Quartier de Triana (Séville, Andalousie, Espagne)

Pour terminer ma visite de la capitale andalouse, je vous emmène aujourd'hui dans le quartier de Triana. Connu pour être historiquement un quartier d'artisans, notamment spécialisé dans la poterie et la fabrication de céramiques, l'endroit est aussi réputé pour ses toreros (Juan Belmonte, Antonio Montes, Manuel « Chicuelo » Jimenez Moreno...), ses chanteurs et ses danseurs de flamenco (j'entendrai un groupe de guitaristes répéter leur prestation dans un appartement en passant dans une ruelle), dont il est considéré comme le berceau. Triana fut par ailleurs le quartier gitan de Séville. Dans les années 1970, ils furent repoussés vers les banlieues, suite à la pression du développement immobilier. Situé sur la rive ouest du fleuve Guadalquivir (...)


Lire la suite

page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - page 7 - page 8 - page 9 - page 10 - page 11 - page 12 - page 13 - page 14 - page 15 - page 16 - page 17 - page 18 - page 19 - page 20 - page 21 - page 22 - page 23 - page 24 - page 25 - page 26 - page 27 - page 28 - page 29 - page 30 - page 31 - page 32 - page 33 - page 34 - page 35 - page 36 - page 37 - page 38 - page 39 - page 40 - page 41 - page 42 - page 43 - page 44 - page 45 - page 46 - page 47 - page 48 - page 49 - page 50 - page 51 - page 52 - page 53 - page 54 - page 55 - page 56 - page 57 - page 58 - page 59 - page 60 - page 61 - page 62 - page 63 - page 64 - page 65 - page 66 - page 67 - page 68 - page 69 - page 70 - page 71 - page 72 - page 73 - page 74 - page 75 - page 76 - page 77 - page 78 - page 79 - page 80 - page 81 - page 82 - page 83 - page 84 - page 85 - page 86 - page 87 - page 88 - page 89 - page 90 - page 91 - page 92 - page 93 - page 94 - page 95 - page 96 - page 97 - page 98 - page 99 - page 100 - page 101 - page 102 - page 103 - page 104 - page 105 - page 106 - page 107 - page 108 - page 109 - page 110 - page 111 - page 112 - page 113 - page 114 - page 115 - page 116 - page 117 - page 118





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Guillaume HARARI - Page d'accueil réalisée par Anode et Cathode
Disclaimer