Revoir le globe
Top


La région Auvergne-Rhône-Alpes et ses sites remarquables
(2) (France)
Heure locale

 

Mercredi 17 février 2021

 

Suite et fin de notre balade dans la région Auvergne-Rhône-Alpes Si vous avez aimé le premier article, vous aimerez celui-là. Je vous emmène cette fois de la Drôme à l'Isère, en passant par l'Ardèche, la Haute-Savoie et la Savoie, pour vous faire découvrir treize autres trésors de cette grande région française. En voiture !

 

A 24 kilomètres de la Ferme aux crocodiles, voici le Château de Grignan, qui nous transporte en un instant à travers mille ans d'histoire, dans le plus grand palais Renaissance du sud-est de la France, où séjourna et s'éteignit la célèbre Marquise de Sévigné:cette épistolière de renom rédigera quantité de lettres, adressées pour la plupart à sa fille, la comtesse de Grignan. L'époque veut alors que la littérature du 17è siècle s'aventure dans le territoire du moi dans la foulée d'un mouvement individualiste encourageant les Belles-Lettres à étendre leur activité dans la sphère privée. Et l'oeuvre de Madame de Sévigné de s'inscrire dans ce contexte.

La visite du château permet d'admirer des salles richement meublées et décorées et d'imaginer ce que fut la forteresse à différentes époques. Ses terrasses permettent de jouir d'une vue imprenable sur Grignan, l'un des plus beaux villages de France, en contrebas, et plus au loin, d'apercevoir une vue époustouflante et à 360° sur la Provence, les champs de lavande et le mont Ventoux. Depuis 2016, le département de la Drôme a lancé un projet d'aménagement du château, intitulé « Grignan, Grand Siècle », destiné à redonner éclat et faste à cette demeure royale, en procédant à d'importants travaux et à des aménagements paysagers jusqu'à 2025 : cette année doit voir la création d'un espace de visite immersif et interactif de 200 m2, consacré à la période la plus emblématique du lieu, les séjours de Madame Sévigné au château, la vie royale menée par le comte de Grignan et son épouse et la relation épistolaire entre Madame de Sévigné et sa fille, comtesse de Grignan. Ouvert toute l'année le superbe château accueille également chaque été les Fêtes Nocturnes, et ce depuis trente ans. A cette occasion, une pièce de théâtre inédite, « Fracasse » sera jouée l'été prochain devant la façade renaissance du château et face aux 35000 spectateurs présents.


 

Il nous faudra parcourir 53 km afin de nous rendre à la prochaine étape de ce voyage, la Grotte Chauvet 2, en Ardèche (07).La Grotte Chauvet (du nom de son découvreur, Jean-Marie Chauvet) fut initialement découverte en 1994 à Vallon-Pont-d'Arc. Elément d'un ensemble de grottes ornées attribuées au Paléolithique supérieur, le site comporte un millier de peintures et de gravures , dont 447 représentations d'animaux de quatorze espèces différentes. Inscrite vingt ans plus tard au patrimoine mondial de l'UNESCO, la Grotte Chauvet 2, située à moins d'un kilomètre de la grotte originale, est l'écrin des chefs d'oeuvre de la grotte Chauvet-Pont-d'Arc et convie les visiteurs à une plongée de 36000 ans dans l'Histoire. Premier site touristique ardéchois, avec plus de deux millions de visiteurs depuis 2015, l'endroit s'étend sur 14 hectares et propose au public de visiter la galerie de l'aurignacien, un espace immersif et ludique qui nous confronte à des Homo sapiens et à des animaux préhistoriques grandeur nature. Ouverte toute l'année, la Grotte Chauvet 2 présente également des animation au campement paléolithique, un belvédère et un restaurant panoramique. Animations et ateliers gratuits ont lieu en période de vacances, et chaque week-end de mars, avril, mai, juin et septembre. Dès l'automne prochain, un nouvel équipement attenant à la galerie de l'aurignacien permettra d'accueillir jusqu'à 250 personnes simultanément pour des séminaires tandis qu'une nouvelle exposition temporaire sera présentée au public.


