Revoir le globe
Top


La Péninsule de Coromandel (Nouvelle-Zélande, Océanie)
57 images disponibles
Heure locale

Mercredi 5 octobre 2005

 

Distance totale parcourue : 5615 kilomètres

 

Des images pleins les yeux, c'est ce qui pourrait résumer cette journée. J'ai passé la nuit sur un camping de Waihi Beach (je n'ai même pas vu à quoi ressemblait cette plage puisque les corvées ménagères, la lessive, et le reste m'ont pris tout mon temps hier soir). C'est dommage car le site avait l'air sympathique.


[image]

 

Aujourd'hui , je pars pour Coromandel. J'ai quitté la petite ville de Waihi au petit matin. L'histoire de Waihi est étroitement liée à la découverte de l'or. La Martha Mine est là pour en témoigner. Cette mine fut découverte en 1878 et s'avéra la plus productive de la région.

Pour l'heure, je navigue sur la Highway 25 en direction de Whangamata. Whangamata signifie « Baie de l'obsidienne », un nom justifié par les fragments de cette roche cristalline noire que la mer dépose sur la côte. C'est aussi la capitale néo-zélandaise du surf. Whangamata Beach offre de gros rouleaux , qui font la joie des surfeurs mais aussi des pêcheurs à pied et des nageurs.


[image]

Plage de Whangamata

[image]


Pour me rendre à Whangamata, je traverse une région montagneuse où l'on roule la plupart du temps à 50 km/h. La forêt Tairua possède des ruisseaux pierreux et du bush primitif qui attirent les promeneurs.


[image]

 

 

Prochaine escale: La « Hot Water Beach », une plage où l'on creuse sa propre baignoire thermale à marée basse car il existe une source d'eau chaude qui transforme un simple trou de sable en baignoire et il est agréable de rester se tremper ainsi sur la plage. Le paysage est idyllique. Et le dépaysement complet. J'envie les habitants de cette côte , qui possèdent une maison avec vue directe sur mer. Je comprends que les prix de l'immobilier notamment dans ces coins-là aient augmenté considérablement ces cinq dernières années.


[image]

 

[image]

 

[image]

La plage Hot Water Beach

[image]

Et une mouette qui joue la starlette devant mon objectif

 

Je me rends ensuite à Hahei, qui est généralement le point de départ d'une longue randonnée vers Cathedral Cove. La plage de Hahei est superbe, teintée de rose par les nombreux coquillages et la commune vit au milieu des fleurs et de la nature.


[image]

Plage de Hahei

[image]


Quelques kilomètres plus loin, j'arrive à Cathedral Cove. A cet endroit, une imposante grotte accessible à marée basse (c'est pour cela que je n'ai pas pu m'y rendre car la marée était pleine quand je suis arrivé) s'enfonce dans une pointe de rocher blanc.


[image]

 

A peu de route de là, se trouve Whitianga , au fond de Mercury Bay ainsi nommée par le Capitaine James Cook car il s'y arrêta (dans la baie) en 1769 pour observer la planète Mercure.

La route est toujours tortueuse dans cette partie de l'île mais le point de vue splendide.


[image]

 

Je pars maintenant pour Coromandel, un paisible bourg de pêcheurs et d'artisans. Coromandel Town doit son nom au bateau « Coromandel » qui vint en 1820 embarquer des poutres en kauri pour la Marine britannique. L'exploitation minière a aussi marquée la ville. On découvrit de l'or dans la péninsule Coromandel pour la première fois en 1852 , près de l'actuelle ville Coromandel. Trois cents prospecteurs affluèrent aussitôt. On en trouvera aussi dans une colline à l'entrée de Thames (voir photos plus bas) et ce sont 5000 hommes qui débarqueront cette fois en 1867.

 

[image]

Musée de Coromandel

[image]

Monument maori à Coromandel

 

Coromandel est connue pour ses artisans. Céramiste très connu en Nouvelle-Zélande, Barry Brickell a construit le petit train du Driving Creek Railway and Potteries afin de transporter bois et argile jusqu'à son atelier et de desservir des réserves de kauri (ce fameux bois). Je prends un billet de train (ça va me changer du motor-home!) et j'embarque à bord de ce petit train pour une promenade d'une heure.


[image]

Gare du TGV

 

La voie étroite travers la forêt , emprunte tunnels et ponts et conduit à un point de vue dominant Coromandel. La balade vaut vraiment la peine.

 

[image]

La voie est libre: En voiture!

[image]

Et hop, un premier pont de franchi!

[image]

Le parcours est parsemé des poteries du Maitre

[image]

D'ici, on a une vue splendide sur Coromandel

[image]

Mon dieu! Et si le train ne s'arrêtait pas!

[image]

La future gare , en cours de construction

[image]

Tiens, un tunnel!

[image]

Et encore un pont! Gare aux têtes qui dépassent!

 

Après Coromandel, je compte reprendre la route pour passer la nuit à Hamilton que je visiterai demain après les Grottes de Waitomo.

Je reprends une route un peu moins sinueuse bien qu'accidentée , sous la pluie cette fois car le temps se dégrade nettement en cette fin de journée.

J'arrive une heure plus tard à Thames , principale localité du Coromandel ( la Péninsule). Après l'or, Thames vit de la pêche et de l'agriculture mais garde de nombreux vestiges de la période de découverte de l'or au travers de plusieurs bâtiments.

Je m'arrête quelques instants devant le Thames Historical Museum qui illustre l'histoire de la ville avec des souvenirs tels qu'un vieux salon de coiffure ou des fonderies ouvertes par des pionniers. Malheureusement , il est déjà 17 heures et c'est le tea-time. Je n'ai pas pu visiter ce musée car il était fermé.

[image]

Thames, Eglise St James

[image]

Thames Historical Museum

[image]

Entrée de l'ancienne mine d'or de Thames

[image]

 

 

Voici qui clôt cette nouvelle journée. Il y aurait eu encore bien des choses à vous montrer car cette région regorge d'idées de balades, de thèmes de promenades, de visites, mais le temps manque.

A demain!



Retour aux reportages par pays