Revoir le globe
Top


Oamaru, Dunedin, Moreaki... (Nouvelle-Zélande, Océanie)
66 images disponibles
Heure locale

 

Lundi 19 septembre 2005

 

Distance totale parcourue : 940 kilomètres

 

Rude journée que celle d'aujourd'hui qui me conduit de Oamaru à Dunedin. Dès 9h00 , je visite Oamaru après y avoir passé une très bonne nuit. D'ailleurs , depuis mon arrivée en nouvelle Zélande, aucune trace de décalage horaire , des levés matinaux , un bon appétit et une curiosité à toute épreuve'

Oamaru a connu ses heures de gloire vers 1880 avec son port , ses greniers et entrepôts. Il reste aujourd'hui une ville agréable qui possède de beaux jardins , quelques monuments remarquables (ci-dessous) et surtout des manchots pygmées et antipodes qui y ont élu domicile.

[image]

CourtHouse

[image]

Le Waitaki District Council

[image]

Le Criterion hotel

[image]

 

Le véritable centre d'intérêt de Oamaru réside en son centre d'observation des pingouins, le Oamaru Blue Penguin Colony .

Ce centre existe depuis 1992, et a vu le jour à la suite de sérieuses inquiétudes concernant la protection des manchots. La population a décidé de ne pas rester (manchot!) et a permis la création de 180 terriers pour ces petites bêtes. En 2004, on dénombrait plus de 120 couples reproducteurs (au lieu de 33 il y a 12 ans). L'opération est donc un succès.

Les manchots portent une bague à la nageoire droite . Celle-ci permet de les suivre et de les identifier ( photos ci-dessous) , d'observer aussi leur existence et leurs liens familiaux.

[image]

Prière de ralentir, passage de pingouins!

[image]

[image]

[image]

 

Après la visite de centre , je reprends la route afin de me rendre non loin de là , à un point d'observation des pingouins aux yeux jaunes. Ce que j'avais oublié , c'est que ces animaux ont des horaires bien particuliers pour paraître aux yeux du public. Je n'ai vu aucun animal de ce type ce matin mais le spectacle à lui seul valait le déplacement.


[image]

 

Je repars ensuite en direction de la réserve de Moreaki Boulders. Eparpillés sur 50 mètres de plage, les Moreaki Boulders ( rochers hémisphériques) se sont formés au fond de la mer il y a 60 millions d'années par accumulation de dépôts calcaires. Les Maori , eux , prétendent qu'il s'agirait de paniers de nourriture contenu à l'origine dans une pirogue. Cette pirogue aurait fait naufrage et sa coque se serait transformée en un récif et les vanneries chargées de nourriture , en ces gros rochers.


[image]

[image] [image]

 

Il y en a même un en forme de fauteuil'.

 

Après cette courte halte , me voici en direction du village de Moeraki. On m'a laissé entendre que je pourrai observer des phoques sur les rochers. Sur la route, le paysage est superbe.

[image]

 

Effectivement, j'ai la chance de pouvoir surprendre (sans les déranger) quelques phoques en train de faire la sieste'


[image]

[image]

Il y en a même un qui me fait un clin d''il , l'air de dire: Tu veux ma photo'

 

Pas de temps à perdre. Je repars , infatigable en direction de Dunedin , capitale de l'Otago. En langue gaélique , Dunedin signifie «  Édimbourg » , ce qui explique que cette ville a plus d'un lien avec l'Ecosse.

Cette ville possède une gare ferroviaire remarquable

[image]

 

Mais aussi une cathédrale anglicane , la Cathédrale Saint Paul , seul édifice à voûtes en pierre du pays

[image]

[image]

 

La place Octagon est centrale et donne en face d'un monument, le Municipal Chambers , érigé à l 'époque de la ruée vers l'or , avec sa tour de l'horloge de 47 mètres.

[image]

[image]

 

Nous voici maintenant en route pour la Péninsule de l'Otago, longue de 24 kilomètres et connue pour la diversité de ses attraits. Je visiterai successivement le château de Larnach , l'unique château existant en nouvelle Zélande. Il fut construit entre 1871 et 1885.

[image]

 

Puis je me rendrai ensuite au Royal Albatros Center . Mais en ait d'albatros, je n'en verrai aucun. Ils étaient tous partis en rotation . Tant pis pour moi. J'aurai quand même le plaisir de photographier une colonie d'oiseaux marins , observés sur les falaises abruptes qui longent ce centre .

[image]

[image]

[image]

 

Il me faudra quitter ces paysages splendides pour regagner Dunedin avant la tombée de la nuit car l'unique route qui existe sur la Péninsule est sinueuse et frôle la côte.

[image]

[image] [image]

[image]

 

Demain , je vous emmènerai successivement:

- pour une excursion aux Catlins

- à Invercargill

- à l'île Steward

 

Bon voyage!



Retour aux reportages par pays