Revoir le globe
Top
Retour à l'historique des lettres

Lettre envoyée le 22/12/2019

 

Lundi 23 décembre 2019                                                                               La Lettre N°461

 

Ouverture d'un espace truffes chez Plantin à Vaison-la-Romaine (84). Entre Mont Ventoux et Enclave des Papes, où la truffe noire est reine de l’hiver sur les marchés et sur les tables, la maison Plantin s’est rendue maîtresse depuis 1930 dans l’art de sa transformation. Elle vient d’ouvrir à Puyméras un espace pour la découvrir et une boutique pour la déguster. On quitte l’antique cité de Vaison, on suit les courbes d’une combe qui pourrait nous mener à Nyons, mais on s’arrête quelques kilomètres plus tôt, en apercevant les premières collines de la Drôme Provençale. On est à Puyméras, village de 600 habitants, avec son ancien moulin à huile d’olive, trois caves et… la plus grande entreprise française de transformation de la truffe en France, Plantin, qui, depuis les années d’entre-deux-guerres, fournit les plus belles truffes aux meilleures tables de France, mais aussi désormais aux épiceries fines du monde entier. Pas moins de 50 tonnes de truffes sont ainsi transformées chaque année dans des ateliers situés à la sortie du village, des truffes provenant bien entendu des truffières du Vaucluse, mais pas seulement. Les truffes proviennent de différents pays producteurs dans le monde, comme l’Espagne, l’Italie ou l’Australie, et vendues fraiches, en conserve entières ou pelées, ou encore sous forme de brisures et de lamelles, de 1er ou de 2nd choix. Cette appertisation, ou mise en conserve, par une méthode qui garde intacte les qualités de la truffe, est ce qui caractérise la Maison Plantin. A la veille de ses 90 ans, la vénérable maison a retrouvé une coquetterie de jeune fille et l’envie de séduire son entourage qui avait peu ou prou oubliée son existence, tant elle s’était faite discrète auprès du grand public. Elle vient donc d’ouvrir un Institut de la Truffe qui propose aux visiteurs de visionner un film, et d'en apprendre davantage sur le célèbre fruit à la lecture de panneaux didactiques ou via des dégustations. L'immersion dans le monde du diamant noir est garantie, avec, en bout de chaine la boutique-écrin des produits Plantin, un espace orné de chêne massif et de métal noir, dans des tons gris foncé et taupe, le tout doté d'un éclairage soigné, une ambiance à la fois raffinée et chaleureuse conçue pour refléter l’excellence de l’entreprise. Entrée gratuite, du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 13h30 à 19h, le samedi de 10h à 19h. Ancienne route de Nyons – 84110 Puyméras Tél : 33 (0)4 90 46 70 80. http://www.truffe-plantin.com/fr/

Skiogrande : le bon plan de l’hiver pour skier à volonté et moins cher dans 17 stations. Le pass Skiogrande est idéal pour répondre à la demande de la clientèle régionale qui skie plusieurs fois durant l’hiver et souhaite bénéficier de réductions sur le prix du forfait journée, choisir parmi plusieurs stations et ne pas perdre de temps en passant à la caisse systématiquement. Certains skieurs ne skient pas suffisamment pour investir dans un forfait saison. D’autres ne veulent pas se sentir obligés de skier toujours dans la même station. Enfin, selon l’enneigement ou les conditions météo et d'enneigement, on skie plus ou moins. Le pass Skiogrande, programme de fidélisation et de réduction pour le ski à la journée, apporte la solution à ces problématiques. En effet, la formule permet une grande liberté d'action sans engagement financier à l'avance, puisque les journées de ski sont payées automatiquement, uniquement lorsqu'on a fréquenté un domaine skiable. Le pass rassemble donc 17 stations alpines aux typologies variées, depuis les grands domaines jusqu'aux hautes altitudes en passant par les stations-villages authentiques : Albiez - Aussois - Bonneval-sur-Arc - Galibier-Thabor (Valloire + Valmeinier) - La Norma - Le Grand Domaine (Saint-François Longchamp + Valmorel) - Les Karellis - Les Sybelles (La Toussuire + Le Corbier + Saint-Colomban-des-Villards + Saint- Jean- d’Arves + Saint-Sorlin-d’Arves) - Orelle Val Thorens - Val Cenis – Valfréjus.

