Revoir le globe







Reportages en Europe

La Roche-Bernard (Morbihan, France)

Lundi 12 août 2013 Parmi les petites cités de caractère qui émaillent la Bretagne, La Roche-Bernard tient honorablement sa place. Surtout connue pour son port de plaisance situé sur les berges de la Vilaine (ci-dessous), la cité est aussi remarquable pour son vieux quartier. De Vannes, une quarantaine de kilomètres nous sépare de l'endroit. La circulation y est aisée à cause des routes à sens unique qui desservent la ville. Chose d'autant plus importante que La Roche-Bernard est visitée par de nombreux touristes particulièrement en cette période estivale. Lionel et moi y accédons par le pont de la Roche-Bernard (deuxième photo), qui fut inauguré en 1960. L'ouvrage nécessita pour sa construction quelques 4850 m3 de béton armé, 15000 m3 de matériaux de construction et 1 600000 kilos d'aciers pour les travées. Cet ouvrage, pont suspendu à deux voies reposant sur deux pylônes hauts de 85 mètres et plus élevé que l'ancien pont dont on aperçoit encore les culées (troisième photo) permettait d'éviter le centre de l'agglomération. Plus loin sur la Vilaine (quatrième photo), le pont du Morbihan fut ouvert à la circulation en 1996: Equipé de quatre voies, celui-ci permit la déviation de la Roche-Bernard en faisant ainsi sauter le dernier bouchon sur ce grand axe routier de la Bretagne sud (...)


Lire la suite

Quiberon et la Côte Sauvage (Morbihan, France)

Dimanche 11 août 2013 Le temps est aujourd'hui au beau fixe, malgré une bande nuageuse qui persiste au nord de la Bretagne en ce dimanche du mois d'août. Lionel me propose de nous rendre à Quiberon pour manger des crêpes à la Crêperie du Vieux port, une de nos adresses favorites. Cette crêperie fête en effet cette année ses quarante ans d'existence. Nous dégusterons nos crêpes dans le magnifique jardin intérieur, à l'abri du vent. Cet établissement se trouve au Port Haliguen (en photo ci-dessous) situé sur la baie de Quiberon. Ce qui était autrefois un vieux port de pêche typique est devenu désormais un port de plaisance qui peut accueillir jusqu'à mille bateaux. On peut, depuis ce lieu, accéder aux îles de Houat et de Houédic. Port-Haliguen fut l'endroit où débarqua le capitaine Dreyfus, la nuit du 30 juin au 1er juillet 1899, à 2h15. Il arrivait alors de l'île au Diable, sur un bateau appelé Sfax. L'affaire Dreyfus faisait grand bruit à l'époque et les autorités avaient, par précaution, annoncé que ce débarquement aurait lieu au port de Brest. De là, le capitaine Dreyfus empruntera un train spécial depuis Saint Jacques de La Lande qui le mènera à la prison militaire de Rennes, jusqu'à son deuxième procès. On peut, depuis 1932, apercevoir une plaque commémorative de cet événement sur le quai de Sinagot (...)


Lire la suite

Le Château d'Azay-le-Rideau (Indre-et-Loire, France)

Dimanche 21 juillet 2013 De passage il y a quelques semaines en Touraine, je me suis arrêté dans l'un de ces châteaux qui font la réputation de nos belles provinces : Le Château d'Azay-le-Rideau, monument national, est situé dans la commune du même nom dans le département d'Indre-et-Loire. C'est un chef-d'oeuvre d'architecture, un mélange de traditions françaises et de décors innovants venus tout droit d'Italie.IL est situé dans le bourg d'Azay-le-Rideau qui s'est formé dès le Moyen -âge, au XII ème siècle autour d'un prieuré bénédictin d'une part puis de la forteresse du seigneur Ridel d'Azay, chevalier de Philippe Auguste, qui édifia alors pour la première fois une forteresse défensive supposée protéger la route entre Tours et Chinon, en 1119. Ce château fut donc d'abord un château médiéval. Il sera brûlé par Charles VII en 1418 lorsque le roi, qui séjournait alors à Azay, fut provoqué par les troupes bourguignonnes qui occupèrent la place forte. Cet événement occasionna l’exécution d'un capitaine et de 350 soldats et le village gardera d'ailleurs le nom d'Azay le Brûlé jusqu'au XVIII ème siècle (...)


Lire la suite

page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - page 7 - page 8 - page 9 - page 10 - page 11 - page 12 - page 13 - page 14 - page 15 - page 16 - page 17 - page 18 - page 19 - page 20 - page 21 - page 22 - page 23 - page 24 - page 25 - page 26 - page 27 - page 28 - page 29 - page 30 - page 31 - page 32 - page 33 - page 34 - page 35 - page 36 - page 37 - page 38 - page 39 - page 40 - page 41 - page 42 - page 43 - page 44 - page 45 - page 46 - page 47 - page 48 - page 49 - page 50 - page 51 - page 52 - page 53 - page 54 - page 55 - page 56 - page 57 - page 58 - page 59 - page 60 - page 61 - page 62 - page 63 - page 64 - page 65 - page 66 - page 67 - page 68 - page 69 - page 70 - page 71 - page 72 - page 73 - page 74 - page 75 - page 76 - page 77 - page 78 - page 79 - page 80 - page 81 - page 82 - page 83 - page 84 - page 85 - page 86 - page 87 - page 88 - page 89 - page 90 - page 91 - page 92 - page 93 - page 94 - page 95 - page 96 - page 97 - page 98 - page 99 - page 100 - page 101 - page 102 - page 103 - page 104 - page 105 - page 106 - page 107 - page 108 - page 109





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Boutique - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Guillaume HARARI - Page d'accueil réalisée par Anode et Cathode
Disclaimer