Revoir le globe
Top
Retour à la médiathèque


Triangulation : Repères pour des temps incertains, de Michel Drac (Le retour aux sources)
Il y aurait un roman fabuleux et interminable à écrire sur les enchaînements de causalité qui peuvent relier une réunion de travail au siège de la Banque Centrale Européenne, une rencontre au sommet entre dirigeants des grandes banques d'affaires londoniennes, une note d'analyse destinée aux plus hauts cadres de la CIA, l'assassinat d un leader djihadiste en Syrie, un attentat meurtrier dans les rues de Paris, un échange de bons procédés entre services français et russes, la renégociation d' un contrat gazier entre deux pays d' Europe centrale et une seconde réunion de travail au siège de la BCE. Peut-être d'ailleurs, un jour, l'ouverture des archives nous permettra-t-elle d écrire a posteriori de semblables histoires. En attendant, nous pouvons déjà en peindre la toile de fond. Cet exercice n est pas tout à fait gratuit. Nous approchons manifestement d'un moment critique dans l'histoire de notre pays. Pour la première fois depuis longtemps, il devient envisageable qu'en France, un gouvernement de rupture arrive aux affaires, dans quelques années. Dans ces conditions, nous devons changer de point de vue. Jusqu'ici, la littérature dissidente en France s'est bornée à critiquer le système existant. Mais critiquer n'est plus suffisant : de plus en plus, il faudra être capable de proposer quelque chose.
Ferronnerie en Europe au XXe siècle, de Karin Blanc (Monelle Hayot)
La France connaît une véritable renaissance de la ferronnerie dans la première moitié du XXe siècle, en particulier autour des Expositions internationales de 1925, 1931 et 1937. De nombreux témoignages en subsistent à Paris, Bordeaux, Lyon, Reims et Nancy, entre autres. Leurs auteurs sont aujourd'hui presque tous oubliés. Cet ouvrage retrace la carrière d'une trentaine d'entre eux. Quelques-uns restèrent fidèles aux méthodes classiques de la ferronnerie, d'autres se mettent dès les années 1920 à utiliser la soudure autogène. A travers plus de mille images, le livre présente leur ferronnerie d'architecture pour des banques, des grands magasins, des paquebots, des bureaux de poste, des centraux téléphoniques, des églises et des immeubles. Le livre évoque également le travail plus délicat de ces artistes sur le mobilier, le luminaire, les vases, les pendules, les bijoux, les coupe-papier et même des objets du quotidien, tels des verseurs à vin. L'engouement pour la ferronnerie fut européen. Certains artistes vinrent étudier auprès de leurs collègues à Paris. D'autres participèrent aux Expositions internationales. Plusieurs architectes dessinèrent la ferronnerie de leurs immeubles. Le livre évoque aussi l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la Hongrie, Israël, l'Italie, la Lettonie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Russie, la Suède, la Suisse et la Turquie.
Vaincre douleur & stress, du Docteur Gilbert H.Crussol (Editions Institut Antoine Bechamp)
Ce livre dont le contenu est basé sur les recherches de très nombreux savants dont quatre Prix Nobel : Albert SZENT-GYÖRGYI, Norman HAWORTH, Tadeus REICHSTEIN, et Linus PAULING ainsi que sur les recherches et l’expérience clinique du docteur Gilbert H. CRUSSOL. Il vous apportera des explications physiologiques et des moyens pratiques afin d’aider votre corps à combattre les douleurs et le stress, en lui procurant des substances naturelles. Si dépressif, vous avez succombé aux sirènes des tranquillisants et voulez vous en sevrer pour la énième fois. Si on accuse votre époux, (se) d’être stérile, alors qu’on lui fait passer test sur test, sans pour autant trouver de solution. Si vous ne supportez ni l’altitude, ni le soleil, ni le froid, ni le chaud, mais voulez être comme tout le monde. Si votre vue baisse sans que vous compreniez pourquoi, si votre glaucome vous inquiète depuis des années. Si votre enfant ne grandit pas, est hyperactif, ou ne réussit pas en classe, et si on vous dit qu’il n’y a aucun espoir. Si votre dos vous martyrise sans que rien ne vous soulage vraiment et si on vous fait miroiter la chirurgie. Si vous souffrez de troubles circulatoires, d’ecchymoses, de jambes lourdes et redoutez infarctus ou hémiplégie. Si vous souffrez depuis des années et que personne ne sache vous venir en aide, si vous êtes en grand désespoir. Alors lisez ce livre en le commandant grâce au lien internet ci-joint

http://www.falconi-wholesalenutrition.org/product.php?id_product=51
Vaccins - On nous aurait menti ? L'avis d'un avocat, de Jean-Pierre Joseph (Testez Editions)
Pourquoi nous avoir caché la multiplication étonnante des cas de maladies, après les vaccinations de masse dans le monde entier : multiplication par 6 des cas de variole aux Philippines en 1918 après la vaccination, par 2 des cas de diphtérie en France ou par 7 en Allemagne en 1935 après le vaccin anti-diphtérique, etc… Pourquoi une étude réalisée en Californie en 2010 montre-t-elle que 92 % des enfants atteints de coqueluche étaient vaccinés ? Pourquoi nous a-t-on caché que des milliers de malades neurologiques graves avaient en commun le vaccin contre l'hépatite B ? Pourquoi 13 pensionnaires d'une maison de retraite, vaccinées contre la grippe, sont-elles mortes de la grippe l'hiver 2005 ? Pourquoi l'autisme (dont le nombre de cas s'est multiplié par 10 en 5 ans aux U.S.A.) ne touche-t-il pas les enfants non vaccinés ? Pourquoi nos experts sont-ils dans le déni systématique du lien de causalité entre vaccins et graves handicaps ? Pourquoi nous aurait-on menti ? Et que faire pour nos enfants risquant des effets secondaires graves, uniquement car "c'est obligatoire" ? Comment la Justice réagit-elle ? Cette obligation ne serait-elle pas contraire au droit Européen, comme l'a laissé entendre la Cour de Strasbourg ? Les vaccins ne sont en effet plus obligatoires que dans 5 pays sur les 27 que compte l'Europe
Histoire et géopolitique de la Libye, de Bernard Lugan (disponible auprès d'Afrique Réelle)
Collés à l'immédiat, journalistes et "experts" décrivent le chaos libyen. Ils ne l'expliquent pas. Ne connaissant ni les couches sédimentaires historiques, ni la marqueterie tribale du pays, ils en seraient d'ailleurs incapables. Or, les origines du drame et ses conséquences, tant locales que régionales et migratoires, ne peuvent être analysées et comprises qu'à travers les permanences de cette société profondément originale qu'est la Libye. Vieille terre berbère islamisée puis arabisée par la violence, cette dernière se caractérise à la fois par la faiblesse du pouvoir central et par la vitalité de ses forces tribales. Au nombre de plusieurs dizaines si nous ne comptons que les principales, mais de plusieurs centaines si nous prenons en compte leurs subdivisions, les tribus libyennes sont groupées en trois grandes alliances régionales : la confédération Sa'adi en Cyrénaïque, la confédération Saff al-Bahar dans le nord de la Tripolitaine et la confédération Awlad Sulayman qui occupe la Tripolitaine orientale et intérieure ainsi que le Fezzan. Au sein de ces alliances, agissant comme de véritables "fendeurs d'horizon", les tribus les plus fortes contrôlaient jadis les couloirs de nomadisation sur l'axe Méditerranée-Tchad. Les trafics d'aujourd'hui (notamment drogue et migrants), se font le long de ces anciennes voies sur lesquelles les jihadistes-contrebandiers bénéficient de solidarités lignagères séculaires. Faute d'avoir pris en compte ces données pourtant essentielles, ceux qui, au nom de l'illusion démocratique, déclenchèrent l'intervention franco-britannique de 2011 contre le colonel Kadhafi sont les responsables directs de l'actuel chaos. Or, par le biais des migrations, celui-ci frappe à nos portes. Face à un tel danger, la pacification de la Libye est un impératif vital. Il serait cependant singulièrement inconséquent de vouloir l'obtenir au nom de l'utopie démocratique et sans prendre en compte son archéologie tribale. Fondé sur le seul réel, à savoir la terre, les hommes et leur histoire, ce livre donne les véritables clés de compréhension d'une crise qui menace directement l'Europe. Il permet de poser le bon diagnostic et donc de définir les bons remèdes.

http://bernardlugan.blogspot.fr/
La guerre secrète contre les peuples, de Claire Séverac (Elie & Mado Editions)
On nous dit que ce sont de simples avions de ligne... Dormez bien, braves gens, il ne se passe rien ! De ces traînées blanches laissées par des avions qui pulvérisent sur nos têtes des produits toxiques, transformant nos beaux ciels bleus en plafonds laiteux, au programme Haarp, officiellement destiné à permettre les communications longue distance, mais qui sert à bien d'autres fins... on nous ment sur tout. Le temps qui se détraque, les catastrophes météorologiques à répétition, dus au CO2 vraiment ? Des documents déclassifiés de l'armée, des experts repentis, des scientifiques intègres parlent, eux, de guerre climatique. Quelles meilleures armes que celles qui se dissimulent sous des phénomènes naturels ! Beaucoup d'entre nous ont entendu parler des diverses expériences de la CIA, toutes plus horrifiantes les unes que les autres. Mais combien savent qu'elles touchent le commun des mortels, que nous sommes tous victimes des armes bactériologiques, des implants, des nanoparticules, des mutations génétiques, des manipulations mentales, exposés aux perspectives terrifiantes ouvertes par le transhumanisme et l'eugénisme qui sont le but de nos élites ? Si nous ne nous y opposons pas, demain, ces nouvelles technologies au service des puissants feront de nous au mieux des pions, au pire des esclaves. Plus ou moins tenus secrets, ces projets revêtent tous un alibi humanitaire : la faim dans le monde, le réchauffement climatique, la santé, l'écologie, la sécurité... En réalité, ils obéissent tous au plan d'une oligarchie qui n'a plus besoin de toutes « ces bouches inutiles », comme ses membres nous appellent en privé, et qui se donne ouvertement comme objectif de réduire l'humanité à 500 millions d'individus. Le plus grand génocide de l'histoire est en marche dans la désinformation la plus totale.
L'État français complice de groupes criminels, de Jean-Loup Izambert (IS Edition)
Dirigeants politiques et hauts fonctionnaires à la tête de l’État français, ils soutiennent des criminels et terroristes. Hier, ils ont protégé certains d’entre eux des recherches d’Interpol, aujourd’hui ils en soutiennent d’autres pour renverser le gouvernement syrien. De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celle de Nicolas Sarkozy, 56 d’entre eux sont impliqués. Voici comment. Journaliste d’investigation indépendant, Jean-Loup Izambert a consacré ses quarante années de journalisme à enquêter sur les secteurs économique, financier et politique. Son indépendance, son engagement et sa rigueur lui ont permis de produire plusieurs ouvrages essentiels sur les cercles de pouvoir et réseaux financiers internationaux. Avec les deux tomes de "56", il livre une nouvelle enquête sans concession qui, preuves à l’appui, met à jour les complicités de dirigeants politiques et hauts fonctionnaires français avec des individus liés à des organisations criminelles.
La Maison battue par les vents, de Malachi Martin (Editions Saint-Remi)
La Guerre froide est terminée. Avec des capacités et une audace impossibles à envisager jusqu'à présent, une improbable coalition internationale d'intérêts politiques, financiers et religieux supérieurs voit enfin dégagé devant elle l'itinéraire devant aboutir à son objectif ultime : l'établissement d'une société mondiale unique, l'Utopie. Avec pour seuls points communs un immense pouvoir et l'ambition démesurée d'en acquérir davantage encore, avec pour slogan l'unité et la prospérité mondiales, avec la trahison, le scandale et l'assassinat comme armes toutes prêtes à servir, ces hommes ont à la fois les moyens et la volonté de s'approprier le mécanisme mondial convenant parfaitement à la réalisation de leurs plans : la plus ancienne, la plus habile et la plus stable chancellerie politique du monde, le Vatican. Au vortex de cette lutte à mort et aux côtés d'un Pape rompu aux conflits se tiennent deux frères américains, Paul et Christian Gladstone - l'un avocat, l'autre prêtre - qui font figure de pions parfaits. Le premier succombe aux crocs acérés de la cupidité, le second deviendra l'un des très proches alliés du Pape et finira par découvrir les plus noirs secrets de la Rome pontificale. De l'Amérique à la Russie en passant par l'Europe, parmi de vastes paysages comme dans des couloirs clandestins, une distribution riche et variée - présidents et hommes politiques, saints et pécheurs, faiseurs de papes et aspirants à la papauté - s'entrechoque sur fond d'événements dramatiques et parfois sanglants, tandis que le sort du monde est en jeu.
Climat J'accuse, de Christian Gerondeau (Editions L'Artilleur)
"Ils ne savent pas ce qu’ils font. Ils disent vouloir sauver la planète pour le bien de l’humanité. Mais, si on les écoutait, les conséquences seraient dramatiques. Lorsque la plupart des responsables politiques, économiques ou religieux accréditent l’objectif de la conférence de Paris de réduire de 50% les émissions de CO2 à l’horizon 2050, non seulement ils mentent en s’appuyant sur des documents scientifiques faux mais surtout ils contribuent à la mise en danger de mort de millions d’hommes et de femmes. Car chaque année, plus de quatre millions d’êtres humains meurent parce qu’ils n’ont pas ou peu d’électricité et qu’ils sont intoxiqués par les fumées de foyers domestiques. D’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), ce « dirty cooking » constitue bien la première cause mondiale de mortalité humaine. Pour faire cesser cette tragédie et plus généralement sortir de la pauvreté plus de trois milliards d’habitants, il faut avant tout leur donner accès à une électricité abondante et bon marché, que seules peuvent le plus souvent leur procurer des centrales à gaz ou à charbon. Mais, au nom de la lutte contre les hypothétiques inconvénients du CO2, les gouvernements des pays riches voudraient le leur interdire. Les pays pauvres ne les écouteront pas, réduisant la Conférence de Paris, la COP 21, à un échec total et c’est heureux pour l’humanité."
Le Cardinal de l'aube, de Baudouin Forjoucq (Editions Sainte Madeleine)
3e volet de la "Chronique de la forteresse du ciel ", après "Vingt et une marches de marbre noir" et "Le duc de l'apocalypse". Divisée en deux par une chaîne de montagnes, la province française de Solvanie est occupée au sud par des djihadistes sans scrupules. Au nord en revanche, le tout jeune colonel de Beautrad, avec l'aide d'une poignée d'hommes décidés, maintient la présence de la France millénaire et honore son drapeau au milieu d'un monde écroulé. Âmes d'élite trempées pour tous les combats, ces hommes, liés par une amitié virile et profonde, se partagent l'immense tâche de la reconstruction matérielle, sociale et spirituelle. De l'horreur d'un attentat au mystère d'une confession, de la foi d'un chef jusqu'à ses fragilités, le lecteur est plongé dans les arcanes d'un état-major en pleine mission de guerre, dans les multiples facettes d'une aventure où le damné côtoie le saint, le traître le héros, la fascination le désir, et où la femme couronne le tout de sa présence discrète et de son amour inconditionnel. Construite avec tout ce que la société décadente du XXIe siècle rejette de beau, de bien et de vrai, cette fiction - qui ressemble à s'y méprendre à la réalité - conduit l'auteur à redonner à chacun sa dignité d'homme créé à l'image de Dieu. Illustrée d'exemples qui nous scandalisent depuis des années, elle offre aussi de pénétrantes réflexions, comme celles sur l'identité française ou sur l'art de la guerre contre-révolutionnaire, qui ravivent la fierté d'appartenir à un grand pays. Troisième volet des « Chroniques de la forteresse du ciel », Le cardinal de l'aube est un livre de fureurs et de combats, de tendresse aussi. C'est surtout un livre d'espérance.
page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - page 7 - page 8 - page 9 - page 10 - page 11 - page 12 - page 13 - page 14 - page 15 - page 16 - page 17 - page 18 - page 19 - page 20 - page 21 - page 22 - page 23 - page 24 - page 25 - page 26 - page 27 - page 28





Qui Suis Je - Reportages - Médiathèque - Calendrier - Pays - La lettre - Contact
Site réalisé par Kevin LABECOT
Disclaimer - Version mobile