Un forfait Skiogrande, c'est aussi la liberté de privilégier une station exposée au sud par exemple, lorsqu’il fait très froid. Ou de s’orienter en fin de saison vers un domaine skiable de plus haute altitude pour être assuré d’y trouver plus de neige. Les bénéficiaires n’ont plus besoin de passer en caisse ni de recharger leur forfait en ligne grâce au pass Skiogrande. Fini l’attente aux caisses des remontées mécaniques. L'autre avantage de la carte Skiogrande est la possibilité de bénéficier d’importantes réductions. En effet, le pass offre -20% sur chaque journée de ski en semaine et jusqu’à -50% tous les samedis de la saison (dans la limite de trois jours maximum par station, et par période de sept jours consécutifs). Des remises supplémentaires sont aussi accordées lorsque les titulaires décident de skier à quatre. Et ces programmes de parrainage et de fidélité d'offrir toujours plus d’avantages: les bénéficiaires du pass ont l’opportunité de cumuler des points (10 points par jour skié et 20 points par filleul) transformables en journées de ski gratuites (80 points cumulés = 1 journée gratuite). Pour obtenir la carte Skiogrande, il suffit de se rendre sur le site www.skiogrande.com et de commander le pass valable toute la saison. Il faut veiller à sélectionner le nombre d’adhésions souhaitées (une par personne) et à renseigner le nom, prénom et la date de naissance de chaque bénéficiaire. Les internautes peuvent aussi saisir les codes promotions, s’ils en disposent, afin d’obtenir des réductions supplémentaires sur les tarifs d’adhésion, les cartes et les journées skiées. Enfin, il est nécessaire de renseigner ses coordonnées postales pour recevoir la carte directement chez soi (sous 3 à 4 jours ouvrés). Les dossiers sont traités dans un délai de 48h suivant leur réception. Côté tarif, la formule nécessite un paiement de 7€ pour la carte ainsi qu’une adhésion annuelle de 7€ (frais d’envoi en sus). Elle se renouvelle ensuite automatiquement d’une année sur l’autre. A noter qu’une simple demande permet la résiliation du contrat. https://www.skiogrande.com/

SereniTrip, le bon plan qui réduit la facture des locations de voiture : Avec les grèves, les locations de voiture explosent. Les tarifs aussi. Comment partir sereinement en vacances pendant les perturbations sans se ruiner ? SereniTrip est la première start-up spécialisée dans l’assurance location de voiture courte durée. Le service offre des assurances quatre fois moins cher que les assurances traditionnelles des agences de location. Elle permet également une meilleure protection et un remboursement rapide pour les location réalisées via des plateformes de particulier à particulier. Souscrire aux assurances quand on loue une voiture est fastidieux. C’est pourquoi cette jeune pousse  a décidé de créer la 1ère assurance annuelle française pour voiture de location courte durée: Le client souscrit en ligne, une seule fois et en 3 minutes, puis reçoit automatiquement par email un certificat d’adhésion. Nul besoin de prévenir votre loueur quand vous louez une voiture, vous êtes couverts par défaut pendant un an, pour toutes vos locations de voiture, et en illimité. Et les assurances d'être compatibles dans le monde entier, chez tous les loueurs et plateformes de particulier à particulier. En pratique, la jeune pousse propose des assurances qui remplacent celles onéreuses et restrictives des agences de location. Il fallait y penser. Serenitrip couvre ainsi et par défaut ce qui arrive fréquemment, comme le bris de glace ou les pneus, contrairement aux loueurs de voiture. Pour 69,5€ par an, le particulier qui a besoin d'une location courte durée est protégé toute l'année et remboursé sous 48h en moyenne. https://serenitrip.fr/



Tokyo, ville des lumières (Japon) - Les nuits de décembre à Tokyo offrent de nombreuses vues spectaculaires sur la ville, notamment grâce aux lumières de Noël et aux illuminations féériques. Passez une soirée à vous promener dans les rues magnifiquement éclairées de Ginza et d’Omotesando ou rendez-vous à Shiodome et à Shinjuku pour admirer de spectaculaires illuminations composées notamment de centaines de milliers de LED et du mapping vidéo. Voici quelques idées de sortie : Pour voir les plus belles illuminations de Tokyo, rendez-vous à Caretta Shiodome pour assister à un spectacle festif de lumières et de musique mettant en scène quelque 250 000 LED. Organisées de mi-novembre à mi-février, ce sont aussi les illuminations de la ville qui durent le plus longtemps. À quelques pas de la gare de Roppongi, l’allée commerçante de Tokyo Midtown se transforme aussi en un paradis hivernal avec plus de 150 000 lumières bleues, le nombre de LED changeant chaque année. Ces illuminations qui se tiennent de la mi-novembre jusqu’au jour de Noël sont un lieu de rendez-vous populaire pour les couples. Sachez que l’endroit est particulièrement bondé à l’approche de Noël qui est généralement célébré comme une nuit de rendez-vous romantiques. Avec la tour TOKYO SKYTREE, l’une des nouvelles attractions phares de la ville, les urbanistes locaux se sont lancés le défi d’attirer les visiteurs dans leur quartier. Tenu entre mi-novembre et le jour de Noël, le Tokyo Skytree Town Dream Christmas compte environ 520 000 LED, avec un magnifique spectacle de mapping vidéo et un jardin de Noël éclairé. En outre, la tour TOKYO SKYTREE, décorée sur le thème de Noël, s’illumine de rouge et de vert. La plupart des rues commerçantes les plus populaires de Tokyo prennent également part à la fête en se parant de leurs propres illuminations. Omotesando, Roppongi Hills, Ginza, Marunouchi, Ebisu et Nakameguro proposent tous de spectaculaires illuminations de Noël. Profitez d’une promenade dans ces rues enchantées, puis détendez-vous autour d’un bon repas ou d’une boisson dans un des nombreux restaurants qui font la réputation de tous ces lieux.


50 points de recharge Bosch pour vélo électrique en Vaucluse (84) : Une bonne nouvelle pour les amateurs de vélo à assistance électrique qui aiment l’itinérance et/ou les reliefs: 13 stations de recharge et 150 Fast Chargeurs viennent d’être répartis sur tout le territoire de Vaucluse, dans les offices de Tourisme ou chez des professionnels labellisés « Accueil Vélo ». Même si pour la majorité des sorties à vélo électriques, les batteries Bosch actuelles (PowerPack, PowerTube, DualBattery) sont suffisantes, la possibilité de les recharger aisément est source de confort pour les cyclistes en itinérance ou confrontés aux reliefs, et on sait que le département de Vaucluse a pléthore de collines et de longs itinéraires à bicyclette ! C’est ainsi qu'un partenariat s’est tout naturellement construit entre le fabricant Bosch et Vaucluse Provence Attractivité, via le collectif de La Provence à Vélo, pour déployer des stations de recharge et des « Fast Chargeurs » sur tout le territoire du Vaucluse. Faisant ainsi du département le premier réseau de recharge pour vélos électriques dans le Sud ! La station de recharge, ou « Power Station » permet de recharger jusqu’à six batteries Bosch dans des casiers sécurisés. Concrètement, le cycliste retire sa batterie et la place dans l’un des casiers de la station de recharge. La clé dans la poche -comme pour une consigne-, il peut partir déjeuner ou profiter d’une visite sur un lieu pendant que la batterie, elle, se recharge (compter 1 barre par ½ heure de charge, selon les batteries utilisées). Les Power stations, au nombre de treize en Vaucluse, sont géolocalisées sur le site de La Provence à vélo et signalées sur le terrain par un fanion e-Bike. Quant au Fast Chargeur, il se compose d'un chargeur rapide et léger, déposé dans près de 50 lieux à travers le département (offices de tourisme, loueurs de cycles, domaines viticoles, musées, restaurants, hôtels, cafés…) Imaginons que le fast chargeur se trouve dans un office de tourisme : le cycliste confie sa batterie à un agent de l’office qui la met en charge pour lui, notre voyageur part ensuite visiter la ville, boire un verre à l’ombre des platanes puis revient, serein et rafraîchi, récupére sa batterie et reprend la route (attention dans ce cas aux horaires d’ouverture de l’établissement). Pour ces chargeurs, il faut compter 1 à 2 heures pour ½ charge des batteries PowerPack 500, 3 heures pour une charge complète, et 2 à 4 heures pour ½ charge des batteries DualBattery 1000. Liste complète des lieux de stations de charge :https://www.provence-a-velo.fr/bornes-bosch/offres-104-1.html

La montagne et le ski en France en quelques chiffres : notre pays comporte 23% de zones montagneuses (soit 124000km2), 320 stations ou sites de ski dont près de cent stations membres de l'Association nationale des Maires de Stations de Montagne, 120 000 emplois délocalisables dépendant du domaine skiable, dix millions de touristes en hiver, dont sept millions pratiquant des sports de glisse. 13% des Français sont des skieurs, 8% d'entre eux partent en vacances au ski ou en séjour et 5% de nos compatriotes sont excursionnistes (séjours d'une à deux journées). Il existe chez nous six massifs montagneux (Alpes, Corse, Pyrénées, Hautes-Vosges, Jura...) et 26 domaines skiables qui offrent un prix moyen du forfait ski journée à 27,20€ (le moins cher du monde). Et la France de rester le pays offrant la plus grande diversité avec six massifs et 320 stations. La clientèle étrangère représente 28% des skieurs fréquentant nos sites. Quant aux hébergements, ils représentent chaque année 11 milliards d'euros de dépenses touristiques générées (1513€, prix moyen d'un séjour en station, pour un budget journalier moyen de 73€ par personne). On compte 20000 moniteurs de ski dans notre pays, 1750 guides de montagne et 1200 magasins de sports de montagne. Les équipes de France de ski et de snowboard représentent 100 podiums en coupe du monde, 25 victoires et 4 Globes de Crystal en 2018-2019, 220 athlètes en équipe de France toutes confondues et 21 épreuves de Coupe du Monde en France en 2019-20.

Le département du Vaucluse (84) ne manque pas d'originalité quant aux hébergements qu'il propose. Pour vos prochaines vacances, vous pourrez au choix dormir dans un tonneau au milieu des vignes, à Beaumes-de-Venise (Mas l'Evajade – 04 90 62 95 84 – www.evajade.fr). Corinne et Jean- Luc, les propriétaires des lieux sont viticulteurs depuis quatre générations. Proposer à leurs hôtes de passer une nuit dans un tonneau tout en bois, qui a tout du parfait cocon, allait donc de soi. Idéal pour avoir une expérience totale du vignoble ! Draps et serviettes sont fournies. Le tonneau possède chauffage, climatisation, wifi gratuit et télévision. Ouvert toute l’année. Accès à la piscine chauffée. Local à vélo. La Cabane aux oiseaux, elle, vous attend à L'Isle sur la Sorgue (camping La Sorguette – 04 90 38 05 71 – http://www.camping-sorguette.com) Avec sa petite porte toute ronde et son toit de paille, elle ressemble au nichoir suspendu dans un jardin dans lequel on glisse des graines chaque hiver. Elle n’est pas perchée dans un arbre mais construite sur pilotis à 3 mètres de hauteur. Perché là-haut, on surplombe la rivière et une nature sauvage, idéal pour observer les oiseaux avec la paire de jumelles qui est à disposition. Sur l'eau, la péniche Le Hasard (Ile de la Barthelasse sur le Rhône face à Avignon – 06 11 62 02 73 – http://www.peniche-le-hasard.fr) est une maison d’hôte fluviale qui fait bruisser son clapotis. L’une à bâbord et l’autre à tribord, la chambre du marinier et la chambre du Capitaine, mais sans le capitaine, avec ses deux larges hublots qui donnent sur le Rhône. Le Domaine de Capelongue, à Bonnieux (04 90 75 89 78 – www.capelongue.com), lui, est un bijou du petit patrimoine rural, un ancien pigeonnier, que le Domaine de Capelongue à Bonnieux a entièrement rénové et transformé en suite de luxe. Deux pièces épousent parfaitement les courbes de la construction et même le lit est tout rond. Parfait pour un séjour en amoureux. Encore sur L'Isle sur la Sorgue (au même camping), il est difficile de ne pas succomber à son parfum de steppes et de liberté. Avec son plancher de bois et ses meubles traditionnels peints aux couleurs pimpantes, cet habitat millénaire des nomades de Mongolie s’est adapté à notre modernité . De retour à Bonnieux (Maison Valvert – 06 72 22 37 89 – www.maisonvalvert.com/fr/) une superbe cabane en cèdre est accueillie par deux arbres qui ont dicté sa place et sa forme, au milieu de 15 hectares plantés de chênes truffiers, de lavande et d’oliviers, et perchée à quatre mètres de hauteur . A l’intérieur, un confort digne d’un hôtel de luxe: climatisation, salle de bain et un grand lit douillet qui fait face à la baie vitrée.

Parution de Vie de van - Récits et itinéraires à faire rêver de Julien Roussin-Côté.  Un livre richement illustré pour découvrir un mode de vie hors norme : le van. La « van life » est un mouvement qui rassemble ceux et celles qui, en quête de liberté et d’aventures, ont choisi la route comme mode de vie. Travailleurs autonomes, couples ou familles, ce sont leurs récits passionnants qui nous sont racontés dans le livre Vie de van. Au fil des pages, on suit Julien Roussin-Côté, fondateur du blog Go-Van (https://go-van.com/?c=e38de74562d1), et ses collaborateurs aux quatre coins du monde. Du Québec à la Louisiane, en passant par les Alpes suisses ou la Terre de Feu, ces passionné(e)s de belles rencontres partagent avec nous leurs coups de cœur, leurs réflexions, leurs conseils et leurs suggestions d’itinéraires. En plus d’être inspirant visuellement, le livre permet de répondre aux questions essentielles relatives à la vie en van. Êtes-vous fait pour la « van life » ? Combien coûte la vie sur la route ? Que faut-il prévoir avant de partir pour un long voyage ? Comment ces nomades trouvent-ils l’équilibre entre le travail et l’aventure ? Vie de van, c’est à la fois un hymne à la vie de bohème, un pied de nez à la sédentarité et un ouvrage à faire rêver tous ceux et celles qui aiment voyager. C’est aussi un guide rempli d’astuces et un beau livre qui rend hommage à la beauté des paysages et à l’immensité des grands espaces. Un cadeau à offrir pour les étrennes !

« Folies carnavalesques » lors de la 10ème Édition du Festival du Merveilleux, au Musée des Arts forains, du 26 décembre 2019 au 5 janvier 2020 : Jean Paul Favand et ses équipes vont à nouveau transformer le musée en grand espace de fête pour célébrer la 10ème édition du Festival du Merveilleux avec, pour thème, les Folies Carnavalesques. Faisant le grand écart entre les folies grandioses de Louis XIV et la fête populaire du carnaval, le musée des arts forains embarquera les visiteurs, en carriole aussi bien qu’en carrosse, dans une gigantesque apothéose festive.Installés depuis plus de 20 ans dans les anciens chais de Bercy bâtis par un élève de Gustave Eiffel, les Pavillons de Bercy appelés communément « Musée des Arts Forains », rassemblent sur trois pavillons la fête foraine de la Belle Epoque (Musée des Arts Forains), le carnaval de Venise (Les Salons Vénitiens), et le temple des mythes et légendes (Le Théâtre du Merveilleux). Le Théâtre de Verdure, la rue pavée arborée, illuminée et richement décorée, accueillera une parade où fous et musiciens entraineront les visiteurs dans de joyeuses sarabandes. Le Magic Mirror, salle de bal itinérante des années 20, se transformera en un authentique cabaret où des artistes viendront se produire. S’il n’a de cesse de nous émerveiller notamment lors des ouvertures de fin d’année avec de nombreux spectacles, cette 10ème édition sera également l’occasion pour Jean Paul Favand, le fondateur du Musée des Arts Forains, de faire entrer triomphalement au musée quelques carrosses et chevaux de cavalerie provenant de l’Hippo Palace, le plus beau carrousel au monde et sa dernière folie ! L’Hippo Palace, l’une des pièces les plus emblématiques au monde dans le domaine des arts du spectacle, réalisé en 1900 et classé Trésor National en 2002, a été acheté le 30 juin dernier par Jean Paul Favand pour près de 800.000€. En raison de sa taille (16 mètres de diamètre, une magnifique cavalerie de 24 chevaux, six carrosses de pouvoir à l’image de ceux utilisés pour les couronnements), il ne peut être installé dans le musée pour l’instant. Des éléments majestueux de ce carrousel seront dévoilés au public lors du 10ème Festival du Merveilleux. http://arts-forains.com/

Cadeaux physiques ou dématérialisés ? 59% des Français offriront entre 7 et 9 cadeaux physiques à Noël. Les cadeaux dématérialisés sont favoris pour 64% des Français. 40% de nos compatriotes offriront jusqu'à 3 livres en cadeaux et 43% d'entre eux considèrent désormais les cadeaux dématérialisés comme les autres. Qui reçoit le plus de livres en cadeau ? Les proches de la famille (cousins, tantes, etc.) à 49% et les parents à 47%. Côté budget, il en coute entre 20 et 30 euros pour 39% des livres et 56% des cadeaux dématérialisés. D'après une enquête (réalisée auprès d'un échantillon de 13 123 personnes, âgés de 18 ans et plus répartis sur l'ensemble du territoire français) de Youboox.fr, il n'y aura pas des cadeaux par milliers au pied du sapin, mais plutôt une moyenne par personne de 7 à 9 cadeaux achetés. C'est en effet ce que déclarent 59% des Français (61% de femmes et 56% d'hommes) à laa veille des fêtes. 24% optent pour 4 ou 6 cadeaux offerts et 11% en faveur de trois maximum. Enfin, même si 1% n'auront rien du tout à offrir, 7% de chanceux en auront plus de 10. Cette année encore, la lecture sera à l'honneur dans les cadeaux de Noël. Ainsi, plus de 53% des Français vont offrir un livre en guise de cadeau. 40% offriront jusqu'à 3 livres, 11% entre 4 et 6, 3% entre 7 et 9 et enfin 1% plus de 10. Dans les faits, les hommes semblent plus adeptes de la lecture que les femmes et offrent également plus de livres. En ce qui concerne Youboox, sachez que la plateforme littéraire débarque en libre accès chez Free. Avis aux abonnés !

Si vous passez en Pologne pour Noël, arrêtez-vous à Krakow (pour l'un des plus beaux marchés de Noël au monde), à Wroclaw (qui offre un très ancien marché féérique pendant les fêtes), à Poznan (pour son marché de Bethléem qui dure 35 jours), et à Gdansk ( 3ème plus beaux marché de Noël en Europe).

Et si nous partions au chaud, en compagnie de Dina et de Patrick, à Antananarive, capitale de Madagascar ? J'y étais pour vous en octobre dernier et ai parcouru la ville en compagnie de mes hôtes, armé de ma caméra et à la recherche de ce peuple malgache toujours souriant malgré les conditions de vie souvent difficiles. Joyeux Noël à tous et à la semaine prochaine !

Yves


 

Classement des dix premiers pays qui ont visité ce site la semaine dernière : 1) France 2) Etats-Unis 3) Canada 4) Belgique 5) Congo-Kinshasa 6) Japon 7) Espagne 8) Madagascar 9) Ukraine 10) Brésil

 




A la découverte d'Antananarivo (Madagascar)


D'astreinte hier à Roissy, me voici déclenché sur le vol pour Antananarivo (Madagascar). Je vais rarement là-bas et cela va me faire prendre l'air durant plus de dix heures de vol. Je connais peu de choses de cet grande île attachée autrefois au continent africain. Le peuplement de Madagascar serait en relation avec les Vazimba (autochtones des terres centrales) et les flux indo-mélanésiens et bantou, secondairement indien et arabe qui s'installeront ici dès le 1er millénaire et jusqu'au 15è ou 16è siècle. Survint alors la pénétration européenne grâce au navigateur portugais Diogo Dias, qui découvre l'île en 1500 et la nomme Île Saint-Laurent. Et Portugais et Hollandais en partance pour les Indes d'y faire escale à partir de la fin du 16è siècle pour se ravitailler. Et la France ? (...)


Lire la suite








Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile