Revoir le globe
Top
Retour à la médiathèque


Sabotage, Appel à la grève des consommateurs, de Georges Gourdin (Godefroy de Bouillon)
Georges Gourdin assume son prénom (du grec laboureur, le travailleur [ergon] de la terre [geo]) et revendique ses racines paysannes porteuses d'une culture enracinée multi-millénaire. En même temps le saint Georges chrétien, en terrassant le dragon, est devenu le symbole de la victoire du bien sur le mal et de l'esprit chevaleresque. Homme de terrain, Georges Gourdin choisit la grande distribution à sa sortie d'HEC. Son esprit indépendant ajouté à un licenciement le poussent à créer en 1992 son entreprise qui sera l'une des pionnières de l'internet en France. Il voit une civilisation qui s'effondre et s'est toujours interrogé : « Que faire ? ». Sa conclusion est tragique : il faut en finir le plus vite possible. Oui, mais alors comment ? L'auteur nous présente la seule manière de tourner la page grâce à une nouvelle forme de lutte sociale : le sabotage du Système par la grève des consommateurs ! Un livre de réflexion certes, mais d'action aussi, pour remettre le bons sens à sa place et éviter les guerres
Du goudron et des plumes - tome 2 Délits d'Elus, de Philippe Pascot (Max Milo)
Dans un usage métaphorique l'expression "Du goudron et des plumes" évoque l'indignation ou provoque la vindicte publique. C'est sans nul doute ce qu'inspire le deuxième tome des Délits d'élus de Philippe Pascot. Condamnés pour trafic d'influence, impliqués dans des affaires de mœurs, pour avoir truqué des marchés publics ou confondu leur compte en banque avec celui de la collectivité qu'ils administrent... Le comportement des 600 élus concernés dans cette enquête exigeante, témoigne d'un coté sombre de notre vie citoyenne et nous alerte sur le manquement de plus en plus choquant d'une partie de nos élus, à incarner le devoir de probité et d'exemplarité indispensable à notre vie démocratique. Au delà de ce constat, Philippe Pascot propose des pistes pertinentes contre ce fléau et encourage chacun de nous à plus de vigilence
Ne pas subir: Petit manuel de résistance en temps de guerre terroriste, de Philippe Lobjois et Michel Olivier (Fayard)
Saurais-je sortir vivant d’une fusillade dans un lieu public ? Suis-je à l’abri d’une balle de kalachnikov derrière une table de bar ? Quelle est ma vulnérabilité à une attaque chimique quand je suis au bureau ? Depuis les attentats du 13-Novembre, ces questions hantent les Français. Selon la loi de Murphy : « Tout ce qui peut tourner mal tournera mal. » Mais les récents événements ont révélé l’instinct de survie et la capacité d’héroïsme qui sommeillent en chacun. Ce livre entend les optimiser. Comment vivre avec le terrorisme ? À cette difficulté en apparence insurmontable, ce manuel apporte des solutions pratiques. Face à l’extrême variété des menaces, il s’attache à développer une capacité de résistance : connaître l’adversaire afin de mieux s’en protéger. Pour chaque situation critique, des conseils, des exemples et la réaction adaptée, celle qui sauve la vie : savoir se déplacer, observer, choisir un abri dans un décor familier, etc. Vous apprendrez à vous confectionner un gilet pare-balles de fortune, détourner les objets du quotidien en armes redoutables, poser un garrot qui stoppera une hémorragie… Pour qu’à l’avenir, nul ne puisse dire : « Je n’ai pas su quoi faire. »
Jeanne d'Arc: Le procès de Rouen (21 février-30 mai 1431), de Jacques Trémolet de Vilers (Les Belles Lettres)
Le 21 février 1431 s'ouvre l’un des plus fascinants et décisifs procès de l’Histoire: celui de Jeanne d’Arc. Cette jeune fille de 19 ans, prétendue analphabète, hallucinée, hérétique, sera en moins de cent jours condamnée à être brûlée vive. Dès le premier interrogatoire, les juges, Cauchon en tête, assènent les coups. Ils sont abbés, docteurs en théologie, familiers du droit canon, décidés à la faire plier. Dès sa première parole, Jeanne, seule à la barre, déjoue les pièges des hommes d’Église et de loi. Elle fait preuve d’un ton libertaire, habile et plein d’humour qui les déstabilise par la force de sa sincérité. Les voix, puisque c’est là l’essentiel, portent. Cent jours durant, va se jouer, en cette froide salle d’audience, l’éternel combat de la vérité. Tout procès se conclut dès la première audience. Jacques Trémolet de Villers, plaideur des plus importants procès politiques de ces dernières décennies, décrypte les paroles échangées et nous livre, en voix off, son commentaire jour après jour. Il introduit son lecteur dans la salle, lui fait comprendre les convictions des parties, et surtout lui fait saisir le courage sensible du personnage de Jeanne, jusqu’à craindre l’issue… ll y a du bon dans la procédure. Elle conserve, comme des pierres précieuses dans une châsse, un véritable trésor, et demeure en dernière analyse la seule raison sérieuse d’organiser la justice des hommes. Le texte intégral du procès, seul témoignage à faire véritablement entendre Jeanne, a été élaboré, de façon minutieuse, à partir des actes authentiques (les minutes conservées en latin et en français), vérifiés aux meilleures sources et complétés par les dépositions du procès d’annulation
Immigration : la catastrophe. Que faire ?, de Jean-Yves Le Gallou (Via Romana Editions)
Après quarante ans de déni organisé, la réalité s'impose. Même le président de l'Union européenne veut stopper les migrants. Même François Hollande tente de fermer les frontières. Chacun le voit, l'immigration est une catastrophe pour la France et l'Europe, l'invasion les menace de mort. Ses causes ? L'explosion démographique du Sud, les guerres, mais pas seulement. L'Europe est en train de mourir d'un projet idéologique : le MIM, le mondialisme immigrationniste marchand, facilité par la trahison de ses élites politiques, économiques, judiciaires, médiatiques. Cette trahison explique quarante ans de mensonges, d'omerta, d'impuissance à traiter le problème malgré les promesses. Énarque, inspecteur général de l'administration, ancien élu régional et européen, Jean-Yves Le Gallou développe à partir d'un constat accablant une analyse sans concession. Mais non sans espoir : notre patrie, notre continent, notre civilisation peuvent encore s'en sortir. A condition de changer radicalement de modèle. Ici, c'est de courage qu'il va falloir faire preuve.
Tout ce qu'il ne faut pas dire, de Bertrand Soubelet (Plon)
" Le 18 décembre 2013, ma vie a basculé. Moi, Bertrand Soubelet, général de corps d'armée, directeur des Opérations et de l'Emploi de la gendarmerie, j'ai été écarté pour avoir dit la vérité : la sécurité dans notre pays n'est pas assurée comme elle le devrait. Que s'est-il passé ? Au Palais-Bourbon, devant les députés, ce jour-là, j'ai expliqué, en toute franchise, les difficultés que rencontre la gendarmerie : six mille emplois supprimés, une procédure trop complexe, une justice sans moyens, des délinquants dans la nature malgré l'engagement des gendarmes et des magistrats, des coupables mieux considérés que les victimes. Pour avoir fait ce constat, le Premier ministre a demandé ma tête. Je ne peux m'empêcher de penser aux attentats de janvier et au carnage de novembre 2015. C'est le résultat de plus de trente ans de mollesse dans la lutte contre l'insécurité. Des pressions ont été exercées sur moi pour me faire quitter la gendarmerie qui a été ma vie pendant trente-cinq ans. Désormais personne ne peut m'opposer un pseudo devoir de réserve. D'où ce livre. Mon diagnostic est simple : la sécurité est l'affaire de tous. Il est temps de réagir, grand temps. Il y a urgence. Notre société est en danger. Jamais le danger n'a été aussi menaçant. Je ne fais pas de polémique, je ne roule pas pour un parti politique. Simplement, j'alerte. Parce que j'aime mon pays. " Bertrand Soubelet
2017 Le manifeste de la dernière chance, de François Billot de Lochner (Terra Mare éditions)
La France peut-elle échapper à la mort ? Son inexorable déclin depuis un siècle et sa chute depuis un demi-siècle, ont pris une telle ampleur que la question se pose désormais. Les élections présidentielles et législatives de 2017 revêtent donc une importance capitale. Si les nouveaux élus ne prennent pas immédiatement les mesures de redressement qui s’imposent, la France mourra, à n'en pas douter. Ces mesures essentielles sont développées dans le Manifeste de la dernière chance. Elles sont simples, aisées à concrétiser, axées sur le seul bien commun. Elles seront proposées aux candidats aux primaires et à l'élection présidentielle, qui s'engageront, par leur signature, à les mettre en oeuvre s’ils sont élus. Si les candidats les refusent, des communications nationales indiqueront aux Français que voter pour eux ne permettra pas de redresser la France

http://www.editions-terramare.com/magento/index.php/2017-le-manifeste-de-la-derniere-chance.html
Les Premières victimes du transhumanisme, de Jean-Marie Le Méné (Editions Pierre-Guillaume De Roux)
Nous sommes entrés dans une période de marchandisation du vivant et une nouvelle étape va encore être franchie. Dans l histoire, c est un événement sans précédent. Aujourd hui, la quasi-totalité d une population, éliminée sur le critère de son génome imparfait, a disparu. L extinction de cette partie de l humanité est le fait d un eugénisme efficace vendu par des marchands, acheté par l État et mis en uvre par la médecine. Une redoutable machine à trier les humains arrive de la Silicon Valley sur le marché européen. Elle est précédée d une clinquante caravane commerciale. De guerre lasse, j étais prêt à entendre ceux qui me conseillaient de déposer les armes. Le faire aurait été une capitulation
Ne t'aide pas et l'Etat t'aidera, de Eric Verhaeghe (Le Rocher Editions)
La Sécurité sociale est-elle une institution responsable du déclin français ? Dans les années 40, la France de Vichy a construit un système de protection sociale fermé et monopolistique qui perdure au XXIe siècle. De sa naissance à sa mort, le Français est pris en charge par cette structure qui le déresponsabilise et l'anesthésie sous couvert de « solidarité ». Le citoyen peut-il se libérer de ses entraves et adhérer à une institution qui le rendra à la fois plus libre et plus riche ? L'auteur dresse un état des lieux souvent caustique de la situation et propose de sortir du cercle vicieux généré par le système obsolète des années 40. Un livre décapant
Dictionnaire complet d'aromathérapie, de Jean-Philippe Zahalka (Dauphin)
En effet, commercialisés aujourd'hui partout et accessibles à tous, le client doit être vigilant et s'assurer de la qualité et de l'origine des huiles, des Hydrolats et Huiles Végétales en vérifiant leurs critères de qualité. L'auteur nous informe donc sur Tout ce qu'il faut savoir pour les connaître et les identifier dans un souci d'éthique et de mieux-être. Passionné par les Huiles Essentielles et les plantes qu'il expérimente depuis maintenant de nombreuses années dans son officine à Paris, il répond quotidiennement à ses clients (adultes et enfants) qui le sollicitent sans cesse pour un conseil, un bobo, un traitement, etc. Ce dictionnaire référence alphabétiquement 250 Huiles Essentielles, 32 Hydrolats et 34 Huiles Végétales et 300 pathologies courantes traitées par ces derniers. un index complet (médical et botanique) est disponible en fin d'ouvrage.
page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - page 7 - page 8 - page 9 - page 10 - page 11 - page 12 - page 13 - page 14 - page 15 - page 16 - page 17 - page 18 - page 19 - page 20 - page 21 - page 22 - page 23 - page 24 - page 25 - page 26 - page 27





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile