Revoir le globe
Top


Wellington et les alentours (Nouvelle-Zélande, Océanie)
27 images disponibles
Heure locale


Mercredi 28 septembre 2005

 

Distance totale parcourue : 3472 kilomètres

 

Dur dur le réveil ce matin! La cause en était peut être le temps maussade. Bref , c'était pas la grande forme. Je prends la route pour Wellington sans difficulté. Les gens vont au travail alors que moi, je vais me balader...

 

[image]

Sur l'autoroute qui me conduit à Wellington

 

Wellington ne m'a pas séduit par son côté pratique. On y circule bien , le centre-ville est relativement petit, mais les parkings sont souvent limités à deux heures et sont plus chers qu'ailleurs. Ce qui rajoute un peu au stress déjà existant que l'on a forcément quand on conduit dans une ville inconnue.

La capitale de la Nouvelle-Zélande est construite en partie au moins sur des terrains qui furent gagnés sur la mer lors de travaux entrepris au milieu du XIXè siècle. Elle élève ses buildings de taille moyenne face à la baie. Wellington accueille le Parlement , le siège du gouvernement , les ministères, des ambassades aussi , la Cour d'appel , les Archives et la bibliothèque nationales sans oublier le Museum of New Zealand Te Papa Tongarewa.


[image]

Musée Te Papa Tongarewa

 

Il était trop tôt ce matin pour que je puisse visiter ce Musée. La première visite étant fixée à 10h15. Celui-ci ouvrit ses portes en 1988 et il est destiné à présenter , approfondir et préserver l'héritage des cultures néo-zélandaises. Sa surface équivaut à trois terrains de rugby et recèle la Collection nationale, des trésors maoris de premier plan et un marae ouvert à tous et orné de sculptures contemporaines. Il accueille enfin des expositions temporaires.

 

[image]

 

 

 

A côté de ce musée, se trouve le Théâtre Circa , un des pôles de la création contemporaine dans le capitale. Car li faut dire que Wellington est devenue, au cours des deux dernières décennies une capitale culturelle qui offre aussi à ses visiteurs le Royal New Zealand Ballet, Le New Zealand Symphony Orchestra, Le National Business Review New Zealand opera , le Chamber Music New Zealand et la New Zealand School of Dance. De quoi occuper ses journées.

 

[image]

Le théâtre Circa , à côté du Musée Te Papa Tongarewa

 

Je me suis rendu ensuite au Lambton Quay, principale rue commerçante de la capitale avec ses arcades, ses places et ses passages piétonniers, Cette rue me mène jusqu 'au Parlement, composé de trois bâtiments: Le Parlement proprement dit, de style néo-classique édouardien inauguré en 1918 , la bibliothèque achevée en 1899 et « la Ruche » (The BeeHive) en service depuis 1977. Quatre cents mètres à peine séparent le Parlement de la faille de l'écorce terrestre qui traverse Wellington de part en part.

 

[image]

Lambton Quay - de jolis bâtiments bien restaurés

[image]

Parlement- La « ruche »

[image]

Le Parlement

[image]

La bibliothèque du Parlement

[image]

La gare ferroviaire

 

A ne pas manquer non plus, le funiculaire de Kelvin , ou « câble car ». Ouvert en 1902, pour relier le centre-ville aux banlieues résidentielles établies sur les collines aux alentours , il fonctionne à l'électricité depuis 1933 . L'arrêt Victoria University conduit directement aux Botanic Gardens. C'est de là que j'ai pris cette photo du funiculaire.

 

[image]

Le Cable car

 

Les Botanic Gardens ont été fondés en 1868. Ils renferment notamment des essences indigènes et des plantations de conifères.Au printemps-début été, on peut y admirer les 30 000 tulipes repiquées pour l'occasion. Trop tôt pour moi! Situé dans ces jardins, Le Carter Observatory et son Planétarium offrent aux visiteurs des expositions. Juste à côté se trouve le dominion Observatory.


[image]

Les jardins botaniques

[image]

Le Carter Observatory

[image]

Le Dominion Observatory , à côté d'une station météo aménagée dans le parc


[image]

Point de vue depuis les Botanic Gardens

[image]

New Zealand Academy of Fine Arts

 

Un peu plus tard, je prends la route pour une excursion marine (Marine Drive) qui , partant de Wellington depuis la Oriental Bay, va me conduire sur trente kilomètres le long de la côte , entrecoupée de baies. La météo ne se prêtait pas beaucoup à cette balade qu'il vaut mieux faire par grand soleil. Mais bon, je n'avais pas le choix.

 

[image]

 

[image]

 

[image]

 

Je suis ensuite remonté vers le nord , délaissant ainsi une capitale néo-zélandaise qui ne m'aura pas marqué spécialement. Est-ce le manque de temps pour mieux la connaître? Sans doute.

Je traverse successivement la ville de Pori rua (un gigantesque centre commercial à l'américaine , sans aucun intérêt) , Paraparaumu ,Waikanae (ville de retraités essentiellement) et Levin (ville agricole). Entre ces villes , le paysage est quelconque. On est ici dans une zone maraîchère, pas franchement touristique. C'est l'agent de l'Office de Tourisme de Levin qui me l'a dit. Ouf! J'ai eu peur de ne rien trouver d'intéressant à voir pour ces 12 prochains jours.

A la recherche d'un dé de collection pour ma pharmacienne dans la ville de Pori rua , l'office de tourisme m'envoie dans un magasin « Souvenirs for Kiwis ». Pourquoi pas? Je rentre et je m'adresse à la vendeuse , une femme dans la cinquantaine, charmante mais ayant l'air un peu bizarre. Genre la mère de Sue Ellen dans Dallas. Je respire très rapidement une forte odeur d'alcool . Je me retourne et j'aperçois la vendeuse en question qui vient me montrer les dés dont elle dispose. En conversant avec elle, je la voyais acquiescer tout en étant ailleurs. Cette pauvre femme était manifestement dans un état d'ébriété très avancé et il n'eut fallu craquer qu'une allumette pour faire exploser tout le magasin tellement elle avait d'effluves d'alcool dans l'haleine. J'ai rapidement pris congé n'ayant pas trouver ce que je recherchais. Mais ici comme ailleurs, certaines personnes noient leurs détresses personnelles dans le brandy (ou autre spiritueux). Quelle tristesse!

 

[image]

Kapiti Island , réserve d'oiseaux. Il faut une autorisation préalable pour la visiter.



Retour aux reportages par pays