 

Après la visite de la grotte, partons à la Combe d'Arc (à dix kilomètres de là) pour observer une curiosité géologique unique au monde : la Combe d'Arc, une arche naturelle du Pont d'Arc, qui symbolise la porte d'entrée des Gorges de l'Ardèche et de sa réserve naturelle. L'endroit accueille activités sportives et nautiques (canoë, kayak, randonnées, escalade...) ainsi qu'un parcours piétonnier permettant de rejoindre le belvédère du Pont d'Arc après avoir garé son véhicule sur un parking ombragé équipé de sanitaires. Un dispositif d'interprétation est aussi disponible avec mise à disposition d'audioguides ouvrant l'accès à la découverte de l'histoire et de la richesse des lieux (ce circuit est téléchargeable au point info Pont d'Arc Belvédère ou à l'Office de tourisme de Pont d'Arc). Durant les vacances, l'office de tourisme de Vallon-Pont-d'Arc convie les touristes à des randonnées crépusculaires sur les bords de l'Ardèche (l'été) en compagnie d'un guide nature de la réserve naturelle, des randonnées « Cro Magnon » avec un animateur, des balades en barque sous le Pont d'Arc et des descentes de l'Ardèche (dès 8 ans) en canoë ou en paddle.

 

En avant pour ...l'Aven d'Orgnac (07), labellisé Grand Site de France et rassemblant une grotte et la Cité de la Préhistoire. Récompensé pour son paysage souterrain remarquable et sa préservation rigoureuse de l'environnement, ce lieu accueille des animations et autorise des visites spéléologiques et autres visites thématiques (œnologie, virtuelles...). A elle seule, la visite oenologique de la grotte vaut la peine d'être effectuée, ne serait-ce que pour la dégustation des plus belles cuvées des Vignerons Ardéchois (comme, par exemple l'appellation Côtes du Vivarais), à 50 mètres sous terre, suivie de la visite de la grotte puis d'un spectacle son et lumière à une profondeur de 121 mètres. Autre activité aoûtienne, une journée consacrée au championnat de tir aux armes préhistoriques. Enfin, la Cité de la Préhistoire vous invite à découvrir l'exposition « Bijoux, cailloux, papous ! » jusqu'au 15 novembre 2021.

 

Filons maintenant en Isère (38) et restons sous terre en visitant les Caves de la Chartreuse, à Voiron. Au fil des siècles, la Chartreuse a su rester unique, en traversant l'histoire avec élégance. Liqueur fabriquée à la distillerie d'Aiguenoire, en plein cœur du Massif de la Chartreuse et sous la supervision des moines de la Grande-Chartreuse, celle-ci forme l'une des plus longues caves à liqueur du monde, dont la visite offre de découvrir les secrets de ces hommes qui ont inventé ce breuvage. L'été, le visiteur se voit offrir plusieurs formules avec des parcours revisités à réserver à l'avance, comme cette visite guidée des caves mêlant histoire et découverte des savoir-faire des moines, sans oublier bien sûr la dégustation des fameuses liqueurs de plantes (à boire avec modération), qui se fait d'ailleurs dans un bar caché inspiré de la prohibition. Les amateurs de cocktails sont aussi invités à une initiation à la mixologie, à savoir l'art de préparer des mélanges et des combinaisons avec le chef Barman. Le boire et le savoir se conjuguent ici admirablement puisqu'une exposition « Les bouteilles de Chartreuse dans l »histoire » permet d'en apprendre plus sur les contenants de ce délicieux contenu, à travers un éventail assez large des bouteilles élaborées au fil du temps (la première date des années 1840). Et les Caves de la chartreuse de nous promettre d'ores et déjà de nouvelles expériences dès cette année à l'intérieur de nouveaux espaces aménagés.

 

A Grenoble (38), un moyen de prendre de la hauteur consiste à emprunter le téléphérique. Celui-ci, qui est d'ailleurs le troisième téléphérique urbain au monde (après Rio de Janeiro et Le Cap) offre en effet une vue unique sur les Alpes et à 360°, d'autant plus que ses cabines, en forme de bulles, sont devenues emblématiques de cette ville en transportant chaque année plus de 320000 personnes depuis 1976 : accessible à tous et en service toute l'année, le téléphérique vous transporte depuis le centre-ville , et en moins de cinq minutes jusqu'à La Bastille, patrimoine grenoblois fortifié du 19è siècle et site incontournable de la capitale des Alpes. Point d'entrée du Massif de la Chartreuse, la Bastille constitue le point de départ de belles randonnées et balades. Sur place, vous aurez fort à faire entre la visite du patrimoine fortifié, des expositions et des musées, la participation à des parcours aériens et indoor (parcours acrobatiques pour découvrir le fort avec des tyroliennes géantes permettant de survoler Grenoble, et un simulateur unique), la course d'orientation ou la via ferrata, ou tout simplement l'observation des alentours depuis la table de lecture des panoramas.Clou du spectacle si vous passez par là entre les 1er et 15 août, assistez au Festival « A la Bastille », avec théâtre, chansons, clowns, concerts et danse.


 

La Savoie (73) voisine nous réserve aussi son lot de surprises, comme le Lac du Bourget, plus grand lac naturel de France au cœur du territoire Aix-les-Bains Riviera des Alpes. Lac post-glaciaire du massif jurassien, celui-ci prit forme il y a 19000 ans, à l'issue de la dernière glaciation de Würm, formant ainsi le plus grand lac naturel glaciaire entièrement situé en France. Le lac est également associé à la présence du poète Alphonse de Lamartine, qui écrivit notamment « Le Lac », poème qu'il dédia à Julie Charles, l'amour de sa vie en 1816.

Passer ses vacances au bord de cette immense étendue d'eau permet de profiter tout à la fois d'un moment unique,dynamique, naturel, sauvage, romantique et doux. L'eau omniprésente procure aux visiteurs un grand nombre d'activités ancrées sur les valeurs de la santé et du bien-être, comme lors du Festival Be Fit (11 & 12 septembre 2021) d'Aix-les-Bains (73). Il existe bien sûr le Centre Aqualis, centre d'interprétation du Lac du Bourget, destiné à sensibiliser le grand public sur le milieu naturel ambiant, tandis que le lac abrite la plage d'Aqualac avec son centre nautique Grand Lac, une pataugeoire, deux bassins (25 et 50 mètres), un toboggan, des jeux d'eau et des structures gonflables.Les plus sportifs auront le choix entre la Viarhôna et des balades sur les sentiers botanique (dix tables botaniques agrémentent le parcours dont on peut se procurer le dépliant à l'office de tourisme) et Fil de l'eau (itinéraire facile ouvert jusqu'au 15 octobre, depuis la Pointe de l'Ardre à Brison Saint-Innocent ou depuis la plage de Mémart à Aix-les-Bains)


 

A moins de 35 km de là, se trouve le Lac d'Annecy (74) au milieu d'un cadre naturel exceptionnel, qui s'étend du plateau des Glières au Pays d'Alby, en passant par la perle du lac et la baie de Talloires. Situé en Haute-Savoie (74), le lac en question est réputé pour la pureté de son eau et se classe en deuxième position pour sa superficie, derrière le lac du Bourget. Lui aussi accueille plusieurs activités extérieures comme par exemple la découverte des plantes sauvages comestibles, une promenade consistant à arpenter la forêt pour repérer les plantes comestibles et les plantes médicinales, en compagnie de Karine et Lionel, connaisseurs des lieux qui partagent leur savoir et leur passion pour la nature. Après l'effort, le réconfort consiste à se rassembler en cuisine afin de préparer les plantes collectées et de partager un repas convivial. Le lac d'Annecy offre enfin plusieurs sorties culturelles, dont des visites patrimoniales dont celle de la vieille ville d'Annecy avec ses canaux.

Vingt minutes en voiture suffisent pour rejoindre les ponts de la Caille (74) : ce site spectaculaire, situé entre Annecy et Genève incite à un voyage dans le temps et l'espace avec ses passerelles « Pas dans le Vide » qui surplombent les gorges du torrent des Usses. Ouvert toute l'année, le pont suspendu « Charles Albert » offre une vue imprenable sur les espaces naturels environnants, mais également un parcours d'interprétation (en anglais et en français) évoquant l'histoire de la construction du célèbre pont suspendu et l'origine des bains de la Caille (anciens thermes et sources d'eau sulfurisée). Ce joyau de la Belle Epoque fait l'objet de visites guidées avec histoires, anecdotes et périples à la clef portant sur cette prouesse architecturale.


 

Arrêtons-nous sur notre chemin au grand parc d'Andilly, en Haute-Savoie (74), anciennement Parc des Epouvantails. Ouvert toute l'année, celui-ci est aussi appelé Tout petit Pays avec son Hameau du Père Noël, ses Grandes Médiévales d'Andilly et...son parc des Epouvantails. Andilly accueillit l'homme il y a 14 000 ans sous le Néolithique, puis durant la présence gauloise quelques siècles avant notre ère. Désormais dépendante économiquement de Genève (Suisse) et de son bassin d'emplois, la petite commune convie toutefois les touristes aux Médiévales d'Andilly qui se déroulent annuellement en mai dans la forêt de Moulins.

Quant au Grand Parc d'Andilly, il propose désormais tout ce qui a toujours fait le condensé du Petit Pays, avec, en plus Père Noël, Père Fouettard, Mère Noël et Marchand de Sable, un clin d'oeil aux Grandes Médiévales avec un espace du parc décoré « Médiéval » et accueillant exposants et artisans, un labyrinthe dans les arbres (avec un kilomètre de passerelles) accessible à tous les âges et même aux personnes en fauteuil roulant!). Ajoutons la nouvelle Maison du Père Gourmand avec son univers de Gourmandise et ses secrets de fabrication des plus grandes sucreries de l'été, puis de Noël, et l'arrivée en 2021 de la maison de la Befana, célèbre sorcière italienne et du Père Challande, l'ancêtre savoyard du Père Noël.


 

A cent kilomètres de là, se trouve la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc (74), site touristique majeur des Alpes avec bien sûr, comme point culminant de l'Europe occidentale, le mont Blanc, à 4809 mètres. D'autres sites emblématiques comme Montenvers, Brévent, ou Aiguille du Midi contribuèrent également à la naissance et au développement du tourisme et des activités de montagne dans la région : célèbre depuis la visite des Britanniques Windham & Pococke en 1741, Montenvers est incontournable pour sa Mer de Glace devenue l'excursion de référence au départ de Chamonix. Jadis franchi à dos de mulet, l'accès de ce site est la porte d'entrée de la Grotte de Glace longue de cent mètres, creusée et sculptée chaque année dans les entrailles du glacier. En ce qui concerne l'Aiguille du Midi, le téléphérique qui y culmine (à 3842 mètres) fut inauguré en 1955 et permet l'accès à la haute montagne en ...vingt minutes, tout en offrant sur le chemin un panorama grandiose sur le massif du Mont-Blanc et les Alpes. Depuis 2013, une nouvelle attraction, le « Pas dans le Vide », qui consiste en une cage de verre de 2,50 mètres de long suspendue au-dessus de 1000 mètres de vide, procure aux plus courageux une expérience aussi insolite que vertigineuse. Sur place, on trouve également le premier cinéma 4D dédié à la montagne, nouvel espace immersif de l'Aiguille du Midi. Enfin, deux évènements d'ampleur sont à retenir : le Festival Cosmojazz (http://cosmojazzfestival.com/) imaginé par André Manoukian, qui rassemble des musiciens sur d'extraordinaires scènes et La Fête des Guide (https://www.chamonix-guides.com/fr/les-200-ans-de-la-compagnie).


 

Première ligne ferroviaire électrifiée au monde, le chemin de fer de La Mure (38) prévoit sa réouverture ce printemps 2021. Après travaux, ce train sera accessible près de Grenoble, par la route Napoléon et proposera aux visiteurs des paysages uniques tout au long du parcours, tout en découvrant le patrimoine ferroviaire et minier du Sud Isère, avec, sur place, restaurant panoramique au belvédère du Grand Balcon, parcours de promenade, exposition, halte à la Mine Image et musée souterrain de l'histoire minière.

Emprunter ce petit train permet de revenir un siècle en arrière, lorsqu'ouvre en 1903 ce tronçon de six kilomètres de ligne (première mondiale) entre les gares de Motte les Bains et La Motte-d'Aveillans . Le 27 mars 1881, le chemin de fer avait déjà été déclaré d'utilité publique (entre Saint Georges-de-Commiers et La Mure) pour transporter les millions de tonnes d'anthracite sur trente kilomètres. La construction de la ligne durera six ans avec 142 ouvrages, dont six grands viaducs et 18 tunnels dont les longueurs cumulées dépassent quatre kilomètres.

Achevons cet article avec les futures Halles gastronomiques de Valence (26) dont l'ouverture est programmée début 2022 : situées dans un quartier rénové au bord de la mythique nationale 7, celles-ci constitueront un pôle d'excellence de produits et de savoir-faire locaux. A table !

 

INFOS PRATIQUES :









 



Retour aux reportages







Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile