Revoir le globe
Top


Du Whisky aux Fromages de Burnie (Burnie, Tasmanie, Australie)
11 images disponibles
Heure locale


Mercredi 23 novembre 2016

 

Le temps pluvieux sur la côte m'incite à visiter la Hellyers Road Distillery, à Burnie. La Tasmanie possède plusieurs distilleries fabriquant du whisky, mais cette distillerie-là a l'originalité d'être la propriété d'une...laiterie. Quel est le point commun entre une distillerie de whisky et une laiterie ? Peut être le fait que le précieux alcool puisse se boire comme du petit lait, mais attention à l'abus d'alcool. ..Non, la laiterie Betta Milk a tout simplement souhaité diversifier ses activités après cinquante ans d'existence, en se lançant dans la production d'un whisky Single Malt en 1999, suite à la dérégulation de la loi australienne autorisant ce genre de diversification laitière dès 1996. Les deux entreprises possèdent en réalité des savoir-faire communs : la même hygiène, le même contrôle de température, le contrôle de qualité, un stockage dans un environnement adapté et surtout, une forte identité tasmanienne.

Qui peut fabriquer du whisky, peut fabriquer de la vodka, et c'est selon ce principe que l'entreprise s'est aussi lancée dans la production de la vodka à succès Southern Lights. La distillerie que je vais visiter ce matin, est, en dépit de sa taille modeste, la plus importante de Tasmanie.

 

En fait, il y eut jadis en Tasmanie jusqu'à seize distilleries, plus ou moins légales à une certaine époque. En 1838, le Gouverneur John Franklin interdit purement et simplement toute distillation. Cette interdiction dura 150 ans, et ne sera levée que dans les années 1990, et l'île de produire tout naturellement depuis d'excellents whiskys primés à l'étranger : ainsi le whisky Pinot Noir Finish de cette distillerie fut-il reconnu en 2013, à Paris, comme le meilleur nouveau whisky au monde. Si l'entreprise Hellyers ouvrit ses portes en 1999, les premières ventes n'eurent lieu qu'en 2006. Une superbe boutique permet d'ailleurs aux visiteurs d'acquérir les précieux breuvages maison, à l'issue de la visite de l'unité de fabrication. Nous sommes aujourd'hui une vingtaine de personnes pour cette visite guidée de 10h30, qui durera 45 minutes. Notre guide nous rappelle les trois ingrédients d'un bon whisky : le climat, l'eau et l'orge. Les deux derniers ingrédients sont produits localement, tout comme la levure (bien que celle-ci rentre dans une recette de fabrication tenue bien entendu secrète!). L'orge est tout d'abord chauffée, écrasée, puis mélangée à de l'eau chaude, avant que ce mélange ne soit rincé, puis chauffé à nouveau et mélangé à la levure qui va permettre le procédé de fermentation lorsque les sucres se transforment en alcool. Intervient ensuite la distillation à l'issue de laquelle on obtient le liquide qui sera conservé dans des tonneaux (ci-dessous). Ces tonneaux, faits en chêne américain, ont préalablement contenu du whisky bourbon. Le produit de la distillation y vieillira pendant au moins deux années, jusqu'à donner le whisky final.

 

Le moment de la dégustation intervient en cours de visite. Une dose de whisky Single Malt 12 ans d'âge nous sera servi. Le breuvage est fort, plus fort que le whisky japonais auquel je suis maintenant habitué. Certaines dames renonceront à boire, mais une grand-mère, trouvant la boisson à son goût, videra discrètement quelques derniers verres restant sur le comptoir. La distillerie Hellyers produit six whiskys différents, autour de trois variétés et sous la marque Hellyers Road Label : Hellyers Road Original Malt Whisky, Hellyers Road slightly peated Malt Whisky et Hellyers Road Peat Malt Whisky. La guide précise que la couleur du breuvage est d'origine et provient des ingrédients de qualité qui entre dans sa fabrication, comme pour la vodka Southern Lights.

Mais qui était ce Henry Hellyers qui a donné son nom à la distillerie ? Notre homme était un aventurier : arpenteur et architecte, anglais d'origine, il fut l'un des premiers Européens à signer avec la compagnie Van Diemen et à débarquer sur la côte nord-ouest de Tasmanie, en 1825. Il en tracera d'ailleurs une carte relativement précise pour l 'époque. C'est lui qui dessinera également les plans de la demeure historique Highfield House (à Stanley) et donnera un nom au Pic Valentine. Il construira enfin une route, afin de relier les campements de l'intérieur des terres à Emu Bay (actuelle ville de Burnie) .Acharné qu'il était, on prétend qu'il défrichera à lui seul un chemin dans la forêt dense, muni seulement d'un gant et d'une serpette. Les biographes décrivent toutefois notre aventurier comme un homme de grande taille, portant un regard artistique sur le monde qui l'entourait. La route ainsi tracée par lui prendra naturellement son nom, avant d'être rebaptisée Surrey Road (le long de laquelle se trouve aujourd'hui la distillerie). Ainsi l'entreprise a t-elle choisi de prendre le nom d'un homme courageux, visionnaire, déterminé et tenace, pour mieux symboliser le caractère original de ses produits. Et le chien dans tout cela ? Il s'agit d'un kelpie australien, rustique, sans chichis, toujours prêt à suivre son maitre au bout du monde, un animal actif, intelligent et dur à la tâche, d'une grande fidélité et d'un grand dévouement. Bref, le parfait chien de berger.


 

La visite est concentrée dans la salle du premier étage qui ouvre sur deux grandes fenêtres, l'une donnant sur les cuves de fabrication du breuvage, et l'autre, sur l'entrepôt de stockage (ci-dessous), qui a une capacité de 2000 tonneaux (de 200 litres chacun). A aucun moment, nous ne visiterons l'unité d'embouteillage du breuvage et je le regrette. La distillerie a par ailleurs signé un accord avec la Maison du Whisky (Paris) pour distribuer ses produits, lesquels sont distribués dans plus de trente pays en Europe. Le Japon profite également des whiskys Hellyers, puisque ces produits sont distribués dans les grands magasins Takashimaya.

Côté chiffres, la distillerie met chaque année en bouteille 100 000 litres d'alcool, soit 9000 litres par semaine. L'entreprise accueille annuellement 30 000 visiteurs et il vous en coûtera 17,50 AUD$ pour la visite guidée (dégustation incluse).

Dans la même rue se trouve la laiterie Betta Milk (maison mère de la distillerie) et l'entreprise fromagère Lyon Cheese (basée à Melbourne). Je me rends sur place en leur faisant part de mon projet d'article sur les fromages de Tasmanie. Les nombreux troupeaux qui paissent dans l'île offrent un lait riche et permettent donc la production de nombreux fromages. Les sols volcaniques enrichis du nord-ouest de la Tasmanie contribuent tout particulièrement à la richesse agricole du pays, avec la collaboration étroite et de longue date de la compagnie Van Diemen. Le groupe Lion produit de nombreux fromages mais n'organise plus de visites guidées pour le grand public et ne sera donc pas en mesure de m'aider cette fois. Je me rends donc à Makers Workshop, à Burnie, où se trouve un étal de produits fromagers de différentes maisons de Tasmanie. J'y découvrirai des noms qui ne me sont pas inconnus comme le Brie, le Camembert... Plusieurs fromages sont fabriqués ici, à Burnie sous différentes marques (Tasmanian Heritage, Mersey Valley, Heidi Farm, South Cape, Australian Gold) et la boutique où je me rends propose à la vente des fromages affinés, mais aussi des fromages traditionnels d'Europe (fromages de Suisse, Edam, Gouda et Havarti), sans parler des fromages de style Emmental (gruyère, Raclette et Tilsit Cream Cheese et Club Cheese). Bien entendu, une dégustation gratuite est offerte sur place. Ces produits sont fabriqués à partir du lait provenant d'une centaine de fermes des environs, dans un rayon de 120 km autour de la ville. Ce lait donne au fromage un goût unique car il est chargé en air marin, ce qui lui donne un petit goût salé. Pour la petite histoire, c'est un Tchécoslovaque, Milan Vyhnalek, arrivé ici en 1955, qui émit le souhait de produire du fromage dans la pure tradition européenne. Et d'être à l'origine de la fromagerie Lion actuelle, qui a depuis repris le flambeau.

 

INFOS PRATIQUES :

  • Hellyers Road Distillery, 153 Old Surrey Road, Burnie. Tél : 03 6433 0439. Visites guidées tous les jours à 10h30, 11h30, 14h00 et 15h00. Prix : 17,50 AUD$ (dégustation incluse). Boutique sur place. Café ouvert de 10h00 à 16h30. Menu disponible entre 11h30 et 15h00. Site internet : https://hellyersroaddistillery.com.au/
  • Makers'Workshop, 2 Bass Highway, Burnie. Tél : 03 6430 5831. Ouvert de 9h00 à 17h00. Boutique disponible pour la vente de fromages de Tasmanie. Accès internet gratuit sur place. Site internet : http://www.discoverburnie.net/what-to-see/cheese.html












Retour aux reportages par pays